drone / Archives

La Royal Air Force a diffusé la vidéo la frappe d’un drone Reaper ayant empêché l’exécution de deux prisonniers de l’EI

En mai dernier, le ministère britannique de la Défense (MoD) affirmait dans un communiqué qu’une frappe réalisée par un drone MQ-9 Reaper de la Royal Air Force (RAF) avait empêché l’exécution publique de deux prisonniers de l’État islamique (EI ou Daesh) à Abu Kamal, en Syrie. « Lorsque deux prisonniers sont sortis d’une fourgonnette arrêtée devant

La coalition anti-EI a cessé la surveillance du convoi de jihadistes parti du Liban avec l’accord du Hezbollah

Fin août, les membres de l’État islamique (EI ou Daesh) qui étaient installés à la frontière libanaise ont obtenu l’autorisation de quitter, avec leurs familles, les positions qu’ils occupaient pour prendre de la direction de la province de Deir ez-Zor, en Syrie, voire de l’Irak. Et cela, dans le cadre d’un accord passé avec le

La France se décide (enfin) à armer ses drones MALE MQ-9 Reaper

Les responsables de l’armée de l’Air sont depuis longtemps acquis à l’idée d’armer les drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper que met en oeuvre l’escadron 1/33 Belfort dans la bande sahélo-saharienne pour le compte de la force Barkhane. Seulement, jamais il n’avait été jusqu’à présent décidé de franchir ce pas, le ministre de

Quels aéronefs aura la Marine nationale pour son éventuel futur porte-avions?

Durant l’élection présidentielle, la Marine nationale a fait passer plusieurs messages sur la nécessité pour un pays comme la France de disposer de deux porte-avions afin de disposer d’une capacité aéronavale permanente, ce qui n’est actuellement pas possible étant donné que le Charles-de-Gaulle est immobilisé pour sa refonte à mi-vie. Aussi, pour maintenir leurs compétences,

L’Iran menace de rompre l’accord sur son programme nucléaire

Conclu en juillet 2015 entre l’Iran et le groupe 5+1 (les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et l’Allemagne), l’accord de Vienne prévoit de limiter le programme nucléaire conduit par Téhéran à un usage uniquement civil en échange d’une levée progressive des sanctions internationales qui visaient alors son économie. Cet accord a

L’armée américaine bannit les drones du constructeur grand public chinois DJI

En juillet, un drone de loisir, comme on peut en trouver dans le commerce, a failli entrer en collision avec un avion F-22 Raptor qui venait d’amorcer son atterrissage. Aussi, le général Mike Holmes, le patron de l’Air Combat Command, a demandé une évolution de la législation en vigueur pour faire face à ce genre

Airbus a fait voler son démonstrateur de drone Sagitta

Lancé en 2010 par Airbus Defence & Space (Cassidian, à l’époque), avec le concours de plusieurs universités, instituts techniques et autres centres de recherche civils et militaires allemands, le programme de démonstrateur de drone Sagitta a franchi une nouvelle étape, le 18 juillet, en effectuant un premier vol de 7 minutes, depuis une zone située

Tikad, un mini-drone armé conçu pour le combat urbain

Il a beaucoup été question, ces dernières semaines, de l’utilisation par l’État islamique (EI ou Daesh), lors de la bataille de Mossoul, de mini-drones bricolés pour emporter des explosifs. Par ailleurs, en 2015, Austin Haughwout, un jeune étudiant en mécanique américain, fit sensation en diffusant une vidéo sur laquelle l’on pouvait voir un quadricopter, équipé

Les drones armés divisent la classe politique allemande

Il y a un an, le ministère allemand de la Défense confirmait son intention de louer 5 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) Heron TP auprès du groupe israélien IAI. Cette solution se voulait provisoire étant donné que l’Allemagne est partie prenante dans le projet du MALE RPAS, porté par Airbus, Dassault Aviation et Leonardo.

Pour la première fois, un drone MQ-9 Reaper de l’armée de l’Air a volé dans l’espace aérien français

Si l’armée de l’Air peut faire voler ses 5 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper au-dessus de la bande sahélo-saharienne (BSS) dans le cadre de l’opération Barkhane, elle ne pouvait jusqu’à présent pas le faire pour l’espace aérien français. Et cela, en raison de restrictions réglementaires, les appareils de ce type n’étant autoriser