Inherent Resolve / Archives

Chammal : Des artilleurs irakiens formés par des instructeurs français

Depuis leur engagement en Irak, en septembre 2016, les CAESAr [Camions équipé d’un système d’artillerie de 155 mm] de la Task Force française Wagram ont effectué 1848 missions de tirs, dont 6 au cours de la semaine allant du 4 au 10 juillet, dans le cadre de l’opération « Roundup » qui vise à réduire les dernières

Des appareils non identifiés auraient à nouveau visé les forces du régime syrien dans la province de Deir ez-Zor

Le 24 mai, la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis avaient été accusée d’avoir bombardé des positions tenues par les forces du régime syrien près des localités de Boukamal et de Hmeimeh, situées dans la province de Deir ez-Zor. Cependant, elle avait rapidement décliné toute responsabilité dans ce raid. « Ces informations sont fausses. La coalition

L’artillerie tient un rôle prépondérant dans l’opération visant à réduire les dernières positions de Daesh en Syrie

Le 3 juin, et avec le soutien de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, les Forces démocratiques syriennes [FDS], constituées par des milices kurdes et des groupes arabes armés, ont lancé la seconde phase de l’opération « Roundup », dont l’objectif est de réduire les dernières poches de résistance de Daesh [État islamique ou EI] à

Bachar el-Assad menace les Forces démocratiques syriennes, actuellement engagées dans une opération anti-EI

Quand, lors d’un entretien accordé le 31 mai à Russia Today, le président syrien, Bachar el-Assad, affirme que les récentes frappes israéliennes contre des bases abritant des unités iraniennes déployées en Syrie n’ont fait que des victimes syriennes, il n’y a que deux possibilités : soit la traduction de ces propos n’est pas correcte, soit

Des artilleurs français très impliqués dans l’offensive contre les dernières positions de l’EI dans l’est de la Syrie

Depuis le 1er mai, et avec l’appui de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis [Inherent Resolve, ndlr], les Forces démocratiques syriennes [FDS], une alliance formée par les milices kurdes syriennes et des groupes arabes armés, mène l’opération « Roundup » qui vise à réduire les dernière position tenues par l’État islamique [EI ou Daesh] dans l’est

Syrie : La coalition anti-jihadiste accusée d’avoir frappé des positions tenues par les forces pro-régime

L’agence de presse officielle syrienne SANA a accusé, ce 24 mai, la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis d’avoir visé des positions tenues par les forces pro-Assad dans la province de Deir ez-Zor. « Certaines de nos positions entre Al Boukamal et Houmeima ont été exposées aujourd’hui à l’aube à une agression lancée par des avions

Le Danemark retire ses forces spéciales de la coalition anti-État islamique

Ce 17 mai, les ministres danois de la Défense et des Affaires étrangères, MM. Claus Hjort Frederiksen et Anders Samuelsen, ont annoncé le retrait des forces spéciales danoises de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis. « Nous en sommes à un point où nous pouvons commencer le rapatriement de nos forces spéciales, l’EI ne contrôlant

Selon un rapport, seulement 14% des frappes russes en Syrie ont visé l’État islamique

En décembre dernier, lors d’une visite à la base russe de Hmeimim pour annoncer le retrait d’une grande partie de ses troupes de Syrie, le président Poutine affirma que les « forces armées russes, avec les forces syriennes, avaient détruit le groupe le plus efficace des terroristes internationaux », c’est à dire l’État islamique (EI ou Daesh).

Avec le soutien de la coalition, les Forces démocratiques syriennes mènent l’opération « Roundup » contre Daesh

Le 1er mai, les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance arabo-kurde soutenue par la coalition anti-jihadiste dirigée par la coalition, ont annoncé qu’elles allaient lancer la « phase finale » de leur offensive contre les dernières positions encore tenue par l’État islamique (EI ou Daesh) sur la rive orientale de l’Euphrate, près de la frontière avec l’Irak.

Un hélicoptère américain HH-60 Pave Hawk s’est écrasé en Irak

Un hélicoptère de type HH-60 Pave Hawk, généralement utilisé par l’US Air Force pour des missions de recherche et sauvetage au combat, s’est écrasé dans l’ouest de l’Irak, le 15 mars. L’alerte a été immédiatement donné par l’équipage d’un autre appareil et une équipe de secours, formée par des soldats appartenant aux forces irakiennes et