guerre / Archives

Pour le Pentagone, seule une intervention terrestre permettrait de localiser les sites nucléaires nord-coréens

Alors qu’il se trouve à Tokyo, dans le cadre d’une tournée diplomatique en Asie du Sud-Est, le président Trump a de nouveau mis en garde la Corée du Nord en affirmant que son programme nucléaire est une « menace pour le monde civilisé. » « Certains disent que ma rhétorique est forte mais regardez ce qui s’est passé

Pour Ankara, l’indépendance du Kurdistan irakien peut provoquer une « conflit mondial »

« Initiative inopportune » pour Jean-Yves Le Drian, le chef de la diplomatie française. « Décision unilatérale » qui va « amoindrir » la lutte contre l’EI, pour Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies. Un acte « provocateur » et « déstabilisant » pour Washington… Les conséquences du référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien, qui doit normalement avoir lieu le 25 septembre, même

Le chef d’état-major de l’armée de terre indienne met en garde contre un conflit avec la Chine

Peu de monde connaît le plateau montagneux du Doklam. Et pourtant, il pourrait bien être la cause d’un conflit entre la Chine et l’Inde etant donné que ces deux pays, avec le Bouthan, en revendiquent la souveraineté. Pour New Delhi, le plateau du Doklam est stratégique dans la mesure où il est situé qu’à seulement

Pour le président Macron, « la déflagration mondiale est, pour les réalistes, une hypothèse sérieuse »

Va-t-on vers une troisième guerre mondiale? Poser cette question n’a rien d’incongru et ne vous classe pas parmi les adeptes de sectes apocalyptiques ou autres survivalistes qui voient un danger à chaque coin de rue. Ces derniers mois, plusieurs médias l’ont posée, comme l’a récemment fait France Culture. En février, Slate a ainsi publié un

Vers le champ de bataille 3.0 ou comment le progrès technologique changera la façon de faire la guerre

Pour la première fois, le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) s’est livré à un exercice de prospective en examinant l’impact des principales transformations et ruptures technologiques sur l’environnement stratégique à l’horizon 2030 [.pdf]. À la lecture de ce document, l’on ne sait si l’on doit s’enthousiasmer pour les évolutions

Le Parlement suédois a simulé un état de guerre pour la première fois depuis 20 ans

Ce n’était plus arrivé depuis 1997, année où l’utilité de ce genre d’exercice ne sautait plus aux yeux. Le Parlement suédois – le Riksdag – s’est réuni, le 20 mars, en session restreinte dans le cadre de la simulation d’un état de guerre. Une situation que la Suède n’a pourtant pas connu depuis deux siècles.

Le conflit au Soudan du Sud atteint des proportions « catastrophiques »

Ayant obtenu son indépendance par rapport à Karthoum en 2011, le Soudan du Sud ne tarda pas à basculer dans une guerre civile nourrie par la rivalité entre les deux hommes forts de ce nouvel État, à savoir le président Salva Kiir et le vice-président Riek Machar, ainsi que par les tensions éthniques et la

« Frappes ciblées » : La mise au point de M. Le Drian

Dans un livre qui, le concernant, a fait couler beaucoup d’encre, le président Hollande a dit avoir ordonné au moins quatre opérations « Homo », c’est à dire des assassinats d’individus susceptibles de porter atteinte aux intérêts ou à la sécurité de la France. Une opération « Homo » relève exclusivement d’une cellule spécialisée de la Direction générale de

M. Cazeneuve plaide pour des « choix budgétaires ambitieux et lucides » en matière de défense

Comme Paul Quilès, l’ancien ministre de la Défense, certains estimèrent que le général Pierre de Villiers, le chef d’état-major des armées (CEMA), était sorti de son devoir de réserve en publiant une tribune dans les colonnes du quotidien Les Échos pour demander une hausse des crédits militaires afin de porter leur niveau à 2% du

Le ministère russe de la Défense invite à plancher sur les guerres de demain

« Ne pas se préparer aux guerres d’hier mais être prêt aux combats de demain »… Cette idée, réaffirmée encore récemment, par le député Pierre Lellouche lors d’une audition de Jean-Marc Ayrault, le ministre des Affaires étrangères, à l’Assemblée nationale, oublie pourtant l’essentiel : avant de penser à demain, sans doute faudrait-il songer à aujourd’hui sans pour