Iran / Archives

Israël aurait effectué au moins 202 frappes en Syrie au cours des 18 derniers mois

Généralement, après que des frappes aériennes ont été signalées en Syrie, le ministère israélien de la Défense répond, quand il est interrogé sur son éventuelle responsabilité, par un laconique « pas de commentaires ». Aussi, rares sont les fois où Israël assume les actions militaires qu’il a mené chez son voisin syrien, avec lequel il est toujours

Israël n’exclut pas de mener des frappes contre des positions iraniennes en Irak

La semaine passée, l’agence Reuters a révélé que la force al-Qods, l’unité d’élite chargée des opérations extérieures des Gardiens de la révolution iraniens, aurait livré des missiles Zalzal, Fateh-110 et Zolfaghar à la milice chiite irakienne « Kataëb Hezbollah », par ailleurs membre du Hachd al-Chaabi [Unités de mobilisation populaire]. Ainsi, plusieurs bases de lancement, placées sous

L’Iran aurait fourni des missiles balistiques à au moins une milice chiite irakienne

Pour le groupe d’experts des Nations unies chargés de contrôler l’embargo sur les armes imposé depuis 2015 au Yémen, tout laisse à penser que les missiles tirés en direction de l’Arabie Saoudite ont été livrés aux rebelles Houthis par l’Iran. Ce que les autorités iraniennes nient jusqu’à présent. Qu’en sera-t-il après les informations révélées ce

L’Iran entend maintenir sa présence militaire en Syrie

Ces derniers mois l’aviation israélienne a effectué plusieurs raids contre des bases syriennes soupçonnées d’abriter des éléments d’al-Qods, l’unité d’élite des Gardiens de la révolution iranien. Ainsi, celle de Tiyas a été visée à au moins deux reprises. Et, peu après l’annonce du retrait des États-Unis de l’accord relative au programme nucléaire iranien, en mai,

Le général Kenneth McKenzie supervisera les opérations américaines au Moyen-Orient et Asie centrale

Le général Kenneth McKenzie sera-t-il plus « souple » que le général Joseph Votel, auquel il devrait succéder à la tête de l’US CENTCOM, c’est à dire le commandement militaire américain pour l’Asie centrale et le Moyen-Orient? Actuellement directeur de l’état-major interarmées au Pentagone, le général McKenzie, 61 ans, est issu du corps des Marines [USMC], au

L’Iran dévoile le « Kowsar », un « nouvel » avion de combat… qui n’est qu’un F-5 américain modernisé

Le 18 août, le ministre iranien de la Défense, le général Amir Hatami, a annoncé qu’un nouvel avion de combat développé en Iran allait être présenté à l’occasion de la « Journée nationale de l’industrie de la défense », prévue le 22 août. Et d’assurer que « les gens le verront voler. » L’on s’attendait alors à voir un

L’Iran a dévoilé le Fateh Mobin, un nouveau missile balistique supposé être capable d’atteindre des cibles maritimes

Dans l’accord de Vienne relatif à son programme nucléaire, que le président américain, Donald Trump, a dénoncé en mai dernier, l’Iran devait s’abstenir « d’entreprendre d’activité liée à des missiles balistiques capables de transporter des armes nucléaires » et de « s’abstenir d’effectuer des tirs recourant à la technologie des missiles balistiques » pendant 8 ans. Ce point, développé

Iran : Les forces américaines déterminées à assurer une « extraordinaire vigilance » dans le détroit d’Ormuz

Conséquence de leur retrait de l’accord sur le programme nucléaire iranien, péniblement obtenu en 2015, les États-Unis ont décidé de rétablir leurs sanctions économiques à l’égard de l’Iran en deux temps. Depuis le 6 août, un premier train de mesure visent les transactions libellées en dollars et les échanges de biens. Puis, le 4 novembre,

Un spécialiste syrien de l’armement visé par un attentat

L’antenne 4 du Centre de recherches et d’études scientifiques de Syrie (SSRC) implantée à Masyaf, dans la province syrienne de Hama, a été visée à deux reprises par des frappes présumées israéliennes au cours de ces derniers mois. Le premier raid a eu lieu en septembre 2017 tandis que le second s’est produit il n’y

Pour le ministre israélien de la Défense, le maintien du président Assad en Syrie a des avantages

Depuis le début du conflit syrien, Israël s’est donné trois objectifs : empêcher tout transfert d’armes à destination du Hezbollah, la milice chiite libanais, dissuader la moindre intrusion sur son territoire et éviter une présence militaire iranienne. Sur le premier point, l’aviation israélienne a régulièrement visé, en Syrie, des convois d’armes destinées au Hezbollah depuis