Iran / Archives

Yémen : Les rebelles chiites utiliseraient des bateaux chargés d’explosifs et commandés à distance

Le 30 janvier dernier, une frégate saoudienne appartenant à la classe « Al-Madinah » était endommagée par une explosion alors qu’elle naviguait près du port de Hodeidah, situé à 150 kilomètres au sud-est de Sanaa, la capitale du Yémen, pays où une coalition arabie dirigée par Riyad intervient au profit du président Abd Rabbo Mansour Hadi, dont

Réunion en urgence du Conseil de sécurité des Nations unies après le tir d’un missile balistique iranien

La résolution 2231 qui a entériné l’accord sur le programme nucléaire iranien, conclu à Vienne en juillet 2015, précisé que l’Iran est « tenu de ne pas entreprendre d’activité liée à des missiles balistiques capables de transporter des armes nucléaires » et de « s’abstenir d’effectuer des tirs recourant à la technologie des missiles balistiques, jusqu’au huitième anniversaire

Le prochain chef du Pentagone n’est pas exactement sur la même longueur d’onde que M. Trump

Le général James Mattis n’a pas eu de difficulté pour gagner la confiance du Sénat américain qui, dominé par les Républicains, lui a témoigné un large soutien après son audition devant le comité des Forces armées en vue de la confirmation de sa nomination à la tête du Pentagone. Il faut dire que sur plusieurs

Importante hausse annoncée des dépenses militaires iraniennes

Entre 2006 et 2015, les dépenses militaires iraniennes ont baissé de 30%, sous l’effet des sanctions imposées à Téhéran par la communauté internationale en raison de son programme nucléaire. L’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) avait ainsi évalué, l’an passé, le budget militaire iranien à environ 10 milliards de dollars. Seulement,

Le sultanat d’Oman a rejoint la coalition « anti-terroriste » dirigée par l’Arabie Saoudite

  Dans la rivalité qui oppose l’Arabie Saoudite à l’Iran (et plus généralement les sunnites et les chiites), le sultanat d’Oman, où la population est majoritairement ibadite, s’était jusqu’à présent gardé de prendre parti, tout en entretenant de bonnes relations avec Téhéran. Et ses cinq autres partenaires du Conseil de coopération du Golfe lui en

L’Iran et la Russie ont une base commune en Syrie

En août dernier, Téhéran n’avait guère apprécié la « publicité » faite par Moscou au sujet de l’utilisation de la base iranienne de Hamedan par l’aviation russe pour mener des raids aériens en Syrie. Cette fois, l’indiscrétion ne vient pas de Russie mais d’Iran. En effet, le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne, Ali

Kaboul s’inquiète des relations de la Russie et de l’Iran avec le mouvement taleb

  Pour la Russie, il est important que l’Afghanistan soit stabilisé afin d’éviter toute contagion jihadiste en Asie centrale qui serait susceptible de l’atteindre. D’où le renforcement de sa présence militaire au Tadjikistan. Or, le gouvernement afghan est actuellement en difficulté face au mouvement taleb et il ne contrôlerait plus que 60% de son territoire.

Londres est prêt à renforcer ses liens militaires avec les monarchies du Golfe face à « l’agressivité de l’Iran »

Alors que la prochaine administration américaine ne sera visiblement pas disposée à faire la moindre concession à l’égard de l’Iran, le Royaume-Uni pourrait suivre la même ligne. Du moins, c’est que laissent penser les propos tenus par Theresa May, qui aura été la première femme et le premier chef du gouvernement britannique à participer, ce

La construction des sous-marins israéliens a bénéficé au régime… iranien

Les sous-marins Dolphin de la marine israélienne font décidément des vagues. Tout a commencé à la fin du mois d’octobre quand le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu a confirmé la commande de trois nouveaux submersibles du même type auprès du groupe allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) afin de remplacer, d’ici 10 ans, trois modèles entrés

L’Iran enverrait des armes au Yémen via la Somalie

En mars dernier, la frégate multimissions (FREMM) Provence, alors intégrée à la Force opérationnelle combinée (CTF-150) mise en place en 2002 pour lutter contre les trafics dans la golfe arabo-persique et l’océan Indien, avait intercepté un boutre à bord duquel un importante cargaison d’armes fut trouvée. Quelques jours plus tôt, la frégate australienne HMAS Darwin