drone / Archives

Airbus a fait voler son démonstrateur de drone Sagitta

Lancé en 2010 par Airbus Defence & Space (Cassidian, à l’époque), avec le concours de plusieurs universités, instituts techniques et autres centres de recherche civils et militaires allemands, le programme de démonstrateur de drone Sagitta a franchi une nouvelle étape, le 18 juillet, en effectuant un premier vol de 7 minutes, depuis une zone située

Tikad, un mini-drone armé conçu pour le combat urbain

Il a beaucoup été question, ces dernières semaines, de l’utilisation par l’État islamique (EI ou Daesh), lors de la bataille de Mossoul, de mini-drones bricolés pour emporter des explosifs. Par ailleurs, en 2015, Austin Haughwout, un jeune étudiant en mécanique américain, fit sensation en diffusant une vidéo sur laquelle l’on pouvait voir un quadricopter, équipé

Les drones armés divisent la classe politique allemande

Il y a un an, le ministère allemand de la Défense confirmait son intention de louer 5 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) Heron TP auprès du groupe israélien IAI. Cette solution se voulait provisoire étant donné que l’Allemagne est partie prenante dans le projet du MALE RPAS, porté par Airbus, Dassault Aviation et Leonardo.

Pour la première fois, un drone MQ-9 Reaper de l’armée de l’Air a volé dans l’espace aérien français

Si l’armée de l’Air peut faire voler ses 5 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper au-dessus de la bande sahélo-saharienne (BSS) dans le cadre de l’opération Barkhane, elle ne pouvait jusqu’à présent pas le faire pour l’espace aérien français. Et cela, en raison de restrictions réglementaires, les appareils de ce type n’étant autoriser

L’US Marine Corps veut un drone MALE pouvant être mis en oeuvre depuis un navire d’assaut amphibie

Depuis 2014, la Darpa, l’agence de recherche et de développement du Pentagone, a lancé un programme visant à développer un drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) susceptible d’être mis en oeuvre sur la plupart des navires de l’US Navy, du moins ceux ayant la capacité d’accueillir des hélicoptères. Ce programme, appelé TERN (Tactically Exploited Reconnaissance

L’administration Trump approuve la vente de 22 drones MQ-9B « Guardian » à l’Inde

Alors que le Premier ministre indien, Narendra Modi, effectue actuellement une visite officielle à Washington, où il doit rencontrer le président Trump, le département d’État a approuvé la vente potentielle de 22 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9B « Guardian », une version non armée du MQ-9 Reaper conçue pour la surveillance maritime. Le montant total

Le drone S-100 Camcopter a été testé à bord du BPC Dixmude

Après des essais menés par le Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’aéronautique navale (CEPA/10S) depuis le patrouilleur hauturier « L’Adroit », le drone S-100 Camcopter (également désigné par l’acronyme SERVAL, pour Système Embarqué de Reconnaissance Vecteur Aérien Léger) a été embarqué à bord du Bâtiment de projection et de commandement (BPC) Dixmude pour une campagne

Comment reconnaître les mérites des opérateurs de drones de l’armée de l’Air?

Les drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper mis en oeuvre par l’escadron 1/33 Belfort depuis Niamey (Niger) sont intensivement utilisés pour les besoins de la Force Barkhane, au Sahel. « Le drone est devenu une capacité à part entière, complémentaire de celle des avions pilotés », avait expliqué le général Denis Mercier, l’ancien chef d’état-major

Un drone iranien aurait été abattu par l’aviation pakistanaise

Selon le quotidien Dawn, un drone iranien, dont le type n’a pas été précisé, aurait été abattu par un avion JF-17 Thunder de la Force aérienne pakistanaise (PAF) alors qu’il survolait de district de Pangjur, situé dans la province du Balouchistan, frontalière avec l’Iran. Cette information a été donnée au journal par des sources militaires

Un deuxième drone pro-régime abattu par un F-15 de la coalition près d’At-Tanf, dans le sud de la Syrie

Située sur l’axe Damas-Bagdad, la localité d’At-Tanf est stratégique pour le régime syrien et ses alliés. Et il cherche donc à y occuper les positions occupées dans ce secteur par l’État islamique (EI ou Daesh) avant qu’elles ne soient prises par une faction de l’Armée syrienne libre (ASL), encadrée par des unités américaines et britanniques