guerre / Archives

Le Parlement suédois a simulé un état de guerre pour la première fois depuis 20 ans

Ce n’était plus arrivé depuis 1997, année où l’utilité de ce genre d’exercice ne sautait plus aux yeux. Le Parlement suédois – le Riksdag – s’est réuni, le 20 mars, en session restreinte dans le cadre de la simulation d’un état de guerre. Une situation que la Suède n’a pourtant pas connu depuis deux siècles.

Le conflit au Soudan du Sud atteint des proportions « catastrophiques »

Ayant obtenu son indépendance par rapport à Karthoum en 2011, le Soudan du Sud ne tarda pas à basculer dans une guerre civile nourrie par la rivalité entre les deux hommes forts de ce nouvel État, à savoir le président Salva Kiir et le vice-président Riek Machar, ainsi que par les tensions éthniques et la

« Frappes ciblées » : La mise au point de M. Le Drian

Dans un livre qui, le concernant, a fait couler beaucoup d’encre, le président Hollande a dit avoir ordonné au moins quatre opérations « Homo », c’est à dire des assassinats d’individus susceptibles de porter atteinte aux intérêts ou à la sécurité de la France. Une opération « Homo » relève exclusivement d’une cellule spécialisée de la Direction générale de

M. Cazeneuve plaide pour des « choix budgétaires ambitieux et lucides » en matière de défense

Comme Paul Quilès, l’ancien ministre de la Défense, certains estimèrent que le général Pierre de Villiers, le chef d’état-major des armées (CEMA), était sorti de son devoir de réserve en publiant une tribune dans les colonnes du quotidien Les Échos pour demander une hausse des crédits militaires afin de porter leur niveau à 2% du

Le ministère russe de la Défense invite à plancher sur les guerres de demain

« Ne pas se préparer aux guerres d’hier mais être prêt aux combats de demain »… Cette idée, réaffirmée encore récemment, par le député Pierre Lellouche lors d’une audition de Jean-Marc Ayrault, le ministre des Affaires étrangères, à l’Assemblée nationale, oublie pourtant l’essentiel : avant de penser à demain, sans doute faudrait-il songer à aujourd’hui sans pour

Général de Villiers : « Ne soyez pas des porteurs d’uniformes, soyez des officiers! »

Les interventions du chef d’état-major des armées (CEMA), le général Pierre de Villiers, sont toujours très intéressantes et il est dommage qu’elles ne soient pas toutes accessibles (il y a bien une rubrique « discours » sur son espace Internet mais elle n’est pas régulièrement mise à jour). Le 14 mars dernier, devant les jeunes élèves officiers

Général Bosser : Vaincre Daesh « pour et par nos valeurs »

Dans une tribune publiée ce 21 mars par le quotidien « Le Figaro » [.pdf], le général Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre, a mis en avant un fait qui n’est que trop rarement souligné : Dès lors que l’on emploie le mot « guerre » pour qualifier le combat contre le terrorisme, celui de « victoire » est

Verdun 1916-2016 – Le « père » de l’aviation militaire française devient ministre de la Guerre

Comme on l’a vu à l’occasion du portrait de Jean Navarre, la suprématie aérienne au-dessus du champ de bataille de Verdun aura été essentielle, ne serait-ce pour guider les tirs d’artillerie et observer les mouvements des troupes ennemies. Si l’aviation militaire française a pu répondre au défi posé par son homologue allemande dès août 1914, elle

Les propos de l’ambassadeur russe en Pologne font polémique

Les relations entre la Russie et la Pologne sont compliquées et souvent teintées de méfiance, voire de défiance. Et cela, en raison du poids du passé. Ainsi, au XVIIIe siècle, le territoire polonais fut partagé entre la Russie, l’Autriche et la Prusse. Ce n’est qu’après la Première Guerre Mondiale que la Pologne redevint un État

Quelle a été la guerre la plus longue de l’histoire?

De nos jours, à peine une opération militaire occidentale est-elle lancée que l’on commence à entendre parler d' »enlisement », voire de « bourbier » dès qu’elle dépasse les deux semaines. Ce à quoi les responsables politiques répondent en disant que cela « prendra le temps qu’il faudra ». On exagère à peine. Qu’aurait-on entendu alors, à l’époque du Moyen-Âge, au