F/A-18 / Archives

Le Canada menace Boeing de renoncer à sa commande d’avion F/A-18 Super Hornet

Les ventes d’armes donnent souvent lieu à des feuilletons aux multiples rebondissements. Ce fut le cas, par exemple, du programme brésilien FX-2, de l’éviction, in-extremis, après une campagne de presse, du F-15 Silent Eagle au profit du F-35 en Corée du Sud, ou encore du projet visant à remplacer les F-5 Tiger II suisse, annulé

L’administration Trump approuve la vente de 18 avions F/A-18 Super Hornet au Canada pour 5,23 milliards de dollars

En 2010, le gouvernement canadien, alors dirigé par le Premier ministre conservateur Stephen Harper, annonça sa décision d’acquérir 65 avions de combat F-35A auprès de Lockheed-Martin. Seulement, ce choix suscita de vives polémiques, notamment en raison d’une sous-évaluation du coûts d’acquisition et d’exploitation de ces appareils. Du coup, rien ne se fit (ou presque) jusqu’aux

Cinq avions de combat seront en lice pour remplacer les F-5 et les F/A-18 des forces aériennes suisses

Après l’échec, en 2014, de la votation sur l’acquisition, auprès du constructeur suédois Saab, de 22 avions de combat JAS-39 Gripen E/F destinés à remplacer ses vieux F-5 Tiger II, la force aérienne suisse a bien été obligée de revoir ses plans, en prenant en compte la nécessité de trouver aussi un successeur à ses

Boeing abat ses cartes pour ravir à Dassault Aviation la commande de 57 chasseurs destinés à la marine indienne

Ayant de sérieux probèmes de maintenance avec ses MiG-29K et de mise au point avec la version navale du HAL Tejas, la marine indienne a lancé, en janvier, le programme Multi Role Carrier Borne Fighters (MRCBF) afin d’acquérir 57 avions de combat multi-rôles pour son aviation embarquée. La liste des candidats possibles n’est pas longue,

Un pilote de chasse suisse risque des poursuites judiciaires pour s’être éjecté de son F/A-18 Hornet

Le 14 octobre 2015, un F/A-18 Hornet des forces aériennes suisses s’écrasait près de Glamondans, près de Besançon (Doubs) alors qu’il participait à exercice avec deux autres F-5 Tiger II dans secteur d’entraînement situé au-dessus du Jura. Fort heureusement, le pilote de l’appareil, admis au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Besançon, s’en était tiré avec

Confusion au sujet de l’intention du Canada de se procurer 18 avions F/A-18 Super Hornet

L’affaire devait être rondement menée. Afin de remédier à un possible déficit capacitaire de l’Aviation royale canadienne en raison de l’âge de ses CF-18 Hornet, Ottawa avait annoncé la tenue de discussions afin de se procurer, auprès de Boeing, 18 F/A-18 Super Hornet. Une solution « intérimaire », dans l’attente du lancement d’un appel d’offres, promis par

Quatre options pour l’avenir de la force aérienne suisse

Après l’échec de la votation sur l’achat de 22 avions de combat Gripen E/F pour remplacer les F-5 Tiger de la force aérienne, Guy Parmelin, le ministre suisse de la Défense de la Confédération, prend toutes les précautions nécessaires pour éviter de connaître une nouvelle déconvenue. C’est ainsi qu’il a mis en place une commission

Un avion F/A-18 Hornet suisse porté disparu

Un avion de combat de type F/A-18 Hornet des forces aériennes suisses est porté disparu depuis 16H30, a annoncé le Département fédéréal de la Défense (DDPS), ce 29 août. « Des recherches ont immédiatement été lancées. Le sort du pilote est actuellement inconnu », a ajouté le DDPS. L’appareil a disparu des écrans radar alors qu’il survolait

Les forces aériennes suisses sont dans une « situation dangereuse »

Nommé à la tête du département suisse des Finances, Ueli Maurer a laissé à son portefeuille à la Défense à Guy Parmelin. Et avec un dossier lourd à gérer, à savoir l’avenir de la force aérienne de la Confédération, mise dans une situation difficile après le refus des électeurs de commander 22 avions JAS-39 Gripen

Un avion F/A-18 Hornet des forces aériennes suisses s’est écrasé près de Besançon

Un avion F/A-18 Hornet des forces aériennes suisses, basé à Payerne, s’est écrasé, ce 14 octobre, sur le territoire de la commune de Glamondans, à une vingtaine de km à l’est de Besançon, dans un secteur d’entraînement commun à la France et à la Suisse. Le pilote, âgé de 38 ans, a pu s’éjecter à