Iran / Archives

Une frégate italienne a participé à un exercice avec deux navires iraniens

D’habitude, l’Iran dénonce la présence de navires occidentaux – en particulier américains, français et britanniques – dans le golfe arabo-persique (GAP), ce qui donne lieu, ponctuellement, à des manoeuvres d’intimidation de la part de la composante navale des Gardiens de la Révolution. En revanche, tel n’est pas le cas avec la marine italienne. Bien que

La marine américaine a voulu tester la réaction de la défense aérienne iranienne

  Le Pentagone ne critique pas le fait que ses avions de patrouille maritime ou de recueil de renseignements électroniques soient interceptés, même s’ils évoluent dans l’espace aérien international, par des appareils russes ou chinois. C’est, en quelque sorte, la règle du jeu et, d’ailleurs, le même traitement est appliqué quand des bombardiers stratégiques russes,

L’Iran demande à la Turquie de mettre un terme à son intervention militaire dans le nord de la Syrie

Les États-Unis, et plus largement les Occidentaux, seraient soulagés de voir la Turquie cesser son intervention militaire dans le nord de la Syrie. Lancée avec le concours de groupes rebelles syriens soutenus par Ankara, l’opération « Bouclier de l’Euphrate », si elle a d’abord consisté à chasser les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) de Jarabulus

L’Iran déploie ses batteries de défense aérienne S-300 sur le site nucléaire de Fordo

En 2007, l’Iran commanda, auprès de la Russie, le système de défense aérienne S-300. Seulement, trois ans plus tard, le président russe, qui était alors Dmitri Medvedev, décida de suspendre le contrat en invoquant la résolution 1929 du Conseil de sécurité des Nations unies, laquelle interdisait alors de vendre à l’Iran des missiles et des

Incidents navals en série près du détroit d’Ormuz

Le 25 août, le commandement militaire américain pour l’Asie centrale et le Moyen-Orient a dénoncé le comportement « dangereux » et « non professionnel » de quatre navires appartenant aux Gardiens de la Révolution iraniens (Pasdarans) dans le détroit d’Ormuz. Ces derniers s’étaient en effet approchés à moins de 300 mètres du destroyer USS Nitze, lequel a dû, selon

Nouvel incident entre un destroyer américain et des patrouilleurs iraniens dans le détroit d’Ormuz

Si les relations entre l’Iran et les États-Unis connaissent du mieux après l’accord sur le programme nucléaire iranien, conclu à Vienne le 14 juillet 2015, les incidents entre les forces navales des deux pays continuent. Fin décembre, un navire des Gardiens de la Révolution iraniens a tiré « plusieurs roquettes non guidées » à seulement 1.300 mètres

L’Iran n’a pas apprécié la publicité sur l’utilisation d’une de ses bases par la Russie

À en croire le ministère iranien des Affaires étrangères, les bombardiers russes n’utiliseraient plus la base aérienne d’Hamedan (nord-ouest de l’Iran) pour effectuer des missions en Syrie, comme ils le firent la semaine passée pour bombarder des positions du Front Fatah al-Sham (ex-Front al-Nosra) et de l’État islamique dans les régions d’Alep, d’Idlib et de

Des bombardiers russes ont été engagés en Syrie depuis une base en Iran

En août 2015, il fut rapporté que le général iranien Ghassem Souleimani, le chef l’unité des Gardiens de la Révolution chargée des opérations extérieures [force al-Quods, ndlr], avait rencontré, à Moscou, le président Poutine ainsi que Sergueï Choïgou, le ministre russe de la Défense, pour évoquer le dossier syrien. Un peu plus d’un mois plus

Les forces iraniennes ont officiellement mis en service le système de défense aérienne russe S-300

Depuis l’accord de Vienne, qui, signé le 14 juillet 2015, vise à empêcher Téhéran de se doter de l’arme nucléaire, les forces iraniennes ont procédé à plusieurs essais de missiles balistiques. Ces derniers ont tous été condamnés par les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, ces pays estimant que ce type d’activité contrevient à

Nouvelle saisie importante d’armes en mer d’Oman

Pour la troisième fois en un mois, une importante cargaison d’armes a été interceptée en mer d’Oman (ou mer d’Arabie). L’annonce en a été faite par la 5e Flotte de l’US Navy, le 4 avril au soir. Ainsi, le patrouilleur américain USS Sirocco a arraisonné, le 28 mars, un boutre n’aborant aucun pavillon. À son