frégate / Archives

Londres suspend son projet d’acquérir 5 frégates de type 31 pour la Royal Navy

La décision française de réduire la commande de Frégates multimissions [FREMM] au profit d’un nouveau programme visant à développer une Frégate de taille intermédiaire [FTI], moins coûteuse et plus facilement exportable, a inspiré le Royaume-Uni. En effet, selon la Strategic Defense and Security Review (SDSR), publiée en novembre 2015, Londres fit le choix de réduire

BAE Systems livrera 9 frégates de la classe « Hunter » à la marine australienne

Outre l’acquisition de 12 sous-marins Shortfin Barracuna auprès du français Naval Group [ex-DCNS], la Royal Australian Navy [RAN] compte également moderniser sa flotte de navires de surface dans le cadre du programme « Sea 5000 ». Ce projet est ambitieux puisqu’il s’agit de remplacer neuf frégates de type ANZAC en service depuis les années 1990. Plusieurs constructeurs

La frégate allemande « Sachsen » victime d’un sérieux incident lors du tir d’un missile surface-air

Le 21 juin, la frégate de défense aérienne allemande « Sachsen », entrée en service en 2003, devait réaliser un exercice prévoyant le tir (réel) d’un missile surface-air SM-2, alors qu’elle naviguait, avec la frégate anti-sous-marine « Lübeck », au nord du cercle polaire, dans une zone d’essais norvégienne. Normalement, un tel exercice aurait dû se dérouler sans histoire.

Décès accidentel d’un officier marinier de la frégate de surveillance Ventôse

La frégate de surveillance Ventôse, habituellement basée aux Antilles, a perdu l’un de ses marins, le 11 mai, alors qu’elle venait d’appareiller de Saint Domingue, en République Dominicaine pour rejoindre sa zone d’opération. Travaillant « en extérieur sur une installation de la frégate », explique la Marine nationale, le maître Romuald Le Roux a fait une chute

Trois navires australiens auraient été « défiés » par la marine chinoise en mer de Chine méridionale; Pékin dément

Il y a quelques jours, la frégate australienne HMAS Anzac [photo] et le pétrolier-ravitailleur HMAS Success ont appareillé de Subic Bay [Philippines] pour Hô Chi Minh-Ville [Vietnam] pour une escale de trois jours. Ces deux navires ont été rejoints par le HMAS Toowoomba, parti Kota Kinabalu, en Malaisie. Seulement, ces trois bâtiments de la Royal

Des avions russes ont survolé des navires français au moins à 8 reprises depuis l’été 2017

Lors de son audition par la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées, le 11 avril dernier, le chef d’état-major de la Marine nationale (CEMM), l’amiral Christophe Prazuck, a été interrogé sur l’incident qui, ayant eu lieu quelques jours plus tôt, avait impliqué la frégate multimissions (FREMM) Aquitaine et un avion de combat

La très récente frégate Bade-Württemberg déçoit la marine allemande

En 2007, le ministère allemand de la Défense a confié au consortium ARGE F125, emmené par TKMS et comprenant les chantiers navals Blohm+Voss et Lürrsen, le soin de construire quatre nouvelles frégates de type F-125 afin de remplacer les 8 navires de type 122 alors en service au sein de la Deutsche Marine. Le tout

Une frégate de la Royal Navy a escorté un navire de guerre russe près des eaux territoriales britanniques

Alors que, le chef du Foreign Office, Boris Johnson, revenait de Moscou où il s’était rendu pour tenter d’améliorer des relations passablement dégradées entre le Royaume-Uni et la Russie, la Royal Navy a sollicité sa seule frégate actuellement disponible, le HMS St. Albans pour surveiller un navire de guerre russe évoluant à proximité des eaux

Actuellement, la Royal Navy ne peut déployer qu’un seul navire de guerre de premier rang

Si vous cherchez les 6 destroyers de type 45 et 12 des 13 frégates de type 23 de la Royal Navy, vous n’aurez aucune difficulté : tous ces navires sont actuellement au port, que ce soit à Portsmouth ou à Plymouth. Une situation sans précédent, voire une première en 500 ans d’histoire, a commenté le

Naval Group et Fincantieri brouillent les cartes pour tenter de remporter le marché des frégates canadiennes

Comme l’on pouvait s’y attendre, le français Naval Group et l’italien Fincantieri, qui veulent être le « Renault-Nissan » de la construction navale, vont faire cause commune pour tenter de remporter l’appel d’offres lancé par Ottawa afin de doter la Marine royale canadienne de 15 nouvelles frégates d’ici 2020. « Les leaders français et italien du naval de