Emirats arabes unis / Archives

Le Qatar et les Émirats arabes unis s’accusent mutuellement d’être à l’origine d’incidents aériens

Mis au ban des monarchies sunnites du Golfe arabo-persique (GAP) pour son soutien aux Frères musulmans et sa relation avec l’Iran et soumis à un blocus économique imposé par ces dernières, le Qatar a fait savoir, le 12 janvier, qu’il s’était plaint auprès des Nations unes d’une violation de son espace aérien par un avion

Yémen : La Norvège suspend ses ventes d’équipements militaires aux Émirats arabes unis

Depuis septembre 2014, les forces loyales au président yéménite Abdrabbo Mansour Hadi sont aux prises avec les rebelles Houthis, suspectés d’être soutenus par l’Iran. Et cela a conduit à l’intervention, en mars 2015, d’une coalition dirigée par l’Arabie Saoudite. Dans le même temps, al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) et la branche yéménite de l’État

Le chef d’état-major des armées ne veut pas « lâcher un pouce de terrain » à Djibouti

Au cours de ces dix dernières années, les effectifs des Forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) n’ont cessé d’être réduits, pour s’élever actuellement à 1.450 militaires. Et les moyens également, avec, à ce jour, la présence du 5e Régiment interarmes d’outre-mer (RIAOM), de 5 hélicoptères (dont 3 appartenant à l’Aviation légère de l’armée de Terre),

Les Émirats arabes unis ont l’intention de moderniser leurs avions Mirage 2000-9

Pendant un temps, les Émirats arabes unies souhaitèrent se séparer de la soixantaine d’avions de combat Mirage 2000-9 en service au sein de leur force aérienne avant d’aller plus loin dans les négociations portant sur l’achat d’autant de Rafale. En clair, il avait été demandé à la France de reprendre les appareils en question pour

Discussions en cours sur une possible vente du F-35A aux Émirats arabes unis

La semaine passée, le magazine spécialisé américain Defense News a rapporté que l’administration Trump avait accepté une requête exprimée depuis longtemps par les Émirats arabes unis au sujet d’un potentiel achat de l’avion de 5e génération F-35A, développé par Lockheed-Martin. Quelques jours plus tard, lors d’une table ronde avec des journalistes organisées à l’occasion du

Les Émirats arabes unis vont acquérir 2 corvettes Gowind auprès du français Naval Group

Le président Macron ne repartira pas les mains vides d’Abu Dhabi. En effet, ce 9 novembre, et faute d’avoir pu conclure sur la vente de 60 avions Rafale (un dossier qui, cela dit, traîne depuis bientôt 10 ans), il a annoncé l’intention des Émirats arabes unis d’acquérir deux corvettes Gowind auprès du français Naval Group

Des forces spéciales américaines engagées au Yémen contre al-Qaïda dans la péninsule arabique

Depuis le début de cette année, les forces spéciales américaines ont mené au moins deux raids contre al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), la filiale sans doute la plus dangereuse de l’organisation terroriste, dont un qui, conduit le 29 janvier, a prêté le flanc à la polémique en raison de victimes civiles supposées et de

Un navire des Émirats arabes unis visé par un missile au large du Yémen

Un navire de la coalition qui intervient au Yémen sous la direction de l’Arabie Saoudite contre les rebelles Houthis, soutenus par l’Iran, a été de nouveau la cible d’une attaque peu après sa sortie du port de Mokha, au nord du détroit de Bab al-Mandeb. Dans un communiqué diffusé par l’agence officielle saoudienne SPA, il

Plusieurs pays arabes annoncent la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar

Fin mai, le Qatar affirma que son agence de presse officielle, QNA, avait été victime d’une attaque informatique ayant eu pour objectif de diffuser de « faux propos » prêtés à son émir, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani. Et l’émirat, qui abrite une importante base aérienne américaine sur son sol, de dénoncer une « cyberattaque honteuse », s’inscrivant dans

Les Émirats arabes unis envisagent l’achat de 160 missiles pour le système de défense aérienne Patriot

En 2008, les Émirats arabes unis se dotèrent du système de défense aérienne Patriot, développé par les industriels américains Raytheon et Lockheed-Martin. Engagées depuis 2015 au Yémen, dans le cadre d’une coalition dirigée par l’Arabie Saoudite, les forces émiratis ont eu l’occasion de l’utiliser pour intercepter et détruire des missiles lancés par les rebelles Houthis,