fonctionnement / Archives

Budget : Les gendarmes vont être aussi mis à la diète

S’il est beaucoup question des 850 millions que Gérard Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, entend faire économiser aux Armées, les gendarmes, qui sont aussi des militaires, ne seront pas épargnés par le coup de rabot, la place Beauvau devant se passer de 526 millions d’euros d’ici la fin de cette année,

Pluie de critiques sur les bases de défense et le « Balardgone »

La réforme du ministère de la Défense engagée en 2008 prévoyait la disparition de dizaines d’emprises militaires et la suppression de 54.000 postes. Deux mesures emblématiques furent mises en application pour accompagner ce mouvement : le regroupement sur un site unique des états-majors et des service à Balard, dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP)

Pour le secrétaire d’Etat au Budget, il y a encore du « gras » dans les dépenses de fonctionnement des armées

Dégradations des conditions de vie et de travail ou encore du soutien administratif des militaires (relevé récemment par le Haut comité d’évaluation de la condition militaire), difficultés pour apporter un confort minimum aux personnels projetés en Centrafrique, restrictions en tous genres (de l’entretien des bâtiments à la simple tonte des pelouses)… Les dépenses de fonctionnements

Général Ract-Madoux : « Les difficultés du casernement sont un de nos drames! »

Lorsqu’il est entendu par les parlementaires lors des différentes auditions en commission auxquelles il est invité à s’exprimé, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), le général Ract-Madoux ne donne pas dans la langue de bois. Et s’il y a un sujet sur lequel il insiste à chaque fois que l’occasion lui est donnée,

Pour un simple exercice de tir, il faut pas moins de 7 signatures!

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a confirmé, ce 25 octobre, à l’occasion d’une viste au 4e Régiment Etranger de Castelnaudary, un plan d’urgence de 30 millions d’euros au bénéfice des bases de défense, afin d’améliorer les conditions de vie et de travail des militaires, dégradées par un budget de fonctionnement régulièrement en

Cet hiver, il risque de faire froid dans les casernes…

Cette année, le budget de fonctionnement des bases de défense sera consommé dès le mois de novembre. D’où l’application de mesures destinées à faire des économies, comme par exemple le report de travaux d’entretien, la limitation des services de nettoyage, le non-renouvellement de mobiliers ou encore la réduction de la période de chauffage. A Nancy,

Le chef d’état-major de l’armée de Terre redoute une dégradation des conditions de vie dans les régiments

Jusqu’en 2016, le montant du budget de la Défense restera au même niveau qui était le sien en 2012, c’est à dire qu’il sera de 31,4 milliards d’euros. Ce qui signifie qu’il ne suivra pas l’évolution de l’inflation, qui est d’environ 2% par an en moyenne. Il s’agit de la contribution des forces armées à