Hassaké / Archives

Les forces américaines commencent à retirer des équipements de Syrie [MàJ]

Entre des déclarations péremptoires amendées quelques jours après et les explications alambiquées qui contredisent celles données précédemment, il est difficile de savoir exactement à quoi s’en tenir au sujet du retrait des forces américaines de Syrie. Pour justifier sa décision de retirer ses troupes du théâtre syrien, le président Trump avait assuré que Daesh [État

Nouvelle mise en garde musclée adressée à Damas par Washington

La semaine passée, l’aviation syrienne a bombardé, pour la première fois depuis mars 2011, des positions tenues par des forces kurdes dans la ville de Hassaké, dans le nord de la Syrie, alors impliquées dans de violents combats contre une milice pro-régime. D’après un responsable local, cité par l’AFP, ces frappes étaient un « avertissement » envoyé

Des avions de la coalition anti-EI pour protéger les Kurdes contre les frappes syriennes

Pour la première fois depuis mars 2011, des bombardiers tactiques Su-24 Fencer des forces aériennes syriennes ont bombardé, le 18 août, des positions tenues à Hassaké par les forces de police liées au Parti de l’union démocratique kurde (PYD), les Hassayech. Ces dernières étaient alors engagés dans des combats avec les Forces de défense nationale

L’aviation syrienne a bombardé des positions kurdes

Jusqu’en avril dernier, les forces gouvernementales syriennes et leurs alliés avaient évité de s’en prendre aux milices liées au Parti de l’union démocratique kurde (PYD), ce dernier se tenant à distance du conflit entre le régime de Bachar el-Assad et la rébellion, tout en cherchant à obtenir davantage d’autonomie pour les régions qu’il contrôle et

Offensive des Forces démocratiques syriennes contre l’EI dans la région d’Hassaké

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), au sein desquelles sont réunis les Unités de protection du peuple kurde (YPG) et différents groupes armés (arabes et chrétiens syriaques), ont annoncé, ce 31 octobre, avoir lancé leur première offensive contre les positions de l’État islamique (EI ou Daeshà dans la province syrienne d’Hassaké. « Nous annonçons aujourd’hui la première

L’État islamique aurait eu recours à des armes chimiques contre les milices kurdes en Syrie

Depuis des semaines, l’organisation État islamique (EI ou Daesh) tente de s’emparer du gouvernorat Hassaké, dont la capitale est contrôlée par des forces du régime syrien et des combattants des Unités de protections du peuple (YPG) kurdes. Et, visiblement, les jihadistes ne reculent devant aucun moyen pour arriver à leurs fins. Ainsi, le 28 juin,