forces irakiennes / Archives

Le Canada va diriger une mission de l’Otan pour former et soutenir l’armée irakienne

Critiqué par le président Trump pour la faiblesse de ses dépenses militaires, dont le niveau est actuellement bien loin de l’objectif des 2% du PIB, le Canada n’en reste pas moins un acteur relativement actif sur la scène mondiale. Cet été, 250 militaires canadiens seront affectés à la Mission des Nations unies au Mali [MINUSMA],

La ville de Mossoul libérée, il reste encore beaucoup à faire pour vaincre l’État islamique en Irak

Le 4 juillet 2014, Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’État islamique (EI ou Daesh), s’auto-proclamait « calife » et « commandeur des croyant » depuis la mosquée al-Nouri de Mossoul, lors de sa seule apparition publique. Un peu plus de trois ans plus tard, et après 9 mois de combats intenses et meurtriers, le Premier ministre irakien, Haïder

L’Otan a lancé un programme de formation dédié à la lutte contre les IED en Irak

L’Otan a annoncé, le 5 février, avoir lancé un programme de formation destiné à former les forces de sécurité irakienne à la lutte contre les engins explosifs improvisés, que l’État islamique (EI ou Daesh) utilise en grand nombre pour piéger les bâtiments qu’il est contraint d’abandonner. « Environ 30 soldats participent à la première session de

La coalition anti-jihadiste a doublé le nombre de ses conseillers militaires à Mossoul

Face à l’État islamique (EI ou Daesh) à Mossoul, le rapport de force est évidemment favorable aux forces de sécurité irakiennes (FSI), lesquelles peuvent compter sur l’appui aérien fourni par la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis. Seulement, leurs unités ne sont pas toutes au même niveau. Ainsi, celles de l’Iraqi Counter Terrorism Service (ICTS)

Au tour de la 6e Brigade légère blindée de former les militaires irakiens

Depuis le printemps 2015, dans le cadre de l’opération Chammal, l’armée de Terre contribue à la formation des forces de sécurité irakiennes avec deux détachements, à savoir les Task Force Monsabert et Narvik. Le premier détachement est le seul de la coalition à être déployé de façon autonome auprès d’une unité irakienne – la 6e

Avec l’appui aérien de la coalition, les forces irakiennes ont repris Ramadi à Daesh

Après 7 mois de silence, Abu Bakr al-Baghdadi, le chef de l’État islamique (EI ou Daesh) a fait diffuser un enregistrement sonore de 24 minutes via les réseaux sociaux au lendemain de Noël pour lancer un appel à la révolte en Arabie Saoudite et à lancer des attaques contre Israël. Mais, surtout, il a assuré

Le chef du Pentagone critique sévèrement l’attitude des forces irakiennes à Ramadi

La semaine passée, la ville de Ramadi, capitale de la province d’al-Anbar, en Irak, tombait aux mains des jihadistes du groupe État islamique (EI ou Daesh) à l’issue de combats ayant fait au moins 500 tués (y compris parmi les civils). Pour le général Martin Dempsey, le chef d’état-major interarmées américain, les forces irakiennes « n’ont

La France va envoyer une vingtaine de conseillers militaires auprès d’une division de l’armée irakienne

Lors d’une audition devant la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées, le 17 décembre 2014, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait évoqué l’envoi de 120 conseillers militaires français auprès des forces irakiennes et kurdes, lesquelles sont en première ligne face aux jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh). Et,

Le Canada va envoyer des conseillers militaires en Irak

Les autorités irakiennes ont salué, ce 6 septembre, le projet du président américain Barack Obama de constituer une coalition internationale la plus vaste possible contre  l’État islamique, qui a instauré un califat englobant les territoires qu’il a conquis tant en Syrie qu’en Irak et commis d’innombrables exactions contre les minorités religieuses et les chiites. « Nous