jihadiste / Archives

Discussions en cours sur une éventuelle opération militaire en Syrie contre l’État islamique

Contrer les jihadistes de « l’État islamique » (EI) en Irak ne peut être efficace que s’ils sont aussi attaqués en Syrie, qui leur sert de base arrière. Faute de quoi, on se retrouvera dans une situation analogue à celle que l’on a connue en Afghanistan, où les rebelles (taliban et autres groupes proches de la mouvance

Mali : Capturé par les forces françaises, un ancien cadre jihadiste a été libéré à Bamako

Fin juillet, Yoro Ould Daha, un ancien cadre du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) avait été arrêté à Gao (Nord du Mali) par les militaires français de la force Barkhane. Avant l’opération françaises Serval, lancée en janvier 2013 pour chasser les groupes jihadistes (Mujao, al-Qaïda au Maghreb islamique, Ansar

Selon M. Le Drian, l’objectif de l’opération Barkhane est « l’éradication du terrorisme jihadiste »

Lors de ses déplacements au Niger et au Tchad, il y a quelques jours, le président Hollande n’a pas manqué d’évoquer largement l’opération Barkhane, qui prendra le relais de Serval et d’Épervier à compter du 1er août, sous le commandement du général Jean-Pierre Palasset. Cette nouvelle opération vise à « régionaliser » les missions de contre-terrorisme dans

La filière jihadiste irako-syrienne concerne au moins « 870 individus venant de France »

Invité à s’exprimer devant les députés de la commission de la Défense nationale et des Forces armées, le 1er juillet dernier, Alain Zabulon, le coordonnateur national du renseignement, a donné des chiffres très précis concernant les filières de recrutement jihadistes à destination de la Syrie et de l’Irak. Ainsi, il est estimé que le nombre

Un important chef jihadiste aurait été tué au Mali par les forces spéciales françaises

L’Etat-major des armées, à Paris, n’a pas précisé l’identité du membre appartenant à un « groupe terroriste armé » tué par les forces spéciales françaises dans la nuit du 24 au 25 avril dans le secteur de Kidal. « La semaine dernière, les forces françaises ont conduit une opération ayant abouti à la neutralisation d’un groupe armé terroriste.

Un ex-militaire français passé dans les rangs des jihadistes syriens?

Selon Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, les 4 journalistes français retenus en otage par l’Etat islamique d’Irak et du Levant (EIIL), libérés le 18 avril, étaient gardés par des jihadistes francophones. « C’est un très grand sujet. Maintenant, les gens partent plus nombreux et plus jeunes », a-t-il estimé, ce 22 avril, sur les ondes

Les assassins du caporal Lee Rigby lourdement condamnés

Le 22 mai 2013, le caporal Lee Rigby était sauvagement assassiné à coups de couteau et de hachoir alors qu’il rejoignait, à pied, la caserne du Royal Artillery, dans le quartier de Woolwich, à Londres, par deux individus se réclamant de la mouvance jihadiste. Juste après ce crime, l’un d’eux, Michael Adebolajo, 29 ans, avait

Irak : Des apprentis kamikazes tués par une explosion accidentelle

En janvier, et selon les statistiques officielles fournis par les ministères irakiens de la Santé, de la Défense et de l’Intérieur, plus de 1.000 personnes ont perdu la vie en Irak, dont  795 civils, 122 soldats et 96 policiers. Ce bilan, qui est trois fois supérieur à celui établi l’an dernier, à pareille époque, illustre

Mali : Des roquettes ont été tirées lors de la visite de l’amiral Guillaud au camp militaire français de Gao

Hasard ou preuve que les jihadistes présents au Nord-Mali sont bien informés? Toujours est-il que le camp militaire abritant les éléments de l’opération Serval à Gao a été la cible de deux roquettes, tirées à une dizaine de kilomètres de distance, au nord de la base « Désert », ce 4 février, lors d’une visite de l’amiral

Le dispositif militaire français en Afrique va évoluer vers une « logique régionale »

L’armée française est au Mali pour longtemps. D’ailleurs, lors de son déplacement à Gao à l’occasion des fêtes de fin d’année, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l’a confirmé lors d’un discours prononcé devant les militaires engagés dans l’opération Serval. « Votre mission n’est pas terminée. Il est clair que la relation de défense