Iran / Archives

Fin du « califat » de l’EI : Bagdad ne veut pas crier victoire trop vite

Était-ce à lui de le faire? Toujours est-il que le président iranien, Hassan Rohani, dont le pays a envoyé des troupes en Syrie et soutenu les milices chiites en Irak, a proclamé la « fin de l’État islamique » (EI ou Daesh) à l’occasion d’un discours diffusé en direct par la télévision publique. Le général Qassem Soleimani,

Passe d’armes entre Paris et Téhéran au sujet du programme iranien de missiles balistiques

La résolution 2231 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies pour entériner l’accord de Vienne relatif aux activités nucléaires iraniennes précise que l’Iran est « tenu de ne pas entreprendre d’activité liée à des missiles balistiques capables de transporter des armes nucléaires » et de s’abstenir de tout tir recourant la technologie des missiles balistiques

Le chef d’état-major israélien ouvert à l’idée de partager des renseignements avec les pays arabes

À plusieurs reprises, les autorités israéliennes ont mis en garde contre l’influence grandissante de l’Iran en Syrie, à la faveur de son soutien au régime de Bachar el-Assad. Qui plus est, le Hezbollah, décrit comme étant la menace la plus importante pour Israël, en a également profité pour pousser ses pions, tout en renforçant ses

Discussions en cours sur une possible vente du F-35A aux Émirats arabes unis

La semaine passée, le magazine spécialisé américain Defense News a rapporté que l’administration Trump avait accepté une requête exprimée depuis longtemps par les Émirats arabes unis au sujet d’un potentiel achat de l’avion de 5e génération F-35A, développé par Lockheed-Martin. Quelques jours plus tard, lors d’une table ronde avec des journalistes organisées à l’occasion du

Le ton monte à nouveau entre l’Arabie Saoudite et l’Iran

Démission du Premier ministre libanais, Saad Hariri, annoncée depuis Riyad, pour dénoncer la main-mise de l’Iran et du Hezbollah sur le pays du Cèdre et éviter le même sort que son père, Rafic Hariri, « purge » au sommet du pouvoir saoudien, initiée par le prince héritier, Mohammed Ben Salman, missile balistique tiré depuis le Yémen en

Pour Israël, le Liban et la Syrie constitueront un seul front en cas de guerre

Le 10 octobre, la diplomatie américaine a promis des récompenses pouvant atteindre 7 millions de dollars pour toute information menant à « la localisation, l’arrestation ou la condamnation dans tout pays » de Talal Hamiyah et de Fouad Chokr, deux responsables de la branche militaire du Hezbollah libanais, considérée à Washington comme étant une organisation terroriste. Ainsi,

Des unités irakiennes et iraniennes en manoeuvre près du Kurdistan irakien

Pour avoir organisé un référendum relatif à son indépendance, la région autonome du Kurdistan irakien fédére presque tout le monde contre elle. Au point de voir des soldats irakiens participer à des exercices militaires turcs, comme cela s’est vu la semaine dernière. Ce qui était jusqu’alors inconcevable, les relations entre Bagdad et Ankara n’étant pas

Le chef d’état-major interarmées américain dit que l’Iran respecte l’accord sur le nucléaire

Lors de son discours prononcé lors de l’Assemblée général des Nations unies, le 19 septembre, le président américain, Donald Trump, avait dit pis que pendre sur l’accord sur le programme nucléaire iranien [appelé « Plan d’action conjoint », ndlr], conclu à Vienne le 14 juillet 2015 et encadré par la résolution 2231 du Conseil de sécurité de

L’Iran dit avoir testé le Khorramshahr, un nouveau missile balistique d’une portée de 2.000 km

Lors de l’Assemblée générale des Nations unies, cette semaine, le président américain, Donald Trump, s’est montré très offensive à l’égard de la République islamique d’Iran, qu’il a qualifiée de « dictature corrompue sous le marque de la religion », de « régime meurtrier » soutenant le terrorisme de l’Irak au Yémen ainsi que Damas et le Hezbollah au Liban.

Israël accuse l’Iran d’installer une usine de missiles en Syrie

La semaine passée, devant le président russe, Vladimir Poutine, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a dénoncé l’influence grandissante de l’Iran en Syrie. Ce qui représente, selon lui, une « menace pour Israël, pour le Moyen-Orient et pour le monde entier. » Saluant les efforts internationaux « très importants » visant à combattre l’État islamique (EI ou Daesh), M.