drone / Archives

Une piste pour expliquer les survols de lieux sensibles par des drones?

Au cours de ces derniers mois, l’actualité a été rythmée par les survols de centrales nucléaires par de mystérieux drones. Encore récemment, l’Élysée, la base des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de l’Île-Longue ainsi que des lieux importants situés à Paris (ambassade des États-Unis, Invalides) ont été survolés par ces engins non-identifiés. Les hypothèses sur

La force aérienne italienne commande 6 drones MALE P.1 HH Hammerhead

Qui a dit qu’il n’y avait pas de drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) européen? En 2011, les industriels italiens Piaggio Aerospace et Finmeccanica Selex ES ont lancé les travaux pour développer un appareil de ce type, sur la base de l’avion d’affaire P-180 Avanti II. Les choses sont allées très vite. Présenté en février

Un chef d’al-Qaïda ayant menacé la France tué par une frappe américaine au Yémen

Vous vous souvenez de Hareth bin Ghazi al-Nadhari, cette « autorité religieuse » d’al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), qui avait de nouveau menacé la France au lendemain des attentats commis par les frères Kouachi qui se réclamaient de son organisation? Eh bien il n’aura plus l’occasion de proférer de nouvelles menaces. En effet, via un communiqué

Un chef jihadiste visé par une frappe américaine en Somalie

Bien qu’ayant perdu leurs bastions, grâce à l’action de l’AMISOM, la force de l’Union africaine déployée en Somalie, les milices Shebab, liées à al-Qaïda, continuent leurs attaques à Mogadiscio mais aussi dans les autres pays de la région, en particulier au Kenya. Ainsi, le 22 janvier, les jihadistes somaliens ont attaqué un hôtel, qui, situé

Des drones ont été détectés à proximité de la base des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de l’Ile-Longue

Après les centrales nucléaires et certains sites du Commissariat à l’énergie atomique (CEA), voilà maintenant que des drones ont été signalés à proximité de la base de l’Île-Longue, qui, située sur la presqu’île de Crozon (Finistère), abrite les 4 sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de la composante océanique de la dissuasion française. Ces engins n’ont

L’US Air Force prend des mesures en faveur de ses pilotes/opérateurs de drones

Il est souvent question des drones dans l’actualité. Et l’apport de ces engins dans la conduite des opérations est régulièrement mis en avant. « Plus on en a, plus on en veut », a récemment affirmé le général Denis Mercier, le chef d’état-major de l’armée de l’Air. Outre-Atlantique, c’est évidemment la même chose. D’ailleurs, l’US Air Force

Un troisième drone MQ-9 Reaper sera opérationnel au Sahel d’ici mars prochain

L’an passé, l’escadron de drones 1/33 Belfort commençait à mettre en oeuvre depuis Niamey (Niger) deux drones MQ-9 Reaper commandés auprès du constructeur américain General Atomics dans le cadre du dispositif des « Foreign Military Sales ». L’apport de ces deux appareils a ainsi été significatif. « Engagés en amont du déclenchement des opérations menées dans la zone

Un hélicoptère Gazelle a pris en chasse un drone près de la centrale nucléaire de Golfech

Le mois dernier, le quotidien La Dépêche indiquait que deux hélicoptères Gazelle du 5e Régiment d’Hélicoptères de Combat (RHC) avaient été déployés près de la centrale nucléaire de Golfech (82), laquelle venait, comme d’autres installations de ce type, d’être survolée à deux reprises par un mystérieux drone. Pour autant, cette information du quotidien régional n’a

Le Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale lance un programme pour l’interception des drones

« Le SGDSN a également pour mandat de réfléchir à l’évaluation des vulnérabilités face aux récents survols de drones au-dessus des centrales nucléaires. Face à la multiplication des intrusions, il est en train d’élaborer une réponse, tant juridique que capacitaire », avait affirmé Louis Gautier, le nouveau secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale,

Le Pentagone réfléchit à un concept de base volante pour les drones

Dans les années 1930, la marine américaine avait mis en service deux dirigeables rigides remplis d’hélium – l’USS Macon et l’USS Akron – qui avaient la particularité d’emporter chacun deux avions Curtiss F9C Sparrowhawk. Il était alors possible aussi bien de lancer que de récupérer ces appareils. Seulement, l’expérience tourna court : en avril 1933,