Eurofighter / Archives

La France et l’Allemagne vont développer un avion de combat commun

C’est la surprise du jour : ce 13 juillet, à l’issue d’un Conseil des ministres franco-allemand, l’Élysée a annoncé que Paris et Berlin ont convenu de « développer un système de combat aérien européen » en commun afin de « remplacer leurs flottes actuelles d’avions de combat à long terme. » Et d’ajouter : « Les deux partenaires souhaitent mettre

Le Gripen E/F du constructeur suédois Saab ne sera pas le prochain avion de combat belge

Après le forfait de Boeing, qui a renoncé à présenter son F/A-18 Super Hornet à l’appel d’offres lancé par la Belgique pour trouver un successeur au F-16 de sa force aérienne, c’est au tour du constructeur suédois Saab, qui soumettait son JAS-39 Gripen E/F de jeter l’éponge. L’annonce a été faite le 10 juillet par

L’Autriche renonce à ses avions de combat Eurofighter et cherche une alternative

On ne verra bientôt plus d’avions de combat Eurofighter Typhoon aux couleurs autrichiennes. Dès 2020, ces appareils seront en effet retirés du service, soit 13 ans après la réception du premier exemplaire. Telle est la décision annoncée ce 7 juillet par Hans Peter Doskozil, le ministre autrichien de la Défense. Ce dernier ne fait que

L’aviation allemande pourrait ne pas satisfaire les obligations de l’Otan à cause de l’Eurofighter

Le programme d’avion de combat Eurofigther Typhoon, conduit par BAE Systems, Airbus et Leonardo, comporte trois tranches, chacune apportant des améliorations afin de rendre cet appareil vraiment multi-rôles, comme l’est déjà le Rafale de Dassault Aviation. Ainsi, les avions de la tranche 1, dont la livraison commença en 2003, furent conçus pour des missions de

Le patron d’Airbus visé par une enquête portant sur la vente d’avions Eurofighter Typhoon à l’Autriche

Quand l’Autriche décida de moderniser son aviation de combat, les avions américains F/A-18 Hornet et F-16 Falcon étaient donnés favoris étant donné que ces deux types d’appareils avaient réuni les suffrages des aviateurs autrichiens à l’issue de leur évaluation. Seulement, pour des raisons politiques et surtout financières, aucune commande ne fut passée. Puis le constructeur

Le gouvernement autrichien dit avoir été trompé par Airbus lors de la vente d’avions Eurofighter Typhoon

En 2007, l’Autriche recevait son premier avion de combat Eurofighter Typhoon, dans le cadre d’un contrat d’un montant de d’environ 2 milliards d’euros, signé en 2003 et portant sur la livraison de 18 exemplaires (la commande sera réduite de trois unités par la suite). Seulement, l’Eurofighter Typhoon n’était pas le premier choix de la force

L’appel d’offres pour moderniser l’aviation de chasse bulgare a été ouvert

Reposant essentiellement sur des avions MiG-29, dont la maintenance est à l’origine d’un imbroglio judiciaire, la défense aérienne bulgare se trouve dans une situation difficile que l’augmentation de l’activité russe à proximité de son espace aérien n’a pas arrangé. Du coup, en septembre, Sofia a même dû faire appel à l’Otan pour assurer la police

Le Royaume-Uni veut jouer un rôle militaire dans la région Asie-Pacifique

Pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, des avions de combat britanniques, en l’occurrence 4 Eurofighter Typhoon du 2 Squadron de la Royal Air Force (RAF), se sont mesurés à des Mitsubishi F-2 et des F-15 japonais, dans le cadre de l’exercice Guardian North 16, organisé en octobre depuis la

Le Koweït a officiellement commandé 28 avions Eurofighter auprès de Finmeccanica

En septembre 2015, le Koweït annonça son intention de commander 28 exemplaires de l’Eurofighter Typhoon pour moderniser ses forces aériennes alors que l’on s’attendait à un choix en faveur du F-18 Super Hornet de Boeing, une lettre d’intention à cet effet ayant été signée quelques mois plus tôt. Il restait alors à passer officiellement commande.

Le remplacement des avions F-16 belges coûtera près de 15 milliards d’euros

Le 22 décembre dernier, le gouvernement belge a adopté un « plan stratégique » dont l’ambition est de porter les dépenses militaires du pays à 1,3% du PIB (contre 0,9% actuellement) d’ici 2030. Il prévoit, contre une nouvelle déflation des effectifs, l’acquisition de capacités nouvelles et le remplacement des 54 avions F-16 par 34 nouveaux appareils. Pour