Florence Parly / Archives

Un amendement a été déposé pour rétablir les crédits du ministère des Armées annulés par Bercy

Présenté en Conseil des ministres le 7 novembre, le projet de loi de finances rectifivatives [PLFR] 2018 prévoit donc, afin de financer le surcoût des opérations extérieures [OPEX] et des missions intérieures [MISSINT], de puiser 402,4 millions d’euros dans les crédits du ministère des Armées mis en réserve en début de gestion. Le programme « Équipement

Voulue par M. Macron, l’Initiative européenne d’intervention a désormais sa feuille de route

Le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT], le général Jean-Pierre Bosser, a récemment fait part aux députés de la commission de la Défense des incompréhensions de ses homologues européens au sujet de l’Initiative européenne d’intervention (IEI), lancée par le président Macron afin de forger une culture stratégique commune aux pays souhaitant y adhérer. « Cela

À son tour, Mme Parly hausse le ton à l’égard des activités « souvent intéressées » de certaines puissances en Centrafrique

Lors d’un déplacement en Centrafrique, le 2 novembre, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé l’octroi, à Bangui, d’une aide financière de 24 millions d’euros ainsi que la livraison de 1.400 fusils d’assaut aux Forces armées centrafricaines [FACa]. Et, au passage, il a dénoncé les « ambitions voilées » que certaines puissances, dont

Les députés ont adopté le budget des armées pour 2019 par 61 voix contre 3

« La défense! C’est la première raison d’être de l’État. Il n’y peut manquer sans se détruire lui-même », avait lancé le général de Gaulle, lors d’un discours prononcé à Bayeux en 1952. Pour autant, le 2 novembre, à l’Assemblée nationale, beaucoup de députés devaient avoir mieux à faire que d’assister aux débats portant sur les crédits

11-Novembre : Mme Parly assure que l’état-major « n’a jamais imaginé rendre un hommage au maréchal Pétain »

Depuis quelques jours, une polémique prend de l’ampleur au sujet des commémorations du centenaire de l’armistice ayant mis fin aux combats de la Grande Guerre, le 11 novembre prochain. En cause, des propos de l’entourage du président Macron, selon lesquels ce dernier ne souhaiterait pas une cérémonie « trop militaire ». Ce qui s’est traduit, dans certaines

Les principaux « piliers technologiques » du Système de combat aérien futur ont été identifiés

« Quand il y a coopération [industrielle], les nations doivent décider, il y a toujours une nation leader […] pour le SCAF [Système de combat aérien futur, ndlr], ce sera la France », avait déclaré, en avril, Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense. En échange, si l’on peut dire, l’Allemagne aura le premier

L’étude sur le futur porte-avions de la Marine nationale devra répondre à trois questions

À l’occasion de l’ouverture du salon Euronaval, ce 23 octobre, la ministre des Armées, Florence Parly, a donné le coup d’envoi officiel de la phase d’étude portant sur le prochain porte-avions de la Marine nationale, lequel succédera au Charles-de-Gaulle. Mais avant d’aborder ce sujet, la ministre a tenu à souligner que, désormais, « l’océan est plus

Budget 2018 : les Armées devront trouver de quoi financer les OPEX et obtenir le dégel de 357 millions d’euros

Le budget du ministère des Armées, qui s’élève à 34,2 milliards d’euros en 2018, prévoit une enveloppe de 650 millions pour financer le surcoût des opérations extérieures [OPEX] et une autre de 100 millions pour les missions intérieures [MISSINT]. Seulement, selon les estimations données cet été par le chef d’état-major des Armées [CEMA], le général

Les Armées vont distribuer 20.000 « kits » pour aider psychologiquement les enfants des militaires partis en mission

À l’occasion d’une visite au Régiment d’Infanterie Chars de Marine [RICM] à Poitiers, la ministre des Armées, Florence Parly, a fait le point sur l’exécution du « Plan Famille », qu’elle a lancé en octobre 2017 afin d’améliorer le quotidien des militaires et de leurs familles. Ainsi, 80% des mesures annoncées à cette époque ont été appliquées

La prochaine mission du porte-avions Charles de Gaulle pourrait mettre l’accent sur la défense de la liberté de navigation

Avant d’être immobilisé pour son chantier de modernisation à mi-vie, le porte-avions Charles de Gaulle s’était surtout concentré sur les opérations menées contre l’État islamique (EI ou Daesh) au Levant. Alors qu’il est en phase de remontée en puissance, pour son prochain déploiement, le navire amiral de la Marine nationale devrait retrouver les eaux de