Inherent Resolve / Archives

Des jihadistes sous amphétamines à Raqqa?

En juillet, un rapport de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) a réfuté l’idée, pourtant largement répandue, d’un usage généralisé de captagon par les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh). Cette substance, surnommée la « drogue de Daesh », est un médicament psychotrope pouvant être utilisé comme un produit dopant. « Il semble que le

Les deux soldats américains tués en Irak ont été victimes d’un accident lors d’un tir d’artillerie

Le 13 août, le commandement de l’opération Inherent Resolve (soit la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis) a annoncé la mort de deux soldats américains dans le nord de l’Irak, sans en préciser les circonstances, si ce n’est qu’elle n’était pas due à un « contact avec l’ennemi ». Dans le même temps, l’État islamique (EI ou

Deux militaires américains ont été tués dans le nord de l’Irak

Le commandement de l’opération Inherent Resolve [OIR – nom de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis] a indiqué, le 13 août, que deux militaires américains venaient de perdre la vie dans le nord de l’Irak et que cinq autres avaient été blessés. Et de préciser, sans donner plus de détails, qu’une enquête était en

Les forces spéciales américaines ont cessé de soutenir un groupe rebelle syrien

Alors que, après un accord négocié par la Russie, l’Iran et la Turquie, des zones de désescalade ont été mises en place en Syrie, avec notamment le déploiement de 4 bataillons de la police militaire russe, le Pentagone a indiqué, le 27 juillet, que les forces spéciales américaines (a priori, le 5th Special Forces Group)

La ville de Mossoul libérée, il reste encore beaucoup à faire pour vaincre l’État islamique en Irak

Le 4 juillet 2014, Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’État islamique (EI ou Daesh), s’auto-proclamait « calife » et « commandeur des croyant » depuis la mosquée al-Nouri de Mossoul, lors de sa seule apparition publique. Un peu plus de trois ans plus tard, et après 9 mois de combats intenses et meurtriers, le Premier ministre irakien, Haïder

Chammal : L’aviation française a assuré 600 frappes pour la reconquête de Mossoul

Le 4 juillet, les forces antiterroristes irakiennes ont pris position à proximité du dernier secteur tenu par l’État islamique (EI ou Daesh) dans la vieille ville de Mossoul. Il y aurait encore environ 300 jihadistes, « en majorité étrangers et venus notamment d’Europe, d’autres pays arabes et d’Asie », a estimé le général de brigade Nabil al-Fatlawi,

La coalition anti-jihadiste confirme la mort du responsable des finances de l’État islamique

Depuis plusieurs jours, la rumeur de sa mort circulait sur les réseaux sociaux. Et elle vient d’être confirmée par la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis. Par un communiqué diffusé le 23 juin, cette dernière a en effet affirmé avoir éliminé Fawaz Joubair al-Rawi, un important responsable financier de l’État islamique (EI ou Daesh), par

Le « conseiller religieux en chef » de Daesh a été tué par une frappe de la coalition en Syrie

Les autorités russes, par la voix de Guennadi Gatilov, un des vice-ministres des Affaires étrangères, ont indiqué, le 20 juin, de n’être finalement pas en mesure de confirmer la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’État islamique (EI ou Daesh), qu’elles ont affirmé avoir visé en Syrie en mai dernier. La semaine passée, le

Les forces américaines ont augmenté leur puissance de feu dans le sud de la Syrie

La semaine passée, après plusieurs incidents ayant opposé les forces américaines de la coalition anti-jihadiste et les troupes gouvernementales syriennes dans le secteur d’At-Tanf, près de la Jordanie et de l’Irak, Washington a salué l’action de la Russie pour réduire les tensions. « La Russie est très utile et le calme que nous observons aujourd’hui est

Syrie : Un drone pro-régime abattu après avoir attaqué les forces de la coalition à At-Tanf

La situation devient de plus en plus chaude à At-Tanf, localité syrienne située près de la Jordanie et de l’Irak. Alors que des forces spéciales américaines, britanniques et norvégiennes y sont présentes pour entraîner une faction de l’Armée syrienne libre engagée contre l’État islamique (EI ou Daesh), la coalition anti-jihadiste a bombardé, le 6 juin,