GPS / Archives

La « guerre électronique » prend de plus en plus d’importance dans les opérations navales

La Syrie est devenue « l’environnement de guerre électronique le plus agressif de la planète », confiait, en avril dernier, le général Raymond Thomas, le chef de l’US Special Operations Command [USSOCOM], lors d’un colloque sur le renseignement géospatial [GEOINT]. Et d’évoquer des cas de brouillage de communications entre des avions de la coalition anti-jihadiste, dirigée par

La Direction générale de l’armement veut une solution pour la localisation sans GPS dans les espaces clos

Se déplacer et se repérer dans un milieu clos, comme un bâtiment ou un souterrain, pose un problème quand les signaux satellites de géolocalisation ne passent pas – comme c’est généralement le cas en pareille situation – ou quand ils sont brouillés par l’adversaire. Cependant, pour y remédier, il existe des systèmes de positionnement en

Au début, le drone MALE européen utilisera le système de navigation Galileo et le GPS américain

Lancé en 1999 par la Commission européenne afin de doter l’Europe de son propre système de positionnement par satellite, le système Galileo devrait être pleinement opérationnel en 2020 et ainsi offrir une alternative au GPS américain [ainsi qu’au Glonass russe ou au Beidou chinois]. Pour le moment, et au niveau militaire, la dépendance européenne au

Les unités de l’armée de Terre doivent « développer la capacité à s’orienter » sans système GPS

Une récente lettre du RETEX (Retour d’expérience) publiée par le Centre de doctrine et d’enseignement du commandement (CDEC) de l’armée de Terre a abordé le récent déploiement du sous-groupement tactique interarmes (S/GTIA) Lynx à Tapa [Estonie], au sein d’un bataillon multinational de l’Otan, dont l’ossature était fournie par la British Army. Dans les grandes lignes,

Une application pour suivre l’activité sportive permet de localiser des militaires français en opérations

Utilisant la fonctionnalité GPS des téléphones mobiles, l’application développée par l’entreprise californienne Strava suit à la trace les activités sportives de ses utilisateurs. Ce service se veut être un « réseau social pour les athlètes » (tel est son slogan) en permettant aux sportifs de se suivre, d’évaluer leurs performance et de relever des défis. En outre,

Les participants à l’exercice aérien Red Flag 2018-1 devront se passer du système GPS

Le coup d’envoi de l’édition 2018-1 de l’exercice aérien Red Flag a été donné le 26 janvier, sur la base aérienne de Nellis (Nevada). À en croire l’US Air Force, cet entraînement, qui a lieu plusieurs fois par an dans des conditions très proches de la réalité, sera d’une ampleur jusqu’alors inégalée. Seulement deux forces

En 2016, deux tiers des munitions guidées tirées par les forces françaises ont utilisé le GPS

De nos jours, les satellites sont essentiels pour les opérations militaires. C’est évidemment le cas le renseignement, l’observation, les communications et la navigation. Mais aussi pour frapper avec le plus de précision possible des positions ennemies, grâce aux systèmes de positionnement par satellites, comme le GPS (Global Positioning System) américain. Lors d’une audition à l’Assemblée

Selon des membres de l’Otan, la Russie aurait testé des armes cybernétiques lors de l’exercice Zapad 2017

Le 30 août dernier, les habitants de la région de Courlande, en Lettonie, n’ont pas pu utiliser leurs téléphones portables pendant au moins 7 heures. En cause? Une mystérieuse interruption de service ayant affecté l’ensemble des opérateurs. Puis, le 13 septembre, soit un jour avant le début de l’exercice Zapad 2017, mené conjointement par la

Brouillage, erreur humaine… Rien n’est écarté pour expliquer la série noire qui frappe l’US Navy

La collision entre le destroyer USS John McCain et le pétrolier Alnic MC, près du détroit de Malacca, aura été le quatrième de l’année ayant impliqué un navire de la 7e Flotte de l’US Navy. Celui de trop pour le vice-amiral Joseph Aucoin, le commandant de cette dernière. Selon un responsable du Pentagone, il devrait

Des frappes américaines ont fait 119 victimes civiles depuis le début des opérations contre l’EI

Depuis maintenant plus de deux ans, la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par les États-Unis a effectué plus de 16.000 frappes et largué environ 54.000 bombes et missiles contre les positions tenues par les jihadistes en Irak et en Syrie. Au vu du volume des munitions utilisées et du nombre de missions accomplies,