Iran / Archives

Syrie : La coalition anti-jihadiste accusée d’avoir frappé des positions tenues par les forces pro-régime

L’agence de presse officielle syrienne SANA a accusé, ce 24 mai, la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis d’avoir visé des positions tenues par les forces pro-Assad dans la province de Deir ez-Zor. « Certaines de nos positions entre Al Boukamal et Houmeima ont été exposées aujourd’hui à l’aube à une agression lancée par des avions

Le F-35 a été engagé pour la première fois au combat par la force aérienne israélienne

À l’occasion de l’ouverture d’une convention internationale dédiée aux opérations aériennes, le général Amikam Norkin, le chef d’état-major de l’Israeli Air Force, a révélé qu’Israël avait engagé pour la première fois des avions F-35 au combat. « Nous faisons voler le F-35 dans tout le Proche-Orient et nous avons déjà attaqué deux fois sur deux fronts

La livraison à la Syrie de systèmes de défense aérienne S-300 « n’est pas à l’ordre du jour », selon Moscou

Après les frappes françaises, américaines et britanniques contre le programme syrien d’armes chimiques, la Russie fit part de son intention de livrer à la Syrie 6 batteries S-300 et 144 missiles intercepteurs du système de défense aérienne S-300, lesquels furent commandés par Damas en 2010 mais dont la fourniture avait été suspendue par Moscou en

Israël/Iran : Un ministre israélien parle de « liquider » Bachar el-Assad

Le 12 mai prochain, l’on saura si le président Trump décide de faire des confettis avec l’accord sur le programme nucléaire iranien, conclu le 14 juillet 2015 à Vienne entre le groupe dit 5+1 (les membres permanent du Conseil de sécurité et l’Allemagne) et l’Iran. Pour le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, ce serait une

Comment le Mossad a-t-il pu subtiliser plus de 10.000 documents relatifs au programme nucléaire iranien?

Le 30 avril, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a présenté une masse de documents censés démontrer que les dirigeants iraniens avaient menti quand qu’ils affirmaient que l’Iran ne cherchait pas à mettre au point une arme nucléaire. Au total, 55.000 pages de documents et 55.000 fichiers stockés sur 183 CD-ROM ont ainsi été dérobés

Le Maroc rompt ses relations diplomatiques avec l’Iran, qu’il accuse d’avoir livré des armes au Front Polisario

Ancienne colonie espagnole, et depuis la « Marche verte » du roi Hassan II, le Sahara occidental est revendiqué par le Maroc, ce que contestent les indépendantistes sahraouis du Front Polisario, qui, soutenus par Alger, y ont proclamé la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD) au lendemain du départ des derniers soldats espagnols, en février 1976. En 1991,

Le Premier ministre israélien donne les preuves de l’existence d’un programme nucléaire iranien clandestin

« Nous pensons que les armes nucléaires appartiennent au passé et à la génération d’avant… Nous ne voyons aucun besoin pour ce type d’armes », avait assuré Mahmoud Ahmadinejad, l’ex-président iranien, en septembre 2009. Une position réaffirmée par son successeur, Hassan Rohani, trois ans plus tard. « L’Iran n’a jamais cherché et ne cherchera jamais à fabriquer l’arme

Des bases militaires syriennes visées par des missiles

Ce 30 avril, citant une source militaire, l’agence de presse officielle SANA a indiqué que des « positions » des forces gouvernementales syriennes, situées dans les provinces de Hama et d’Alep, avaient été visées par des « missiles ennemis » au cours de la nuit. Cependant, aucun détail n’a été donné sur l’origine de ces attaques. D’après l’Observatoire syrien

Israël se dit prêt à détruire les systèmes de défense aérienne S-300 russe susceptibles d’être livrés à la Syrie

Après les frappes américaines, françaises et brtitanniques contre le programme chimique syrien, les autorités russes ont indiqué qu’elles reverraient leur position au sujet de la livraison de systèmes de défense aérienne S-300 à la Syrie. « Nous avions des engagements moraux, nous avions promis de ne pas le faire il y a environ 10 ans […]

« Nous allons garder une liberté d’action totale » en Syrie, affirme le ministre israélien de la Défense

Quelques heures après les frappes françaises, américaines et britanniques contre le programme chimique syrien, une forte explosion a été signalée dans la région d’Alep, précisément au mont Azzan, près d’un site militaire abritant des forces iraniennes et la milice chiite afghane Liwaa Fartimiyoun. D’après certaines sources, un dépôt d’armes aurait été visé par un raid