FPRC / Archives

La Centrafrique risque à nouveau « l’instabilité généralisée » et « l’embrasement », prévient l’ONU

Ces dernières semaines, la Centrafrique a connu une flambée de violences, en particulier à Alindao, Bangassou, Mobaye et Bria, dans l’est du pays. Les affrontements signalés dans ces localités, à l’origine de la fuite de près de 90.000 civils en 15 jours, seraient le fait d’éléments appartenant à des groupes d’autodéfense anti-balaka, désignés ainsi « parce

Centrafrique : Qui est derrière l’attaque de Bangassou?

D’après un premier bilan donné par les Nations unies le 16 mai, la flambée de violence qui a eu lieu à Bangassou, à 470 km à l’est de Bangui, près de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), auraient fait au moins 26 morts parmi les civils. Ces victimes ont péri quelques jours

Centrafrique : Des combats entre groupes armés ont fait une vingtaine de tués près d’une mine d’uranium

Les autorités centrafricaines et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la Centrafrique (MINUSCA) auraient réussi à convaincre au moins 14 groupes armés actifs dans le pays de prendre part à des discussions portant sur le processus DDR (désarmement, démobilisation, réinsertion). Pour cela, elles ont pu compter sur deux médiations, chacune

Centrafrique : Nouvelle action musclée de la mission des Nations unies à Bambari

Cela fait plusieurs semaines que trois anciennes factions de l’ex-coalition rebelle de la Séléka s’affrontent, au prix de combat parfois violents, pour s’assurer du contrôle de la ville stratégique de Bangari, située au centre de la République centrafricaine. D’un côté, l’on trouve le Front populaire pour la Renaissance de la Centrafrique (FPRC), dirigé par le

La Mission de l’ONU en Centrafrique peine à contenir l’avancée de groupes armés vers Bambari

Depuis maintenant trois mois, dans la région de Bambari, des combats, parfois violents, opposent l’Unité du peuple centrafricain (UPC) du « général » Ali Darass au Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC), dirigé par le chef de guerre Noureddine Adam, ainsi qu’au Mouvement Patriotique pour la Centrafrique (MPC) d’Al Katim. Ces trois formations sont issues

Centrafrique : La force Sangaris et la Minusca délogent les rebelles de l’ex-Séléka de Bria

Cela fait déjà un moment que l’État-major des armées (EMA) fait état de tensions à Bria, ville située dans le centre-est de la Centrafrique, connue pour ses ressources de diamants. Justement, c’est bien pour ça qu’elle intéresse des combattants de l’ex-coalition rebelle de la Séléka, réunis désormais au sein du Front populaire pour la renaissance

La force Sangaris intervient contre des rebelles de l’ex-Séléka opposés au processus de réconciliation

Prochainement, un Forum de réconcilitation sera organisé à Bangui. Pour cela, des « consultations à la base » ont été lancées dans le pays, c’est à dire que des équipes de « facilitateurs » font le tour des préfectures afin de recevoir les doléances de la population. « Dans chaque préfecture, il y aura trois jours de discussions où les