insurrection / Archives

Forte hausse des victimes civiles en Afghanistan

L’avenir de l’Afghanistan ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices. Selon le dernier rapport de l’UNAMA, la mission des Nations unies présente dans le pays, le nombre de victimes civiles du conflit qui oppose la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), sous commandement de l’Otan, et les troupes afghanes à l’insurrection menée notamment par

Pour l’Otan, les pertes des forces afghanes ont atteint un niveau « insupportable »

En mars dernier, les pertes subies par les forces de sécurité afghanes sur les 12 mois précédents avaient atteint un niveau très élevé, avec 1.800 policiers et 1.183 soldats tués. Soit autant que les troupes occidentales en 12 ans de présence dans le pays. Et, visiblement, la situation est loin de s’améliorer si l’on en

Pour le Pentagone, l’armée afghane aura encore besoin de soutien après 2014

Le dernier rapport bi-annuel du Pentagone concernant la situation en Afghanistan enfonce une porte ouverte. Si le document prétend que les forces afghanes ont gagné en efficacité au cours de ces derniers mois, il n’en reste pas moins, souligne le document en question, qu’elles auront besoin encore d’être soutenues quand la mission de l’Otan dans

Afghanistan : Le nombre d’attaques reste à un niveau élevé

Le rapport semestriel du Pentagone au sujet de l’Afghanistan fait état de progrès mesurés dans l’évolution de la situation tout en restant prudent sur les capacités de l’insurrection, laquelle continue de bénéficier de sanctuaires au Pakistan. Ainsi, le document indique que la sécurité s’est nettement améliorée dans les zones urbaines afghanes et que l’offensive de

Le secrétaire général de l’Otan admet que les attaques « Green on Blue » font partie de la stratégie des insurgés afghans

La Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), déployée en Afghanistan sous le commandement de l’Otan, a repris ses opérations conjointes avec l’armée nationale afghane qu’elle avait suspendues le 18 septembre dernier après une série d’attaques dites « Green on Blue », c’est à dire menée par des soldats ou des policiers afghans contre ses troupes, le

Le groupe Hezb-e-Islami refait parler de lui en revendiquant l’attentat suicide commis à Kaboul

Ces derniers mois, en Afghanistan, il a surtout été question du réseau Haqqani, accusé d’avoir planifié plusieurs attentats à Kaboul ainsi que de mener régulièrement des attaques contre la Force internationale d’assistance à la sécurité, et, plus généralement, du mouvement taleb afghan dirigé par le mollah Omar. Pourtant composante de l’insurrection depuis 2001, le parti

Des centaines de soldats afghans exclus de l’armée pour leurs liens avec l’insurrection

Selon le général John Allen, le commandant de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), déployée en Afghanistan sous l’autorité de l’Otan, 25% des attaques dites « Green on Blue », c’est à dire commises par des soldats afghans contre leurs homologues de la coalition, sont le fait d’insurgés infiltrés. Ce phénomène, qui a pris de

Paris réfléchit à l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne sur une partie de la Syrie

Interrogé par France 24, ce 23 août, au sujet de la crise syrienne, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian a évoqué l’instauration possible d’une zone d’exclusion aérienne (No Fly Zone, NFZ) sur une partie de la Syrie. Dans un premier temps, Jean-Yves Le Drian a écarté l’idée d’une « No Fly Zone globale », c’est

Afghanistan : Le nombre de victimes civiles est en baisse pour la première fois depuis 5 ans

Selon les chiffres publiés le 8 août par la mission des Nations unies en Afghanistan (Unama), le nombre de victimes civiles du conflit afghan est en baisse pour la première fois depuis 5 ans. Un rapport publié en mai dernier et portant sur les 4 premiers mois de l’année laissait déjà entrevoir cette évolution. Ainsi,

Le mouvement taleb afghan lance officiellement son offensive de printemps

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, et quitte à le répéter, l’insurrection afghane n’est pas monolithique. Le plus connu, le mouvement taleb, dont la direction (choura) est établie à Quetta, au Pakistan, en est une des composantes. L’on y trouve aussi le Hezb-e-Islami du seigneur de guerre Gulbuddin Hekmatyar, divers groupes jihadistes, comme par