Iran / Archives

L’Iran prétend avoir abattu un drone israélien vers le site nucléaire de Natanz (MàJ)

L’accord intérimaire concernant le programme nucléaire iranien de Genève, conclu en novembre 2013 par l’Iran et le groupe 5+1 (États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine, Allemagne), devait durer 6 mois. Pendant cette période, Téhéran a pris l’engagement de suspendre ses activités nucléaires – soupçonnées d’avoir un volet militaire – en échange d’une suspension partielle des sanctions

L’armée irakienne toujours à la peine face aux jihadistes de l’État islamique

Quelques jours après avoir instauré un califat sur un territoire à cheval entre l’Irak et la Syrie, Abou Bakr Al-Baghdadi, le chef de l’État islamique (EI, ex-État islamique en Irak et au Levant), dont la tête est mise à prix 10 millions de dollars par Washington, a fait sa première apparition publique, le 5 juillet,

L’Iran aurait envoyé des avions d’attaque au sol Su-25 en Irak

Le 28 juin, la Russie a livré aux forces aériennes irakiennes 5 avions d’attaque au sol de type SU-25. Il s’agissait d’un premier lot d’une commande de 12 appareils d’occasion commandés en urgence par Bagdad (pour 500 millions de dollars, ce qui fait cher l’unité…) afin de faire face à l’offensive déclenchée quelques jours plus

L’Iran aurait fourni des drones et du matériel militaire à l’Irak

La semaine dernière, le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby, avait affirmé qu’un « petit nombre d’agents révolutionnaires iraniens », c’est à dire des éléments de la Force Qods des Gardiens de la Révolution, chargée des opérations extérieures clandestines, étaient présents à Bagdad afin de conseiller l’état-major irakien dans les combats menés contre l’Etat islamique en

L’Iran aurait envoyé un « petit nombre d’agents » en Irak

La progression des jihadistes (sunnites) de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) a de quoi préoccuper l’Iran (chiite) dans la mesure où, notamment, beaucoup de lieux saints du chiisme sont situés sur le territoire irakien, notamment à Kerbala, Najaf, Kazimiyah et Samarra « À propos des lieux saints des imams chiites (en Irak), nous

Bagdad a demandé aux Etats-Unis de mener des frappes aériennes contre les jihadistes

Depuis leur avancée fulgurante de ces derniers jours, les jihadistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) se heurtent à une résistance plus forte de l’armée irakienne, qui semble avoir relevé un peu la tête ces dernières heures. Ainsi, elles auraient repris le contrôle de deux villes située sur la route de Bagdad

Le porte-avions USS George H.W Bush envoyé dans le golfe Persique

Le président américain, Barack Obama, a exclu d’envoyer des forces terrestres sur le territoire irakien pour arrêter l’offensive de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), qui, d’essence jihadiste, s’est emparé ces derniers jours – et sans grande résistance – de Mossoul (2e ville du pays) et sa province (Ninive) ainsi que d’autres secteurs

Irak : Les jihadistes ont l’intention de s’emparer de Bagdad tandis que Washington étudie « toutes les options »

L’objectif est clair. Le porte-parole de l’Etat islamique d’Irak et du Levant (EIIL), Abou Mohammed al-Adnani, a, dans un enregistrement du 11 juin intercepté par éseau américain de surveillance des sites islamistes SITE, appelé les combattants de cette organisation à marcher sur Bagdad. « Continuez à vous étendre. La bataille ne fait pas encore rage, mais

L’Iran prétend avoir réussi à copier le drone furtif américain RQ-170 Sentinel

En décembre 2011, un drone de reconnaissance furtif RQ-170 Sentinel, dont l’existence avait été officiellement reconnue près deux ans plus tôt, tombait presque intact aux mains des gardiens de la Révolution (pasdarans) alors qu’il effectuait une mission dans les environs de la ville de Kashmar. Et cela dans des circonstances qui n’ont pas encore été,

L’Iran construit une réplique d’un porte-avions américain

Les services de renseignement de l’US Navy ont fait une mystérieuse découverte qu’ils ont révélée jeudi dernier : l’Iran est en train de construire une réplique, à l’échelle 2/3, d’un porte-avions américains de la classe Nimitz, au chantier naval de Bandar Abbas. Du moins, c’est ce que l’analyse des images prises par satellite suggèrent. « D’après