Certains « aspects » culturels des forces spéciales américaines expliqueraient les problèmes de discipline