financement / Archives

Le ministère des Armées n’aura pas à mettre la main à la poche pour financer le surcoût des opérations

Voilà un sujet de préoccupation en moins pour Mme le ministre des Armées, Florence Parly. Alors que, il y a encore quelques jours, elle ne pouvait dire avec certitude qu’elle obtiendrait de la part du ministère de l’Action et des Comptes publics les 300 à 400 millions d’euros nécessaires pour financer les opérations extérieures, c’est

Une solution « innovante » pour financer partiellement les opérations extérieures

La fin de gestion pour l’année 2017 s’annonce difficile pour le ministère des Armées, avec 700 millions d’euros de crédits encore gelés et 350 autres millions à trouver pour financer les opérations extérieures et intérieures. Et cela risque évidemment de compliquer la « remontée en puissance » que doit permettre la hausse de 1,8 milliards d’euros du

Les États-Unis vont financer la Force conjointe du G5 Sahel à hauteur de 60 millions de dollars

En juin, au Conseil de sécurité des Nations unies, la diplomatie française avait dû amender son projet de résolution relatif à la créaction de la Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S) afin d’éviter un possible blocage des États-Unis. Pour rappel, les pays du G5 Sahel (Tchad, Mali, Niger, Mauritanie et Burkina Faso) ont convenu de

Le gouvernement ne sait pas encore comment il financera le service national universel

Contrairement à ce qu’avait promis Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, il n’est désormais plus question d’instaurer un nouveau « service militaire universel » mais d’un « service national universel », ce qui n’est plus tout à fait la même chose. Pourtant, l’actuel président avait bien insisté sur le caractère « militaire » que devait avoir ce service universel, d’une durée

Le surcoût des opérations extérieures devrait dépasser 1,3 milliards d’euros en 2017

Après la démission, en juillet, du chef d’état-major des Armées (CEMA), le général Pierre de Villiers, le président Macron avait assuré que le budget des Armées serait identique à celui voté par le Parlement en novembre 2016. En apparence seulement car sur les 850 millions d’euros demandés au titre de la maîtrise des dépenses publiques

Selon Mme Parly, la Direction générale de l’armement devra trouver des « modes de financement innovants » pour équiper les armées

Le 6 juillet dernier, la ministre des Armées, Florence Parly, était invitée à s’exprimer devant les députés de la commission de la Défense. Et la lecture du compte-rendu de cette audition, qui vient d’être mis en ligne sur le site de l’Assemblée nationale, ne manque pas d’être savoureuse par moment, quand l’on connaît la suite

La Commission de Bruxelles dévoile un « plan d’action » en faveur de l’industrie européenne de défense

Dans la droite ligne des propositions validées par les ministres de la Défense des pays membres de l’UE lors d’une récente réunion à Bruxelles, la Commission européenne a dévoilé, ce 30 novembre, un « plan d’action » pour la défense. Ainsi, il s’agit de mettre en place un « fonds européen de la défense » qui compterait deux volets.

Désaccord entre M. Obama et le Congrès sur l’aide financière destinée à la défense antimissile d’Israël

Chaque année, dans le cadre d’un accord signé en 2007, les États-Unis abondent le budget militaire d’Israël à hauteur d’environ 3 milliards de dollars. À ce montant, il faut ajouter les financements américains pour le développement des systèmes isréaliens antimissiles Iron Dome, Arrow et Fronde de David. En avril, et comme l’accord signé en 2007

Le Pentagone va demander un budget de 582,7 milliards de dollars pour l’année fiscale 2017

Selon les projections, le Pentagone aurait dû demander un budget de 574 milliards de dollars pour l’année fiscale 2017. Finalement, avec le contexte actuel, marqué par la situation dans l’est de l’Europe, les revendications territoriales chinoises en mer de Chine et, bien évidemment, les tensions au Moyen-Orient et la lutte contre l’État islamique (EI ou

Rafale/Inde : Un accord intergouvernemental conclu, les détails financiers réglés dans « quelques jours »

Pour vendre en Inde, il faut s’armer de patience. Surtout dans le domaine militaire. En avril 2015, lors d’une visite à Paris, le Premier ministr indien, Narendra Modi, a annoncé l’intention de New Delhi d’acquérir « sur étagère » 36 avions de combat Rafale afin de remédier au plus vite aux insuffisances de l’Indian Air Force (IAF).