général Lecointre / Archives

Général Lecointre : « L’expansionnisme chinois peut devenir agressif »

Malgré l’avis de la Cour permanente d’arbitrage de La Haye, qui affirme que ses prétentions en mer de Chine méridionale n’ont « aucun fondement juridique », Pékin ne s’en laisse guère compter et continue sa politique du fait accompli en militarisant des îlots appartenant aux archipels Spratleys et Paracels alors que ces derniers sont revendiqués par d’autres

Général Lecointre : « Aujourd’hui, je n’ai pas de scénario qui permette de faire face à un conflit de masse »

Lors de la dernière audition du chef d’état-major des armées [CEMA], le général François Lecointre, à l’Assemblée nationale, le député Thomas Gassilloud a demandé si un « travail de planification » portant « sur des hypothèses plus noires que celles envisagées, qui nécessiteraient une mobilisation allant bien au-delà du contrat opérationnel de nos armées » était actuellement conduit par

Avec le SCAF, le général Lecointre estime que « l’armée de l’Air va de plus en plus devenir une armée de pilotes de drones »

« Dans l’avion de sixième génération, qu’il soit habité ou non, un pilote sera toujours présent, car l’avion peut être piloté à distance », a déclaré, au sujet du Système de combat aérien futur [SCAF], le général Philippe Lavigne, le chef d’état-major de l’armée de l’Air [CEMAA], lors d’un audition à l’Assemblée nationale. « Ce système de combat

Les sept objectifs du général Lecointre pour que les armées soient « puissantes et aptes à jouer un rôle moteur en Europe »

Dans un document intitulé « Vision stratégique pour une singularité positive« , rendu public le 21 septembre, le chef d’état-major des armées [CEMA], le général François Lecointre, a fixé sept objectifs pour que la France puisse disposer, conformément à la volonté présidentielle, des « armées puissantes, disposant de capacités de combat les plus modernes, aptes à jouer un

Général Lecointre : La doctrine nucléaire française « fondée sur la stricte suffisance et la légitime défense est mise au défi »

Comme il l’avait indiqué lors d’une audition parlementaire, cet été, le chef d’état-major des armées [CEMA], le général François Lecointre, a livré sa « vision stratégique pour une singularité positive » dans un document rendu public le 21 septembre. En préambule, le CEMA a défendu la « singularité militaire », fondée sur « l’obligation » faite aux armées d’user de la

Pour le chef d’état-major des armées, l’autonomie stratégique de l’Union européenne est une « urgence »

Deux semaines après la discours du président Macron lors de la Conférence des ambassadeurs, au cours duquel il a estimé que l’Europe ne pouvait « plus remettre sa sécurité aux seuls États-Unis », la ministre des Armées, Florence Parly a assuré, si l’on peut dire, le service après-vente lors de ses récentes interventions. « L’Europe de la Défense,

Le général Lecointre veut un système de retraite plus « équitable » pour les militaires sous contrat

Contrairement à une idée visiblement largement répandue, l’on ne cotise pas pour assurer ses vieux jours, comme cela serait le cas dans le cadre d’un système par de retraite par capitalisation, mais pour financer les pensions de ceux qui sont déjà à la retraite. C’est en effet le principe du système par « répartition », dont l’équilibre

Le général Lecointre veut redonner des prérogatives à tous les niveaux de la hiérarchie militaire

Le chef d’état-major des armées (CEMA), le général François Lecointre, s’est déjà montré très critique à l’égard des réformes successives qui ont bouleversé non seulement l’organisation du ministère des Armées mais aussi les modes de fonctionnement des forces opérationnelles et des unités de soutien. Ainsi, pour ne prendre qu’un seul exemple, le principe « un chef,

Pour le général Lecointre, « La France se doit d’assumer son leadership opérationnel en Europe »

Lors de la Conférence des ambassadeurs, la semaine passée, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, ne s’est guère montré optimiste quant à l’évolution des affaires du monde. « Nous vivons dans une période de tension et de conflictualité » avec une « rupture » sur le plan de la sécurité, « se manifestant par la multiplication des crises

Général Lecointre : Malgré l’effort de défense prévu, la France aura toujours une « armée des dividendes de la paix » en 2025

Après plus de deux décennies de coupes budgétaires, de déflation d’effectifs ou encore de réductions capacitaires, il ne faut guère se faire d’illusions : la Loi de programmation militaire 2019-25, promulguée le 13 juillet par le président Macron, même si elle prévoit un effort financier important de 197,8 milliards d’euros d’ici 2023, ne fera pas