Inde / Archives

Les forces terrestres indiennes seraient très intéressées par le nouveau char russe T-14 Armata

Au risque de mécontenter les États-Unis, l’Inde a signé, ce 5 octobre, un contrat de 5,2 milliards de dollars pour acquérir le système de défense aérienne russe S-400. L’annonce de cette commande, pourtant attendue, a été fort discrète dans la mesure où ni le Premier ministre indien, Narendra Modi, ni le président russe, Vladimir Poutine,

Malgré les pressions américaines, l’Inde confirme l’achat de 5 systèmes russes de défense aérienne S-400

Le cabinet indien chargé de la sécurité, présidé par le Premier ministre, Narendra Modi, a approuvé, cette semaine, l’achat de cinq systèmes russes de défense aérienne S-400 « Triumph » pour un montant légèrement inférieur à 5,5 milliards de dollars. Le contrat de gouvernement à gouvernement devrait être signé le 5 octobre, à l’occasion d’une visite à

La France affûte ses arguments pour convaincre la marine indienne d’acquérir 57 Rafale M

Curieusement, les questions posées par Comptroller and Auditor General » [CAG, l’équivalent indien de la Cour des comptes française] au sujet des conditions dans lesquels furent acquis des avions de patrouille maritime P8 Poseidon auprès de Boeing, alors qu’une coalition gouvernementale dont le Parti du Congrès faisait partie était au pouvoir, n’ont pas suscité la même

L’ex-président Hollande relance la polémique en Inde au sujet de l’achat de 36 avions Rafale

En septembre 2016, et après plus d’un an de négociations, l’Inde commanda à la France 36 avions de combat Rafale « sur étagère » afin de répondre aux besoins opérationnels urgents de la force aérienne indienne. La valeur du contrat, qui concernait aussi d’autres prestations (formation, soutien) et des munitions (comme le missile air-air longue portée Meteor),

Malgré des désaccords, les États-Unis et l’Inde ont convenu de renforcer leur coopération militaire

La politique américaine à l’égard de New Delhi relève d’un numéro d’équilibriste… Ayant besoin de l’Inde face à la Chine, les États-Unis doivent composer avec certaines décisions indiennes, qui vont à l’encontre de leurs positions à l’égard de la Russie et de l’Iran. Ainsi, avec l’intention d’acquérir des systèmes de défense aérienne S-400 Triumph auprès

Le ministre japonais de la Défense dénonce « l’escalade militaire » de la Chine

L’an passé, l’activité des bombardiers stratégiques chinois H-6K s’est accentuée, avec pas moins de 12 vols constatés autour des « points chauds » de la région Indo-Pacifique. Et plusieurs ont concerné le Japon, notamment dans le secteur de l’archipel Senkaku (dont la souveraineté est contestée par la Chine) et celui d’Okinawa, où est installée une importante base militaire

L’Inde ne serait pas forcément à l’abri de sanctions américaines en cas d’achat du système russe de défense aérienne S-400

Le système russe de défense aérienne S-400 « Triumph », capable de repérer des cibles dans un rayon de 400 km et d’engager simultanément jusqu’à 36 objectifs, pose des problèmes à la fois diplomatiques et militaires aux États-Unis. Ainsi en est-il avec la Turquie qui, bien que membre de l’Alliance atlantique depuis 1952, a commandé 4 batteries

L’achat d’avions américains de patrouille maritime P-8 Poseidon mis sur la sellette en Inde

La commande de 36 Rafale pour les besoins de l’Indian Air Force fait l’objet, à New Delhi, de passes d’armes entre le gouvernement et son opposition, la seconde, incarnée par le Parti du Congrès, reprochant au premier de cacher les détails sur le coût de cette commande et d’avoir favorisé une entreprise « amie », en l’occurrence

L’Inde cherche des pièces détachées pour faire voler ses vieux avions Jaguar

Depuis 2011, le constructeur aéronautique indien Hindustan Aeronautics Limited [HAL] est engagé dans le programme Darin III, qui vise à améliorer la capacité de frappe des avions Jaguar (ou « Shamsher ») actuellement en service au sein de l’Indian Air Force. Cette modernisation prévoit également une nouvelle motorisation ainsi que l’intégration d’une avionique améliorée et des systèmes

Les arsenaux nucléaires se maintiennent ou se réduisent… sauf en Asie

Le 7 juillet 2017, l’Assemblée générale des Nations unies a voté le Traité sur l’intediction des armes nucléaires [122 pays sur 192 l’ont approuvé, ndlr]. Et, étant donné que plus de 50 États l’ont ratifié (dont le Vatican), ce texte, qui préconise une interdiction totale du développement, du stockage et de la menace d’utilisation d’armes