embuscade / Archives

Le manque de préparation et des négligences expliquent la mort de quatre commandos américains au Niger

Le 4 octobre 2017, une patrouille conjointe composée d’une dizaine de commandos des forces spéciales de l’US Army et soldats nigériens tombait dans une embuscade tendue par une centaine de combattants de l’État islamique au grand Sahara (EIGS) dans les environs immédiats du village de Tongo Tongo, près de la frontière séparant le Niger du

Le Pentagone ouvre une enquête sur l’embuscade qui a coûté la vie à 4 commandos américains au Niger

L’embuscade meurtrière dans laquelle est tombée une patrouille de soldats nigériens et de commandos américains, le 4 octobre, dans la région de Tillabéri, dans le nord du Niger, a brusquement braqué les projecteurs sur la nature de l’engagement militaire des États-Unis dans la bande sahélo-saharienne (BSS). Quatre membres des forces spéciales américaines – des Bérets

Des commandos nigériens et américains sont tombés dans une embuscade près du Mali

Le 4 octobre, un petit détachement d’hommes armés en provenance du Mali a attaqué le village de Tongo Tongo, situé dans la région du Nord-Tillabéri, au Niger. Une patrouille du Bataillon Sécurité et Renseignement (BSR) des forces armées nigériennes, appuyée par des commandos américains, a immédiatement été envoyée sur place. Ce qui a donné lieu

Un convoi des Nations unies attaqué en Centrafrique

Un convoi de la Mission multidimentionnelle intégré de stabilisation des Nations unies en République centrafricaine (MINUSCA) a été attaqué, le 8 mai, entre les localités de Rafai et Bangassou, dans le sud-est de la Centrafrique. Un porte-parole de la MINUSCA, Hervé Verhoosel, a précisé que l’attaque avait visé une « force mixte de policiers et de

Au moins 9 soldats maliens ont été tués dans une embuscade, près de la Mauritanie

Deux jours après l’opération Bayard, menée dans le sud-est du Mali par la force Barkhane, et au cours de laquelle plus de 20 jihadistes ont été « neutralisés », un convoi de l’armée malienne (FAMa) a attaqué entre Dogofri et Nampala, dans le centre du pays, près de la frontière avec la Mauritanie. « Une mission de ravitaillement

Au moins 90 membres des forces de sécurité afghanes tués dans des embuscades dans le Helmand

Quinze ans après le début de l’intervention militaire américaine et la chute du régime taleb, la situation sécuritaire demeure très incertaine en Afghanistan. C’est notamment le cas dans la province de Kunduz (nord) et dans celle du Helmand (sud), où les forces de sécurité afghanes éprouvent des difficultés à contenir les assauts des taliban. La

Mali : Le groupe jihadiste Ansar Dine revendique l’attaque qui a coûté la vie à 5 Casques bleus tchadiens

Le 18 mai, en fin d’après-midi, un convoi logistique de la Mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a été attaqué par un groupe armé au nord d’Aguelhok, dans la région de Kidal (Nord-Mali). L’attaque, menée par un nombre non précisé d’hommes armés, a commencé après qu’un véhicule du convoi a

AQMI revendique l’embuscade meurtrière qui a coûté la vie à 6 casques bleus, près de Tombouctou

À nouveau, les casques bleus de la Mission Multidimentionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) ont été la cible d’une attaque meurtrière, le 2 juillet. Cette fois, un détachement burkinabé a été pris dans une embuscade tendue à 45 km au nord de Tombouctou. Cette attaque a fait 6 tués et

Nigeria : 9 soldats tchadiens tués lors d’une embuscade tendue par Boko Haram

Les urnes ont parlé au Nigeria : Muhammadu Buhari, 72 ans, a été élu président aux dépens de Goodluck Jonathan, lors de l’élection du 29 mars. Comment expliquer le succès de cet ancien dictateur (il avait pris le pouvoir à la faveur d’un coup d’État dans les années 1980) aux méthodes pour le moins brutales?

Un casque bleu de la MINUSCA tué dans une embuscade près de Bangui

Un officier pakistanais de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) a été tué, le 9 octobre au soir, dans une embuscade tendue par des « éléments armés non identifiés » dans le district PK11, aux abords de Bangui. Lors de cette attaque, 9 autres casques bleus appartenant aux contingents fournis