hébergement / Archives

Armée de Terre : Les soldats pourront réaliser des travaux simples pour entretenir leur caserne

En 2014, alors qu’il était ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian avait demandé un état des lieux des casernes et autres bases après avoir constaté, lors de ses déplacements, une dégradation des conditions de vie et de travail des militaires. Ainsi, 700 « points noirs » furent recensés, ce qui donna lieu à un « plan d’urgence »

M. Le Drian : Les crédits pour améliorer l’accueil des soldats de l’opération Sentinelle sont « sans doute insuffisants »

Depuis les attentats de Paris et de Saint-Denis, soit le 13 novembre, les effectifs de l’opération intérieure Sentinelle, lancée en janvier 2015, ont été portés à 10.000 soldats. Ce qui, notamment en région parisienne, pose des problèmes au niveau de leurs conditions d’hébergement et d’accueil, lesquelles peuvent être pour le moins spartiates dans certains cas.

De nouvelles photos sur les conditions d’hébergement des soldats de l’opération Sentinelle

Sur les réseaux sociaux, et en particulier Facebook, des pages de soutien aux militaires ont vu le jour au gré des opérations menées par les forces françaises. Souvent, elles permettent aux familles de militaires, si ce n’est aux militaires eux-mêmes (quoi que plus rarement) de s’exprimer sans filtre, comme cela a par exemple été le

Sentinelle : Des soldats obligés de s’inscrire à un club de sport pour prendre une douche

Voilà maintenant un an que l’opération intérieure Sentinelle a été lancée avec plus de 10.000 militaires affectés à la surveillance et à la protection des sites sensibles. Au cours de ces derniers mois, plusieurs aspects de cette mission intérieure ont été évoqués sur ce site, que ce soit au sujet de ses conséquences sur la

Sentinelle : Des bâtiments « en dur » pour remplacer le « camp de toile » qui héberge les militaires à Marseille?

Dans le cadre des restructurations qui ont affecté les forces armées depuis 2008, un « plan local de de redynamisation » (PLR) a été signé avec la ville de Marseille, où 950 emplois civils et militaires devaient être supprimés. Ce plan, financé à hauteur d’un million d’euros au titre du fonds pour les restructurations de défense (FRED),

Sentinelle : Des photos d’un lieu d’hébergement de soldats suscitent l’indignation sur les réseaux sociaux

Quelques photos montrant un dortoir où sont logés des militaires engagés dans l’opération intérieure Sentinelle ont provoqué un émoi certain sur les réseaux sociaux. Et surtout des réactions indignées. Ces clichés, dont on ignore où et quand ils ont été pris, montrent d’une manière crue les conditions dans lesquelles sont hébergés ces soldats : aucune

Opération Sentinelle : L’hébergement des militaires s’améliore

Début juin, après la visite du général Gratien Maire, major général des armées (MGA), à des soldats engagés dans l’opération intérieure Sentinelle à Paris, l’on avait pu avoir un aperçu des conditions hébergement de ces derniers. Et elles étaient pour le moins spartiates… Cependant, s’il est toujours utile de souligner des problèmes ou de déplorer certaines

L’opération Sentinelle va durer : qu’en est-il de l’hébergement des militaires?

Les dessins valent mieux que les longs discours. Les photographies aussi. Comme celles qui, diffusées via l’espace dédié aux opérations sur le site de l’État-major des armées, illustrent la rencontre du major-général des armées (MGA), le général Gratien Maire, avec les soldats du 68e Régiment d’Artillerie d’Afrique (RAA) et du 152e Régiment d’Infanterie, engagés dans

Un plan d’urgence pour les conditions de vie et de travail des militaires

Chaque année, lors de leur traditionnelle audition devant les commissions de l’Assemblée nationale et du Sénat concernées par les questions de défense, les chefs d’état-major insistent sur la dégradation des bases et des casernes. C’était en particulier le cas du général Ract-Madoux, qui ne manqua de faire part de ses préoccupations à ce sujet lorsqu’il

Des militaires du rang logés dans des « locaux à peine décents »

Lors d’une audition devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat, le général Ract-Madoux n’a pas caché ses craintes que pourrait avoir la prochaine Loi de Programmation Militaire sur le moral des personnels de l’armée de Terre, et cela après l’application d’un succession de réformes pour le moins difficiles. « En l’espace