industrie / Archives

Malgré les écueils, l’US Navy poursuit la mise au point d’un canon électromagnétique

Depuis 2005, l’Office of Naval Research (ONR) de la marine américaine développe un arme qui pourrait révolutionner l’artillerie navale : le canon électromagnétique (ou Railgun). Il s’agit, avec un projectile d’une dizaine de kg, de faire circuler un courant électrique très intense ainsi qu’un champ magnétique entre deux rails parallèles conducteurs d’électricité. Grâce à la

Le constructeur naval DCNS a signé un accord-cadre avec l’ONERA pour doper l’innovation

À première vue, le constructeur naval DCNS et l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (ONERA) n’ont pas du tout le même domaine d’activité. Pourtant, ils ont signé, le 20 juin, un accord-cadre visant à favoriser et à accélérer l’innovation. Mais à y regarder de plus près, cet accord a une certaine logique dans la

Une mystérieuse tentative de vol au salon de l’armement Eurosatory

Cette année, le salon international de défense et de sécurité Eurosatory a réuni 1.572 exposants et reçu la visite de plus de 55.000 personnes. Seulement, il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir visiter les stands où sont présentées les nouveautés en matière d’armement. En effet, l’accès du salon est réservé aux professionnels

Le constructeur naval italien Fincantieri décroche le gros lot au Qatar

À l’occasion de la visite du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, au salon de l’armement naval DIMDEX (Doha International Maritime Defense Exhibition), en mars dernier, au Qatar, la délégation française comptait bien défendre la candidature de DCNS pour fournir à la marine qatarie trois frégates multimissions Extended Range (FREMM ER), conçue pour des

Un premier avion A400M doté de capacités tactiques sera bientôt livré à l’armée de l’Air

À l’automne dernier, Laurent Collet-Billon, le Délégué général pour l’armement (DGA), avait fait état de rapports tendus avec Airbus au sujet des capacités tactiques de l’avion de transport A400M Atlas, dont l’armée de l’Air dispose actuellement de 8 exemplaires. La question « du standard des avions (…) a été posée avec rudesse par le ministère de

La France profite pleinement de la croissance du marché mondial de l’armement

En 2015, la France a battu un record en terme de prises de commandes sur le marché de l’armement. Selon le rapport sur les exportations d’équipements militaires remis au Parlement au début du mois, il est question d’un montant supérieur à 16 milliards d’euros. Dans le même temps, d’après une étude de l’institut britannique IHS

Et voilà que l’on reparle d’un rapprochement entre DCNS et ThyssenKrupp Marine Systems

Après le rapprochement de Nexter avec l’allemand Krauss-Maffei Wegmann (KMW), assistera-t-on à celui de DCNS avec Thyssenkrupp Marine Systems (TKMS)? Tout comme le secteur de l’amement terrestre, l’industrie navale européenne compte de nombreux acteurs, qui, souvent, entrent en concurrence frontale. Ainsi, par exemple, DCNS, Ficantieri, Saab (Kockums) allié au néerlandais Damen, ou encore Navantia produisent

Le patron d’Airbus admet deux « énormes » erreurs au sujet de l’avion de transport A400M

Retards et surcoûts lors de la phase de développement, problèmes de logiciels de contrôle des turbopropulseurs TP400, fissures sur le fuselage, soucis au niveau des boîtiers de transmission, appareils livrés ne présentant pas les capacités inscrites dans le cahier de charges (ravitaillement en vol des hélicoptères, autoprotection, largage latéral des parachutistes)… L’avion de transport A400M

Vers une puissance de feu et des capacités accrues pour les appareils hybrides MV-22 Osprey des Marines

Initialement, le V-22 Osprey, un appareil hybride qui se comporte comme un hélicoptère et un avion, a été conçu pour des missions de transport, d’évacuation sanitaire et de sauvetage avec pour seule arme une mitrailleuse (7,62 mm ou 12,7 mm) fixée sur sa rampe de chargement. Puis, ses constructeurs, à savoir Boeing et Bell, ont

L’Australie choisit le groupe français DCNS pour ses futurs sous-marins

La décision était très attendue et le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull vient de l’annoncer : le groupe français DCNS a été sélectionné pour fournir à la Royal Australian Navy (RAN) 12 sous-marins conventionnels Shortfin Barracuda Block 1A. Pour cet appel d’offres dont le montant est évalué à 34 milliards d’euros sur 50 ans, DCNS