drone / Archives

Au début, le drone MALE européen utilisera le système de navigation Galileo et le GPS américain

Lancé en 1999 par la Commission européenne afin de doter l’Europe de son propre système de positionnement par satellite, le système Galileo devrait être pleinement opérationnel en 2020 et ainsi offrir une alternative au GPS américain [ainsi qu’au Glonass russe ou au Beidou chinois]. Pour le moment, et au niveau militaire, la dépendance européenne au

Le ministère des Armées a signé un accord-cadre avec le constructeur français DRONE VOLT

Créée en 2011, l’entreprise DRONE VOLT, spécialiste du drone professionnel « sur mesure », a connu une croissance de 456% sur la période allant de 2013 à 2016 et a affiché un chiffre d’affaires de de 7,8 millions d’euros en 2017. Et elle ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin après les annonces qu’elle vient de

Le ministère des Armées confirme que le futur drone MALE européen pourra être armé

En 2013, et après plusieurs échecs dans ce domaine (Talarion, Telemos), Airbus Defence & Space, Dassault Aviation et Leonardo (ex-Finmeccanica) décidèrent d’unir leurs forces pour développer un drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) européen alors que plusieurs pays du Vieux Continent venaient d’acquérir des appareils américains (en l’occurrence, le MQ-9 Reaper de General Atomics). Deux

Un drone Camcopter S-100 a été mis en oeuvre depuis un hélicoptère H145

Faire voler ensemble un appareil avec un équipage à bord et un drone n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Et c’est pourtant ce qu’ont fait les équipes d’Airbus Helicopters et du groupe Schiebel, lors d’une campagne d’essais menée pour le compte de Agence autrichienne d’armement et de défense. Et c’est une première en Europe.

Dassault Aviation et Airbus ont trouvé un accord sur le Système de combat aérien futur franco-allemand

Sans attendre la signature du « High level command operations requirements document » [HLCORD, Fiche d’expression de besoins en français] par la ministre des Armées, Florence Parly, et son homologue allemande, Ursula von der Leyen, Dassault Aviation et Airbus ont annoncé, ce 25 avril, avoir trouvé un accord de « principe » relatif au développement du Système de combat

Une entreprise turque a présenté un concept de « mine navale télécommandée » ayant l’allure d’une raie

S’inspirer de la nature pour développer une arme susceptible d’être redoutable : tel est le pari que tente depuis deux ans l’entreprise turque Albayrak Savunma, en collaboration avec l’Université technique de Karadeniz, avec le programme « Wattozz ». L’idée est de développer une sorte drone sous-marin reproduisant le comportement d’un hypotrème (c’est à dire d’une raie). Ainsi,

Israël : Le drone iranien abattu en février aurait été « armé d’explosifs »

Le 10 février, Israël avait lancé un raid contre la base de Tiyas (ou T-4) en Syrie après l’interception et la destruction par des hélicoptères d’attaque AH-64 Apache d’un drone de facture iranienne dans son espace aérien. C’est d’ailleurs au cours de cette opération qu’un F-16 israélien fut perdu. Quant au drone iranien en question,

Washington autorise la vente de 4 drones MQ-4C Triton à l’Allemagne pour 2,5 milliards de dollars

En mai 2013, le gouvernement allemand annula l’achat de cinq drones EuroHawk auprès du constructeur américain Northrop Grumman et de Cassidian [Airbus Defence & Space], après avoir dépensé 508 millions d’euros pour financer un prototype. Ce programme consistait à développer un drone HALE (Haute Altitude Longue Endurance) sur la base du RQ-4 Global Hawk, avec

L’avenir sera-t-il aux chars de combat autonomes ou pilotés à distance?

Dans son roman « Oussama« , l’auteur américain Norman Spinrad imagine des essaims de drones et des blindés autonomes redoutables qui surveillent et protégent des installations pétrolières. Aujourd’hui, de telles armes existent ou sont sur le point de l’être, grâce en particulier aux progrès de l’intelligence artificielle. Ainsi, lors de récents salons dédiés à l’armement, plusieurs industriels

Paris et Londres ont trouvé un accord « sur les grandes lignes » des travaux à mener pour le système de combat aérien futur

Le programme SCAF [Système de combat aérien du futur] repose sur deux volets. Il s’agit en effet de développer un drone de combat (UCAV) ainsi qu’un nouvel avion de chasse. Le premier doit se faire dans le cadre d’une coopération franco-britannique tandis qu’un partenariat franco-allemand est envisagé pour le second. En novembre 2014, BAE Systems