Donald Trump / Archives

Lutte contre le terrorisme : Les États-Unis suspendent leur assistance sécuritaire au Pakistan

Le président Donald Trump, n’aura pas tardé à mettre sa menace à exécution. Le 4 janvier, Washington a en effet annoncé le gel de l’assistance sécuritaire dont bénéficiait jusqu’à présent le Pakistan au nom de la « guerre contre le terrorisme ». « Les États-Unis ont bêtement donné 33 milliards de dollars d’aide au Pakistan ces 15 dernières

La Chine ne tolérera pas la présence de navires de l’US Navy à Taïwan

L’an passé, alors qu’il ne s’était pas encore approprié le bureau ovale de la Maison Blanche, Donald Trump avait suscité la colère des autorités chinoises après avoir fait état d’un entretien téléphonique avec Tsai Ing-wen, la présidente taïwanaise. Pour Pékin, ce contact était de nature à remettre en cause le principe de « Chine unique » (ou

Pour le secrétaire général de l’Otan, l’option militaire contre la Corée du Nord serait « dévastatrice »

Depuis quelques jours, la Corée du Nord ne fait plus parler d’elle avec des essais nucléaires ou des tirs de missiles. Pour autant, les forces américaines ont assuré une nouvelle démonstration de force, le 11 octobre, avec l’envoi de deux bombardiers B-1B Lancer au-dessus de la péninsule coréenne. La veille, le président américain, Donald Trump,

Donald Trump : « Les gens ne savent pas quels grands guerriers il y a en France »

Visiblement, le temps n’est plus au « French Bashing » outre-Atlantique. On savait déjà que les militaires américains nourrissaient une certaine admiration pour leurs homologues français. « Quels que soient les Français ou la politique de leur gouvernement, leurs soldats sont courageux, bien formés, dans une forme fantastique et agressifs », avait, par exemple, témoigné l’un d’eux, après un

La Finlande dément des propos de M. Trump sur l’achat d’avions F/A-18 Super Hornet

Le président Trump a commis un impair, le 28 août, lors d’une conférence de presse donnée à Washington, à l’issue d’un rencontre avec Sauli Niinistö, son homologue finlandais. « Vous allez acheter une grande quantité de nos merveilleux F-18 construits par Boeing et c’est un des meilleurs avions de combat », a en effet affirmé M. Trump,

Le président Trump décide d’envoyer des renforts en Afghanistan et met la pression sur le Pakistan

En mars dernier, le mouvement taleb afghan prétendit qu’il contrôlait quatre des 18 districts de la province méridionale de Kandahar et qu’il disputait le contrôle de ceux d’Arghastan, de Khakrez, de Maruf, de Maiwand et de Shah Wali Kot. Depuis, le taliban ont apparemment progressé puisque dans une vidéo diffusée le 16 août via leur

Corée du Nord : Le président Trump assure que les « solutions militaires » sont en place

Beaucoup l’ont sans doute oublié mais la France est directement concernée par la situation de la péninsule coréenne : elle est en effet restée membre de la Commission militaire d’armistice (UNCMAC), chargée de surveiller le respect de l’accord d’armistice militaire coréen signé en juillet 1953 entre le Nord et le Sud. Lors de la séance

La Corée du Nord menace les installations militaires américaines de l’île de Guam

Après le renforcement des sanctions prises à l’égard de Pyongyang par un Conseil de sécurité des Nations unies unanime, l’on pouvait s’attendre à une accalmie sur le dossier nord-coréen. D’autant plus que la Chine avait rappelé à l’ordre la Corée du Nord, dont est la plus proche alliée, en l’appelant « à prendre une décision bonne

M. Trump dit préférer écouter des soldats plutôt que ses généraux pour élaborer sa stratégie afghane

  La nouvelle stratégie américaine pour l’Afghanistan aurait dû être dévoilée le mois dernier. Or, on l’attend toujours. L’une des raisons à ce retard est liée à une réunion entre le président Trump et son équipe de sécurité nationale, tenue le 19 juillet. Selon le compte-rendu qui vient d’en être fait par NBC, le climat

Le futur Air Force One sera un Boeing B747-8 initialement commandé par une compagnie russe

Quelques semaines avant de devenir officiellement le 45e président des États-Unis, Donald Trump avait tiré à boulets rouges contre le programme PAR (Presidential Aircraft Recapitalization) visant à remplacer les deux avions B747-200B (ou ou VC-25A) utilisés par l’US Air Force, depuis la base aérienne d’Andrews, pour les déplacements présidentiels. En cause : le coût de