F-16 / Archives

L’aviation belge volera « 30% d’heures en moins » pour compenser le coût d’exploitation plus élevé du F-35 par rapport au F-16

Le choix de la Belgique d’acquérir 34 avions de combat F-35 auprès des États-Unis afin de remplacer la cinquantaine de F-16 encore en dotation au sein de sa force aérienne, aura fait couler beaucoup d’encre, certains y voyant une décision allant « a contrario des intérêts européens ». Ces F-35 ne sont pas près de se poser

Pour le président Macron, le choix belge en faveur du F-35 va « a contrario des intérêts européens »

Le 25 octobre, le gouvernement belge a annoncé avoir choisi l’avion américain F-35A pour remplacer ses F-16 de sa force aérienne. Et il ainsi mis fin à un feuilleton dont l’épilogue était quasiment écrit d’avance, au point que deux industriels potentiellement intéressés par l’appel d’offres qu’il avait lancé ont préféré passer leur tour. Seul le

« Il faut que tout change pour que rien ne change! » : La Belgique choisit le F-35 américain aux dépens d’un avion européen

Dans les années 1970, quatre pays européens, à savoir la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark et la Norvège, s’associèrent pour acheter en commun un même type d’avion de combat pour moderniser leurs forces aériennes respectives. Deux modèles furent ainsi mis en concurrence, pour ce que la presse spécialisée appelera plus tard le « marché du siècle »

Un F-16 belge a été détruit par un incendie lors d’une opération de maintenance

La base aérienne de Florennes, qui abrite les chasseurs-bombardiers F-16 du 2e Wing tactique de la composante « Air » de la Défense belge, a été le théâtre d’un incident à peine croyable. Et, plus de 24 heures après, l’on n’a aucune certitude sur les causes qui en ont été à l’origine. Ainsi, le 11 octobre, vers

Finalement, l’avion militaire russe disparu aurait été touché par un missile syrien; Moscou tient Israël pour responsable

Après avoir affirmé que la frégate multimissions [FREMM] « Auvergne » avait tiré des missiles au moment de la disparition d’un de ses avions de renseignement Iliouchine Il-20 à 35 km des côtes syriennes [ce que Paris a tout de suite nié, ndlr], le ministère russe de la Défense met maintenant en cause l’aviation israélienne qui, au

Les Pays-Bas vont retirer leurs quatre avions F-16 de la coalition anti-État islamique

Dans le cadre de leur participation à la coalition anti-jihadite dirigée par les États-Unis pour combattre l’État islamique en Irak et en Syrie, la Belgique et les Pays-Bas unirent leurs efforts en adoptant un système de rotation appelé « flip-flop », c’est à dire qu’ils convinrent d’engager des chasseurs-bombardiers F-16 à tour de rôle. Cette idée, adoptée

Les États-Unis pressent la Belgique de choisir le F-35A pour moderniser son aviation de combat

Quand, en juillet, elle a prévenu que l’éventuel choix du F-35A au détriment du Rafale pour le remplacement des F-16 de la composante aérienne de la Défense belge fermerait l’accès du programme franco-allemand SCAF [Système de combat aérien futur] à la Belgique, l’ambassadrice française en poste à Bruxelles, Claude-France Arnould, aurait été « rappelée à l’ordre »

Si elle choisit le F-35, la Belgique ne pourra pas participer au projet d’avion de combat franco-allemand

En novembre 2017, Dirk Hoke, le Pdg d’Airbus Defence & Space, avait été catégorique : dans le cas où l’Allemagne choisirait le F-35A de Lockheed-Martin pour remplacer ses vieux Panavia Tornado, alors l’industrie aéronautique européenne serait en danger, du moins pour ce qui concerne le domaine militaire. D’où son plaidoyer en faveur pour le programme

La force aérienne danoise va suspendre ses opérations à l’étranger, le temps de remplacer ses F-16 par des F-35

Ces dernières années, la force aérienne danoises a régulièrement été sollicitée pour participer à des opérations en coalition. Cela a été le cas en Afghanistan, en Libye et, plus récemment, au Levant, contre l’État islamique [EI ou Daesh]. Mais, à l’avenir, il ne faudra pas compter sur elle pendant un petit moment… La raison? Le

La Slovaquie confirme l’achat de 14 avions F-16V pour 1,6 milliard d’euros

Pour remplacer ses avions Mig-29 hérités de la période soviétique, la Slovaquie, membre de l’Otan, hésitait entre le JAS-39 Gripen E/F du suédois Saab et le F-16 Block 70/72 « Viper » de l’américain Lockheed-Martin. Logiquement, étant donné qu’un accord lie Bratislava et Prague dans le domaine de la défense aérienne, le Gripen avait toute ses chances