histoire / Archives

La mission impossible du sous-marin Turquoise

Si la Première Guerre Mondiale évoque les tranchées, les Poilus ou bien encore les premiers As de l’aviation militaire, il ne faudrait pas non plus oublier que certaines de ses batailles ont eu lieu sur d’autres front, aussi bien sur terre que sur et sous les mers. Ainsi, en 1915, alors que l’Empire ottoman s’est

Il y a 600 ans, le premier gendarme français tombait au champ d’Honneur

Ce 26 octobre 1415, c’est la désolation à Azincourt : la fine fleur de la chevalerie française y a été anéantie la veille par l’armée anglaise du jeune roi Henri V, débarquée à Cap-de-Caux, à l’embouchure de la Seine, quelques semaines plus tôt, avec l’intention de marcher vers Paris. Après la très difficile conquête d’Harfleur,

Inauguration du nouveau musée de la Gendarmerie nationale

C’est en 1946 que le musée de la Gendarmerie nationale a vu le jour, dans l’enceinte de l’école d’application de la Gendarmerie, à Melun. À l’époque, il ne comptait qu’une seule salle présentant des objets essentiellement fournis par des gendarmes d’active ou à la retraite. En 1969, le musée a été transféré dans un autre

Le commandant Robert Détroyat, figure des Forces navales françaises libres

Il y a quelques jours, l’aviso de type A69 « Détroyat », pris en remorque Multratug 29, a quitté le cimetière des navires de Landévennec, près de Brest, pour rejoindre le port de Gand où il sera « déconstruit ». C’est une page de l’histoire de la Marine nationale qui a été ainsi définitivement tournée. Ce navire, lancé en

L’adjudant-chef Roger Vandenberghe, le « Tigre noir » d’Indochine

À 24 ans, Roger Vandenberghe avait déjà derrière lui un grand passé de soldat. Adjudant-chef, il était chevalier de la Légion d’Honneur, titulaire de la Médaille Militaire et de 15 citations, dont 6 à l’ordre de l’armée. Sans compter les blessures reçues au combat : 12 au total! La vie n’a pas été tendre avec

Un boulevard de Limoges porte désormais le nom d’une figure des services secrets français

À l’occasion du 71e anniversaire de sa libération, la ville de Limoges a rendu un hommage particulier à deux de ses libérateurs. En effet, le 21 août, un nouveau pont enjambant la Vienne a été baptisé « Georges Guingouin », dit le « préfet du maquis », figure de la Résistance locale tandis que le boulevard qui le prolonge

Le commandant Maurice Arnoux, l’As des deux guerres mondiales

Il est rare de trouver des pilotes de chasse ayant participé aux deux guerre mondiales aux commandes d’un avion. Généralement, ceux qui connurent les débuts de l’aviation militaire occupèrent des fonctions en état-major, limite d’âge oblige. Mais le commandant Maurice Arnoux n’était pas de ceux-là… Né en 1895 à Montrouge, le jeune Arnoux se passionne

Août 1860 : La France envoie 6.000 soldats en Syrie pour protéger les chrétiens d’Orient

Le Second Empire a été marqué par de nombreuses interventions militaires à l’étranger (nos opérations extérieures d’aujourd’hui), que ce soit en Crimée, au Mexique, en Italie et même en Chine. Mais l’une d’entre elles, menée en Syrie, est généralement oubliée des manuels d’histoire malgré son caractère inédit pour l’époque. Au printemps 1860, des extrémistes druzes

Tué aux commandes de son P-47, le capitaine Antoine Allard pourra désormais reposer en paix

Le 14 février 1945, le capitaine Antoine Allard, 24 ans, décolle de Tavaux, près de Dôle, où s’est installé le Groupe de chasse 1/4 Navarre, aux commandes de son P-47 Thunderbolt pour une mission dans le secteur de Baden Baden. Son unité a la tâche, depuis juillet 1944, d’harceler les troupes allemandes alors en retraite.

Le 2 août 1985, un jour déterminant pour le programme Rafale

Réaliser un programme industriel, qui plus est d’armement, à deux donne de bons résultats, quand on songe au Jaguar franco-britannique ou encore au Transall C-160 et à l’Alphajet franco-allemands. L’équation se complique davantage quand un projet est lancé à trois mais pas insoluble… comme l’a montré le chasseur-bombardier Panavia Tornado. Mais au-delà, c’est quasiment mission