élection / Archives

Une mission peu commune confiée au avions de surveillance Falcon 200 « Guardian » de la 25F

Basée depuis plus de 30 ans dans le Pacifique, la Flottille 25F, dotée d’avions Falcon 200 « Guardian », assure la surveillance maritime des possessions françaises dans la région, des liaisons au profit des autorités, l’alerte permanente SAR (Search and Rescue), le transport sanitaire et des missions de lutte contre le narcotrafic et la pêche illicite. Ce

Élysée 2017 : Le service militaire devrait donc être bientôt rétabli en France

C’est un aspect que peu d’observateurs ont relevé à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle. Mais il est vrai que d’autres considérations ont retenu l’attention des éditorialistes politiques. Ssur les quatre candidats qui pouvaient nourrir quelques espoirs au matin du 23 avril, trois proposaient de rétablir, sous une forme ou une autre, le service

Un attentat contre un candidat à l’élection présidentielle a été déjoué

À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, deux hommes âgés de 29 et 23 ans, appartenant à la mouvance jihadiste, ont été interpellés par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et le RAID, ce 18 avril, dans le 3e arrondissement de Marseille. Peu après, lors d’un point presse, le ministre de

Élysée 2017 : Un rapport se veut très prudent sur les réformes du renseignement proposées par les candidats

Menace terroriste oblige, plusieurs candidats à l’élection présidentielle proposent de donner plus de moyens aux différents services de renseignement, voire de les réorganiser afin de renforcer leur coordination pour mieux exploiter les informations recueillies. Ainsi, Benoît Hamon (Parti socialiste) parle de « renforcer le renseignement grâce à un coordonnateur national directement rattaché au Premier ministre » alors

Élysée 2017 : Pour M. Hamon, la « défense de la France ne doit pas être une variable d’ajustement »

Candidat du Parti socialiste et des écologistes, Benoît Hamon, qui a songé à une carrière militaire dans sa jeunesse, est longuement revenu, le 23 mars, sur la politique de défense qu’il entend mener s’il est élu à l’Élysée en mai prochain. Une occasion, pour lui, de préciser certains points du programme [.pdf] qu’il avait proposé

Élection présidentielle : Que propose Mme Le Pen en matière de défense?

À l’occasion de l’élection présidentielle de 2012, le programme de Marine Le Pen, dans sa partie défense, proposait la création d’une Garde nationale qui, forte de 50.000 réservistes « mobilisables dans un bref délai, […] devra agir en renfort des forces de maintien de l’ordre et de sécurité civile, et participer à la défense du territoire

M. Macron veut un budget de la Défense à 50 milliards d’euros d’ici 2025 et un service militaire « universel »

En matière de défense, le programme présenté au début de ce ce mois par Emmanuel Macron, le fondateur d’En Marche, pour l’élection présidentielle, semblait convenu étant donné qu’il faisait la part belle à des mesures déjà engagées (garde nationale, force opérationnelle terrestre à 77.000 soldats, etc…) et qu’il s’inscrivait dans la continuité de la politique

Budget des armées : Les industriels de la Défense s’invitent dans l’élection présidentielle

Lors de son audition par les députés de la commission de la Défense, Amélie Verdier, la directrice du Budget, à Bercy, s’est interrogée sur la pertinence de l’objectif visant à porter les dépenses militaires à 2% du PIB, conformément à l’engagement pris par la France lors du sommet de l’Otan tenu à Newport (Pays-de-Galles) en

Pour le directeur de l’ANSSI, attribuer des attaques est le « grand problème » du cyberespace

Secrétaire général du mouvement politique « En Marche! », lancé par l’ex-ministre Emmanuel Macron pour appuyer sa candidature à l’élection présidentielle, Richard Ferrand a fait état, ce 13 février, de « centaines, voire des milliers d’attaques » contre « le système numérique », la « base de données » et les « sites  » de sa formation. Et, a-t-il continué alors qu’il était invité

M. Fillon propose une « alliance européenne de défense »

La proposition que vient de faire François Fillon, le candidat de la droite et du centre à la prochaine élection présidentielle, ne figurait pas dans son programme. Du moins jusqu’à présent. Ainsi, dans un entretien donné aux quotidiens « Le Monde » et « Frankfurter Allgemeine Zeitung », l’ancien Premier ministre a plaidé en faveur d’une « alliance européenne de