Gendarmerie / Archives

Un hélicoptère de la gendarmerie visé par des tirs de fusées d’artifice à Bure

Depuis maintenant plusieurs semaines, les opposants au centre de stockage des déchets radioactifs (Cigéo) qui est en cours de construction à Bure (Meuse) ont durci le ton, dans la droite ligne de ce que l’on a déjà pu voir à Notre-Dame-des-Landes ou à Sivens, où, d’ailleurs, un rapport de la gendarmerie avait fait état du

Selon le général Favier, il sera difficile d’en demander plus à la Gendarmerie

La gendarmerie est actuellement très sollicitée. Outre ses missions habituelles (sécurité routière, police judiciaire, maintien de l’ordre, sauvetage, etc), elle est aussi mobilisée pour assurer la protection des personnes sur fond de menace terroriste. Et période estivale oblige, elle « connaît dans son secteur de fortes affluences saisonnières », a souligné son chef (le DGGN), le général

Garde nationale : Vers une usine à gaz?

La semaine passée, le président Hollande fit savoir que la future Garde nationale qu’il entend mettre en place serait « bâtie à partir des réserves opérationnelles existantes ». Et cela, après en avoir discuté avec quatre parlementaires ayant récemment rendu des rapports sur ce sujet. Si les modalités de cette future Garde nationale restent encore à être

Le concept de « Garde nationale » est encore flou…

Au lendemain des attaques terroristes du 13 novembre 2015, le président Hollande avait évoqué l’idée d’une Garde nationale lors de son discours prononcé devant les parlementaires réunis en Congrès à Versailles. Puis, après l’attentat de Nice, ce projet est revenu au premier plan, avec des appels lancés par les ministres de la Défense et de

Harpie : 878 camps d’orpailleurs illégaux démantelés en 6 mois par les Forces armées en Guyane

Le bilan de l’opération Harpie, lancée en 2008 pour lutter contre l’orpaillage illégal en Guyane, traduit l’intense activité des forces armées au cours de ces six derniers mois. Ainsi, selon le préfet de Guyane, Martin Jaeger, l’engagement des forces armées et des gendarmes s’est « accru » depuis janvier, avec des missions plus nombreuses (dont la « durée

La gendarmerie mobile s’ouvre aux femmes sous-officiers

Si les femmes officiers pouvaient servir au sein de la gendarmerie mobile, ce n’était pas encore le cas de leurs homologues sous-officiers. En 2015, dans le cadre d’un plan d’action pour l’égalité professionnelle, il fut donc décidé d’intégrer 30 personnels féminins dans trois Escadrons de gendarmerie mobile (EGM), à savoir les 11/1 de Satory, 11/5

En 2015, les violences physiques contre les gendarmes ont augmenté de 27%

Chaque année, vers l’automne, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publie un rapport dans lequel sont détaillés les atteintes commises contre les personnels et les biens de la gendarmerie. Ainsi, la dernière étude précisait que 2.377 gendarmes avait été agressés physiquement en 2014, soit une hausse de +2,5% par rapport à

Terrorisme : Des mesures ont été décidées pour protéger les gendarmes et leurs familles

Après le double assassinat d’un commandant de police et de sa compagne, également fonctionnaire du ministère de l’Intérieur, commis le 13 juin dernier à Magnanville par un jihadiste ayant fait allégeance à l’État islamique (EI ou Daesh), la Direction de la Gendarmerie nationale (DGGN) a décidé, en urgence, des mesures visant à renforcer la sécurité

Un gendarme sauvé par son gilet pare-balle lors d’une intervention en Nouvelle-Calédonie

Une intervention menée le 18 juin au matin en Nouvelle-Calédonie, aurait pu virer au drame pour la gendarmerie, qui a déjà perdu un de ses hommes dans des circonstances quasiment identiques en mai dernier. Ainsi, une quinzaine de gendarmes mobiles ont été sollicités pour interpeller un homme recherché pour violences à Kouaoua, un village minier

Les braqueurs d’un restaurant McDonald’s sont tombés sur des gendarmes du GIGN en civil

Deux braqueurs qui avaient l’intention de voler la recette d’un restaurant McDonald’s ne s’attendaient sûrement pas à tomber sur tel os. Un dimanche soir, dans une commune de moins de 3.000 habitants située dans la périphérie de Besançon, le coup était tentant. Même pendant l’état d’urgence. Et d’ailleurs, ils l’ont tenté peu avant 21 heures,