frappes / Archives

L’Égypte frappe des positions jihadistes en Libye après un nouvel attentat contre les chrétiens coptes

Depuis décembre, l’État islamique a revendiqué trois attentats suicide ayant visé trois églises coptes en Égypte, dont un décembre (29 tués) et deux en avril (45 tués). En outre, la branche égyptienne de l’organisation jihadiste lance régulièrement des attaques contre les chrétiens dans le Sinaï, où elle est implantée. Le 26 mai au matin, une

La coalition anti-EI justifie ses frappes aériennes contre les jihadistes ayant fui Tabqa

Cette semaine, les Forces démocratiques syriennes (FDS), avec le soutien de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, ont réussi à faire sauter un verrou stratégique sur la route menant à Raqqa, l’un des fiefs de l’État islamique (EI ou Daesh) en Syrie, en s’emparant de la ville et du barrage de Tabqa. D’après un

Les milices kurdes syriennes demandent l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne

Le bilan des frappes aériennes turques ayant visé, le 25 avril, des positions tenues par les milices kurdes syriennes (YPG) près de la ville d’al-Malikiyah s’est encore alourdi, avec désormais 20 combattants tués et une vingtaine de blessés. Au lendemain de ces raids aériens, le ton est monté d’un cran entre les forces turques et

Syrie : La Russie suspend l’accord avec la coalition anti-jihadiste sur la prévention des incidents aériens

En octobre 2015, peu après le début de l’intervention militaire de la Russie en Syrie, Moscou et Washington avaient trouvé un accord portant sur des mesures dites de « déconfliction » afin de prévenir tout incident entre les avions de la coalition et ceux des forces aérospatiales russes. Ainsi, une ligne de communication entre les états-majors fut

Une autonomie de décision accrue pour les forces américaines engagées contre les jihadistes somaliens

Dès 2007, des « conseillers » militaires américains ont discrètement été envoyés à Mogadiscio afin d’appuyer la Force de l’Union africaine déployée en Somalie (AMISOM) ainsi que les autorités intérimaires somaliennes à combattre les jihadistes des milices Shebab, liés à al-Qaïda. Depuis, les forces américaines ont multiplié les opérations contre la mouvance jihadiste somalienne, en visant notamment

Mossoul : L’offensive contre les jihadistes retranchés dans la vieille ville a repris

Les combats pour déloger les jihadistes de l’État islamique retranchés dans la partie historique de la ville de Mossoul s’annonçaient difficiles et délicats, étant donné la nature du terrain, qui avantage la posture défensive, et la présence de nombreux civils susceptibles de servir de boucliers humains. Ainsi, le 17 mars, de nombreuses victimes civiles –

Israël menace de détruire la défense aérienne syrienne

La semaine passée, et contrairement à ses habitudes, Israël a immédiatement reconnu avoir effectué un raid aérien dans la région de Palmyre, en Syrie, afin d’empêcher un transfert « d’armes sophistiquées » au Hezbollah, la milice chiite libanaise qu’il voit comme étant la menace numéro un contre sa sécurité. « Quand on identifie des tentatives de transfert d’armes

L’administration Trump a assoupli les règles d’engagement pour les frappes de drones

En 2013, l’administration Obama avait décidé de limiter, au profit des militaires, le rôle de la CIA dans les opérations visant à éliminer des chefs terroristes via des frappes de drones afin d’éviter une dérive paramilitaire de la centrale de renseignement. Cette mesure avait également pour objectif de rendre plus transparent ce programme d’éliminations ciblées,

Le casse-tête nord-coréen

Le président Obama avait prévenu son successeur, Donald Trump : le dossier nord-coréen sera le plus « épineux » à gérer au cours des quatre prochaines années. Et pour les responsables militaires américains, en particulier ceux en poste dans la région Asie-Pacifique, la probabilité d’un conflit dans la péninsule coréenne est la plus probable. Pour le moment,

Pour la première fois, l’aviation irakienne a frappé des positions de Daesh en Syrie

Le Premier ministre Haider al-Abadi, a indiqué, ce 24 février, que l’aviation irakienne avait bombardé des positions tenues par l’État islamique (EI ou Daesh) en Syrie. Une première depuis l’émergence de l’organisation jihadiste.[/caption] « Nous avons ordonné au commandement de la force aérienne de frapper les positions des terroristes de Daesh (dans les secteurs) de Housseibeh