formation / Archives

Le Canada va diriger une mission de l’Otan pour former et soutenir l’armée irakienne

Critiqué par le président Trump pour la faiblesse de ses dépenses militaires, dont le niveau est actuellement bien loin de l’objectif des 2% du PIB, le Canada n’en reste pas moins un acteur relativement actif sur la scène mondiale. Cet été, 250 militaires canadiens seront affectés à la Mission des Nations unies au Mali [MINUSMA],

L’armée de l’Air prévoit de mettre en service son nouvel avion d’entraînement Pilatus PC-21 en septembre 2018

Le compte-à-rebours a commencé pour les avions d’entraînement TB-30 Epsilon de l’École de pilotage de l’armée de l’Air [EPAA], de la base aérienne 709 de Cognac. Ces appareils, qui ont contribué à la formation initiale de nombreux pilotes de chasse depuis 1984, seront en effet bientôt remplacés par 17 turbopropulseurs Pilatus PC-21, dans le cadre

Le mandat de la mission européenne « EUTM Mali » prolongé de 2 ans et étendu à la force conjointe du G5 Sahel

Lancée en février 2013, dans la foulée de l’opération française Serval, à la demande du gouvernement malien et dans le cadre de la résolution 2085 du Conseil de sécurité des Nations unies, la mission militaire de l’Union européenne « EUTM Mali », chargée de former les soldats maliens, va durer au moins jusqu’au 18 mai 2020. En

Le maintien de forces étrangères va-t-il provoquer des tensions politiques en Irak?

Même s’il a subi d’importants revers en Irak, l’État islamique (EI ou Daesh) reste une menace dans la mesure où, ayant renoué avec la clandestinité, il continue de commettre des attentats, visant principalement la communauté chiite, et de lancer des attaques, comme celle qui a coûté la vie à une vingtaine de combattants des Unités

L’Otan envisage une mission d’entraînement et de conseil au profit de l’Irak

En mai 2017, le général Joseph Dunford, le chef d’état-major interarmées américain, avait indiqué que les États-Unis entendaient demander à l’Otan de planifier une mission visant à entraîner et à conseiller les forces irakiennes après la défaite militaire de l’État islamique (EI ou Daesh). L’Otan « pourrait être idéalement positionnée pour fournir une mission d’entraînement » aux

Les États-Unis débloquent près de 13 millions de dollars pour former l’armée centrafricaine

  L’année 2017 s’était terminée par une feu tacitement donné par le Conseil de sécurité des Nations unies à la Russie pour livrer des armes aux Forces armées centrafricaines (FACa), malgré l’embargo appliqué à la Centrafrique. Pour rappel, il était question d’équiper deux bataillons, avec 900 pistolets Makarov, 5.200 fusils d’assaut, 140 armes de précision,

Les soucis du T-45 Goshawk ont un impact limité sur la formation des pilotes de la Marine nationale aux États-Unis

La semaine passée, un avion d’entraînement de type T-45C Goshawk s’est écrasé alors qu’il survolait la Forêt nationale « Cherokee », dans le Tennessee. Malheureusement, le pilote instructeur, le lieutenant de vaisseau Patrick Ruth, et son élève, l’enseigne de 1ere classe Wallace Burch, y ont laissé la vie. Cet accident, dont la cause n’est pas encore déterminée,

La Turquie a inauguré une base pour former l’armée somalienne à Mogadiscio

Depuis 2005, voire un peu avant, l’Afrique est l’une des priorités de la Turquie. Ce qui s’est traduit par l’ouverture de près d’une trentaine de missions diplomatiques sur ce continent ainsi que par des échanges commerciaux mulitplié par quatre entre 2003 et 2014, ces derniers étant passés de 5,3 milliards de dollars en volume à

Chammal : Les militaires français ont formé 7.500 soldats irakiens en un peu plus de deux ans

Ce n’est pas la face la plus visible de l’opération Chammal dont le bilan, trois ans après son lancement, évoque surtout les frappes effectuées, les tirs d’artillerie et les positions de l’État islamique (EI ou Daesh) détruites. Pourtant, les militaires français des Task Force Monsabert et Narvik tiennent un rôle très important puisque ce sont

La formation des policiers afghans par les États-Unis a été improvisée

Les rapports du SIGAR [Special Inspector General for Afghanistan Reconstruction], l’organisme américain chargé de contrôler a politique afghane des États-Unis depuis 2001, doivent constituer une source inépuisable pour les spécialistes de la théorie des organisations. Et ils aideront sans doute aussi les historiens à comprendre (ou à ne pas comprendre) l’enchaînement des faits qui ont