justice / Archives

Un ancien soldat britannique poursuivi par la justice pour « terrorisme » après avoir combattu l’EI en Syrie

Les milices kurdes syriennes, (Unités de protection du peuple ou YPG), ont joué un rôle crucial dans la défaite militaire de l’État islamique (EI ou Daesh), avec l’appui de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis. Seulement, liées au Parti de l’union démocratique (PYD), mouvement « frère » du Parti des travailleurs du Kurdistan turc (PKK), elles

Le renvoi en correctionnelle de 7 militaires requis pour la noyade d’un élève de l’ESM Saint-Cyr-Coëtquidan

Dans la nuit du 29 au 30 octobre 2012, au cours d’une soirée de « transmission des valeurs et des traditions » de l’École militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, le sous-lieutenant Jallal Hami [photo ci-contre], 24 ans, alors élève de troisième année, perdit la vie lors de la traversée, à la nage, d’un étang large d’une quarantaine de

Un jihadiste condamné à 10 ans de prison pour un projet d’attentat contre la base navale de Toulon

Le 29 octobre 2015, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) interpella Hakim Marnissi, alors âgé de 25 ans, sur la base de soupçons sur un projet d’attentat contre des militaires de la base navale de Toulon. Selon le ministre de l’Intérieur, qui était Bernard Cazeneuve à l’époque, cet individu avait été mis sous

Des avocats de jihadistes portent plainte contre les autorités françaises pour « détention arbitraire » et « abus d’autorité »

Après les revers militaires infligés à l’État islamique (EI ou Daesh), la question du sort des jihadistes étrangers faits prisonniers en Irak et en Syrie se pose désormais aux autorités de leur pays d’origine. Or, ces dernières ne souhaitent par leur retour, comme l’avait expliqué, en novembre, Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires

Centrafrique : L’affaire des accusations de viols portées contre des militaires français se termine par un non-lieu

L’affaire est désormais officiellement close. En avril 2015, il avait été fait état d’une note confidentielle des Nations unies dans laquelle 14 soldats français de l’opération Sangaris étaient accusés d’avoir commis des abus sexuels sur des mineurs en Centrafrique. Quelques mois plus tôt, informé de ces accusations, le ministère de la Défense avait saisi le

Une information judiciaire ouverte sur la mort de 6 légionnaires emportés par une avalanche, en 2016

  Le 18 janvier 2016, un groupe de 51 légionnaires appartenant à la 3e compagnie du 2e Régiment Étranger de Génie (REG) fut emporté par une avalanche alors qu’il se dirigeait, en ski de randonnée, vers le col du Petit Argentier, dans la région de Valfréjus (Savoie). Malheureusement, cinq d’entre eux (le caporal Touré Lamarana,

L’officier allemand soupçonné d’avoir préparé un attentat a été libéré, faute de charges

L’affaire fit grand bruit. Fin avril, un lieutenant du Jägerbatallion 291, une unité de la brigade franco-allemande (BFA) basée à Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg, fut arrêté en Bavière car il était alors soupçonné de préparer un attentat… avec l’intention d’en faire porter le chapeau aux migrants. L’affaire du lieutenant Franco Albrecht avait en réalité commencé

Guyane : 4 individus, dont un militaire, ont été mis en examen pour l’attaque d’une base nautique du 9e RIMa

Les trois militaires du rang qui étaient de garde à la base nautique du 9e Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa) de Stoupan, en Guyane, ont dû garder un bien mauvais souvenir de leur dernier 14-Juillet. Ce jour-là, il furent « braqués » et ligotés par trois hommes armés, qui firent main basse sur 18 moteurs de hors

Transport aérien stratégique : Le Centre du soutien des opérations et des acheminements a été perquisitionné

Comme les forces françaises ne disposent pas d’avions gros porteurs pour acheminer leurs matériels sur les théâtres d’opérations extérieurs, l’État-major des armées (EMA) fait appel à des sociétés privées, en leur achetant des heures de vol sur AN-124, IL-76 et AN-225. Deux types de procédures existent. La première repose sur le contrat SALIS, qui, passé

Un pilote de chasse suisse risque des poursuites judiciaires pour s’être éjecté de son F/A-18 Hornet

Le 14 octobre 2015, un F/A-18 Hornet des forces aériennes suisses s’écrasait près de Glamondans, près de Besançon (Doubs) alors qu’il participait à exercice avec deux autres F-5 Tiger II dans secteur d’entraînement situé au-dessus du Jura. Fort heureusement, le pilote de l’appareil, admis au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Besançon, s’en était tiré avec