Iran / Archives

Le renforcement de la défense aérienne syrienne « ne limitera pas les capacités » d’Israël à agir, dit un ministre

La Russie a annoncé, le 2 octobre, avoir livre le système de défense aérienne S-300 aux forces syriennes, conformément à l’annonce faite par le président Poutine, après la perte d’un avion de renseignement Il-20 « Coot » en Méditerranée orientale. Pour rappel, cet appareil aurait été abattu par un missile syrien pendant un raid de l’aviation israélienne

La France sanctionne le renseignement iranien pour un projet d’attentat contre des opposants à Villepinte

Le 30 juin, alors que le président iranien, Hassan Rohani, était attendu en Autriche afin d’obtenir des garanties de l’Union européenne au sujet de l’accord sur le nucléaire dont le président américain, Donald Trump, venait de dénoncer, une bien curieuse affaire éclata. Ainsi, ce jour-là, Amir S. 38 ans et Nasimeh N., 33 ans, tous

En réponse à l’attentat d’Ahvaz, l’Iran dit avoir visé un groupe jihadiste en Syrie avec des missiles balistiques

Le 22 septembre, des hommes armés ouvrirent le feu lors d’une parade militaire organisée à l’occasion de la « Journée nationale des forces armées » à Ahvaz, la capitale de la province du Khouzestan, dont la population est majoritairement arabe. Immédiatement, Téhéran accusa un « régime étranger » d’avoir recruté, entraîné et armé les terroristes. « L’Iran considère que les

Selon M. Netanyahu, l’accord sur le nucléaire iranien a au moins le mérite d’avoir rapproché Israël des pays arabes

Depuis qu’il avait montré, en 2012, à la tribune des Nations unies, le schéma d’une bombe afin d’illustrer les progrès estimés du programme nucléaire iranien, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a pris l’habitude d’appuyer ses propos par des illustrations. Cette année, il a brandi des photographies d’un présumé « site de stockage atomique secret », installé

Les États-Unis vont retirer quatre systémes de défense antimissile « Patriot » du Moyen-Orient

À l’occasion de la fête nationale des forces armées, le 22 septembre, le président iranien, Hassan Rohani, a assuré que son pays continuerait de renforcer ses « capacités défensives » avec des missiles balistiques. « Le fait que vous soyez en colère contre nos missiles montre que ce sont nos armes les plus efficaces », a déclaré M. Rohani.

Les États-Unis maintiendront une présence militaire en Syrie jusqu’au départ des forces iraniennes

« On va quitter la Syrie très vite » et « laisser les autres s’en occuper », avait lancé le président américain, Donald Trump, en mars dernier, prenant de court le département d’État et le Pentagone. Puis il avait réaffirmé cette position début avril, estimant que l’objectif de se « débarrasser » de l’État islamique [EI ou Daesh] était presque atteint.

Un attentat revendiqué par l’EI fait au moins 24 tués en Iran, lors d’une parade militaire

Ce 22 septembre, une parade militaire organisée à Ahvaz, dans le sud-ouest de l’Iran, à l’occasion de la « Journée nationale des forces armées », a été la cible d’un attentat qui a fait au moins 24 tués et plus d’une cinquantaine de blessés. Selon les éléments disponibles, quatre hommes en treillis ont ouvert le feu sur

Syrie : Israël et la Russie vont renforcer leur coordination militaire

Après avoir pointé la responsabilité de chasseurs-bombardiers F-16 israéliens pour la perte, en Méditerranée orientale, de l’un de ses avions de renseignement Il-20 « Coot », apparemment abattu par un missile tiré par un système S-200 de la défense aérienne syrienne lors d’un raid contre un site militaire à Lattaquié, le ministère russe de la Défense avait

Les États-Unis mettent en garde l’Iran contre ses activités en Irak

La semaine passée, des heurts ont éclaté dans la province pétrolière de Bassorah [sud-est de l’Irak], sur fond de tensions sociales. Estimant ne pas profiter de juteuses recettes tirées de l’exploitation de pétrole, plusieurs centaines de manifestants ont exigé de meilleurs services publics (au moins 20.000 personnes ont été hospitalisées, en août, après avoir bu

Malgré des désaccords, les États-Unis et l’Inde ont convenu de renforcer leur coopération militaire

La politique américaine à l’égard de New Delhi relève d’un numéro d’équilibriste… Ayant besoin de l’Inde face à la Chine, les États-Unis doivent composer avec certaines décisions indiennes, qui vont à l’encontre de leurs positions à l’égard de la Russie et de l’Iran. Ainsi, avec l’intention d’acquérir des systèmes de défense aérienne S-400 Triumph auprès