ISAF / Archives

Afghanistan : L’engagement français prend fin avec le transfert de la responsabilité de l’aéroport de Kaboul au contingent turc

Si leur mission de combat a pris fin en 2012, les forces françaises de l’opération PAMIR ont cependant continué à être présentes en Afghanistan en assurant notamment le commandement de l’hôpital médico-chirurgical et de l’aéroport international de Kaboul ainsi que celui du laboratoire contre-IED européen. En outre, elles ont poursuivi la formation des forces de

Après la fin du mandat de l’ISAF, l’heure de vérité est arrivée pour l’Afghanistan

Après 13 ans de présence en Afghanistan, la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) a officiellement mis un terme à sa mission de combat, au cours d’une cérémonie organisée le 28 décembre à Kaboul. Au cours de ce long engagement militaire, 1.000 milliards de dollars ont été dépensés notamment pour reconstruire les forces de

Doutes d’un général américain sur l’avenir de l’Afghanistan

Le général américain Joseph Anderson, un responsable de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), déployée en Afghanistan sous l’autorité de l’Otan, a tenu des propos qui tranchent avec les discours convenus lors d’un entretien accordé il y a quelques jours au New York Times. Alors que le mandat de l’ISAF se termine à

Les États-Unis maintiendront 1.000 soldats de plus en Afghanistan

Le 31 décembre prochain, le mandat de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), déployée en Afghanistan sous l’autorité de l’Otan, prendra fin. Une nouvelle opération, appelée Resolute Support, prendra la suite, avec seulement 12.500 soldats, avec pour mission d’appuyer les forces de sécurité afghanes. Jusqu’à présent, et grâce à la ratification de l’accord

La lutte contre la culture du pavot en Afghanistan est un échec

En 2002, en Afghanistan, la surface des cultures de pavot était de 74.000 hectares. En 2014, selon le dernier rapport du Bureau des Nations unies chargé de la drogue et de la criminalité (Unodc), elle a pratiquement triplé pour atteindre les 224.000 hectares. Et cela, malgré les différents programmes – souvent très coûteux – mis

Le niveau des pertes subies par les forces afghanes reste toujours aussi « insoutenable »

Les années se suivent et se ressemblent. En septembre 2013, il y a donc un peu plus d’un an, le commandant de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), déployée en Afghanistan sous l’autorité de l’Otan, estimait que le niveau des pertes subies par les forces de sécurité afghanes face aux insurgés était « insoutenable ».

Les forces afghanes ripostent à une vaste offensive du mouvement taleb dans l’est

D’ici la fin de l’année, la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) en aura terminé de sa mission en Afghanistan, où elle a été déployée sous l’autorité de l’Otan. Pour autant, et alors qu’elle dispose encore d’environ 41.000 soldats dans le pays en soutien aux forces de sécurité afghanes désormais en première ligne, le

Le général Harold J. Greene est le plus haut gradé américain tué en mission depuis 1972

À plusieurs reprises, les rebelles afghans ont visé des généraux de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), déployée en Afghanistan sous l’autorité de l’Otan. En 2009, par exemple, des roquettes visèrent une réunion entre les chefs de village et le général Marcel Druart, alors chef de la brigade La Fayette, à Tagab. Les

Un général américain tué par un officier afghan à Kaboul?

Un homme portant un uniforme afghan a ouvert le feu, ce 5 août, sur des militaires de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) alors que ces derniers se trouvaient dans l’enceinte de l’Afghan National Army Officers Academy (ANAOA), une école d’officiers ouverte récemment à Kaboul et dont le modèle est calqué sur celui

Le laboratoire européen d’exploitation d’IED de Kaboul a cessé ses activités

Ancien chef militaire du mouvement taleb, le mollah Baradar, arrêté en 2010 au Pakistan pour des raisons obscures, avait appelé à planter des « fleurs » le long des routes afghanes. Mais il ne fallait pas y voir la moindre poésie.. Car pour l’ancien lieutenant du mollah Omar, ces « fleurs » étaient des engins explosifs improvisés (IED, pour