indépendance / Archives

Des unités irakiennes et iraniennes en manoeuvre près du Kurdistan irakien

Pour avoir organisé un référendum relatif à son indépendance, la région autonome du Kurdistan irakien fédére presque tout le monde contre elle. Au point de voir des soldats irakiens participer à des exercices militaires turcs, comme cela s’est vu la semaine dernière. Ce qui était jusqu’alors inconcevable, les relations entre Bagdad et Ankara n’étant pas

Pour Ankara, l’indépendance du Kurdistan irakien peut provoquer une « conflit mondial »

« Initiative inopportune » pour Jean-Yves Le Drian, le chef de la diplomatie française. « Décision unilatérale » qui va « amoindrir » la lutte contre l’EI, pour Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies. Un acte « provocateur » et « déstabilisant » pour Washington… Les conséquences du référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien, qui doit normalement avoir lieu le 25 septembre, même

Si elle obtient son indépendance, la Catalogne veut créer sa propre armée

Nul ne sait si le référendum sur l’indépendance qu’entend organiser le gouvernement régional de la Catalogne, emmené par Carles Puigdemont, aura bel et bien lieu le 1er octobre prochain. Comme l’on pouvait s’y attendre, Madrid s’y oppose fermement et le Tribunal constitutionnel espagnol a suspendu la loi catalane précisant les modalités de cette consultation. Mais

La question de l’indépendance du Kurdistan irakien sera posée après la bataille de Mossoul

Alors que l’opération visant à chasser l’État islamique (EI ou Daesh)de Mossoul vient de commencer et qu’il faut s’attendre à de durs combats, certains affichent leurs ambitions sans attendre l’issue de la bataille. Comme Nechirvan Barzani, le Premier ministre de la région autonome du Kurdistan irakien. Déjà que les relations entre cette dernière et le

Le parquet général russe dit enquêter sur la légalité de l’indépendance des trois pays baltes

En raison du poids de l’histoire et de la présence, sur leur sol, de minorités russes, les trois pays baltes (Estonie, Lituanie et Lettonie) des intentions de la Russie à leur égard, surtout après l’annexion de la Crimée en mars 2014. D’où les mesures de « réassurance » décidées par l’Otan, l’annonce du stockage de matériels militaires

Le « coeur » des capacités navales britanniques serait affecté par l’indépendance de l’Ecosse

En règle générale, les militaires ne font pas de politique. Pourtant, outre-Manche, ils vont regarder de près la campagne électorale qui se terminera le 18 septembre prochain, avec la tenue d’un référendum sur l’indépendance de l’Ecosse. Selon de récents sondages, les indépendantistes semblent gagner du terrain sur les partisans d’un maintien au sein du Royaume-Uni.

L’armée ukrainienne n’interviendra pas en Crimée

Quand le Kosovo, ancienne province autonome serbe, proclama son indépendance quelques années après l’intervention de l’Otan contre les forces de Belgrade, le président russe, Vladimir Poutine, aurait affirmé que cela était « un précédent dangereux ». Et, en s’adressant aux Occidentaux, que cette affaire « vous reviendra dans la gueule ». On avait déjà pu le mesurer en août

Vers la renaissance de l’armée écossaise?

En 1707, l’Acte d’Union scella l’association des royaumes d’Ecosse et d’Angleterre. Après s’être combattus pendant des siècles, les armées écossaises et anglaises fusionnèrent, les régiments tels que les Scots Guards, The Royal Scots, King’s Own Scottish Borderers, Scots Greys et les Royal Scots Fusiliers rejoignant ainsi la British Army, et les trois navires que comptait

KFOR : L’Otan renonce à baisser ses effectifs au Kosovo

Le Groupe d’orientation sur le Kosovo (ISG, International Steering Group for Kosovo) a annoncé, le 2 juillet dernier à Vienne, que l’ancienne province serbe accédera à « la pleine souveraineté en septembre », plus de 4 ans après avoir proclamé son indépendance à l’égard de Belgrade et 13 ans après l’intervention de l’Otan contre les forces serbes.

Des militaires français participeront au défilé du 50e anniversaire de l’indépendance du Gabon

Le 15 août, une section de la 2e compagnie du 6e Bataillon d’Infanterie de Marine (BIMa), basé à Libreville, au Gabon, ont pris part au défilé militaire célébrant le 50e anniversaire de l’indépendance du Congo, à Brazaville. La France a également été représentée par Gérard Larcher, le président du Sénat. Les Forces Françaises au Gabon