erreur / Archives

Syrie : Une frappe aérienne a tué par erreur 18 combattants des Forces démocratiques syriennes

Pour éviter les méprises lors des missions d’appui aérien rapproché, l’on déploie au sol une équipe TCAP (Tactical Air Control Party), laquelle compte dans ses rangs un contrôleur aérien avancé dont la tâche est de guider la frappe que doit effectuer un chasseur-bombardier. Faute d’avoir une équipe TCAP expérimentée auprès des Forces démocratiques syriennes (FDS),

Un camp de déplacés bombardé par erreur au Nigéria

Fin décembre, l’armée nigériane a affirmé avoir chassé le groupe jihadiste Boko Haram (ou « État islamique en Afrique de l’Ouest ») de la forêt de Sambisa, où il s’était implanté depuis plusieurs années, dans le cadre de l’opération « Lafiya Dole ». Et d’annoncer que, entre les 14 et 21 décembre, un « total de 564 terroristes ont été

Une information erronée des forces irakiennes à l’origine d’une erreur de la coalition

Dans la nuit du 4 au 5 octobre, 21 combattants de tribus sunnites, alliés aux forces gouvernementales irakiennes, ont été tués par une frappe aérienne à l’est de la ville de Qayyarah, au sud de Mossoul, où les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) venaient de lancer une contre-offensive. #BREAKINGMassive attack by #ISIL on

Des avions danois, australiens et britanniques impliqués dans le raid ayant visé par erreur l’armée syrienne

Près de 48 heures après les faits, on ignore encore les circonstances exactes qui ont poussé des appareils de la coalition internationale anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par les États-Unis à bombarder, par erreur, une position tenue par l’armée syrienne près du mont Thourda, qui domine l’aérodrome de Deir ez-Zor. Le bilan de ce

Moscou et Damas accusent la coalition d’avoir frappé une position de l’armée syrienne à Deir Ezzor

Le ministère russe de la Défense a accusé, le 17 septembre, la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par les États-Unis d’avoir effectué des frappes aériennes contre une position occupée par l’armée syrienne dans les environs de Deir Ezzor, une ville contrôlée en grande partie par les jihadistes, qui tiennent aussi la province du

Quand une erreur de la justice flingue le travail des gendarmes…

Les erreurs judiciaires ne consistent pas toujours à condamner un innocent. Dans certains cas, elles peuvent aussi remettre en liberté des individus au casier judiciaire long comme le bras et, selon la formule consacrée, présumés coupables, avant même qu’ils aient eu à répondre des faits qui leur sont reprochés devant un tribunal. Et c’est ce

Afghanistan : Manque de rigueur au JT de TF1

Le 11 juin, deux militaires français ont perdu la vie dans deux accidents distincts. Le lendemain, lors du journal télévisé de TF1, ce drame a été évoqué pendant une dizaine de seconde, après la fin du bouclier fiscal, la bactérie tueuse, la situation à Fukushima, au Japon, trois mois après le séisme, les manifestations contre

Avions ravitailleurs : Sanctions au Pentagone

La semaine passée, l’on apprenait que deux courriers destinés aux deux concurrents qui s’affrontent pour remporter l’appel d’offre portant sur les avions ravitailleurs de l’US Air Force avaient été mélangés. Ainsi, EADS avait reçu les appréciations techniques concernant l’offre de son concurrent Boeing et vice-versa. Les deux groupes rivaux ont assuré ne pas avoir regardé

Gaffe et nouveau retard pour l’appel d’offres portant sur les avions ravitailleurs de l’US Air Force

Comme l’avait pressenti un dirigeant d’EADS le 16 novembre dernier, l’annonce du vainqueur de l’appel d’offres concernant le futur avion ravitailleur de l’armée de l’Air américaine sera faite non pas avant la fin de cette année comme il avait été prévu mais plutôt au début de la prochaine. Selon le colonel Les Kodlick, le directeur