Diplomatie / Archives

Pour M. Macron, le traité d’Aix-la-Chapelle est une « étape importante » vers une « autonomie stratégique européenne »

On peut faire dire beaucoup de choses à un traité. Y compris ce qu’il ne dit pas. S’agissant de celui d’Aix-la-Chapelle, signé ce 22 janvier par la France et l’Allemagne, certains ne se sont pas gênés, assurant, par exemple, que M. Macron allait « livrer l’Alsace et la Lorraine à une puissance étrangère. » Succès garanti sur

Berlin appelle la Russie à retirer ses missiles supposés violer le traité sur Forces nucléaires intermédiaires

Le missile russe 9M729 « Novator » enfreint-il le traité sur les Forces nucléaires intermédiaires [FNI], qui, ne concernant que les États-Unis et la Russie, interdit la mise au point et le déploiement d’engins d’une portée allant de 500 à 5.500 km? Les autorités américaines l’assurent, de même que l’Otan. Mais Moscou s’en défend. En décembre 2018,

La France et l’Allemagne vont adopter une clause de défense mutuelle

Si, ce 14 janvier, à Mérignac, elle n’a pas parlé du futur char de combat franco-allemand [parce que ce n’était pas le sujet, ndlr], la ministre des Armées, Florence Parly, a revanche longuement abordé le programme de Système aérien de combat futur [SCAF], mené conjointement avec l’Allemagne. « Il y a peu encore, lorsque j’ai annoncé

Faute d’accord avec les États-Unis, la Croatie pourrait renoncer à acquérir 12 F-16 d’occasion auprès d’Israël

En mars 2018, et à l’issue d’un appel d’offres au cours duquel cinq propositions furent examinées, la Croatie annonça son intention de se procurer 12 F-16 C/D « Barak » d’occasion auprès d’Israël afin de remplacer les quelques MiG-21 Bis/UM mis en oeuvre par sa force aérienne et acquis auprès de l’Ukraine dans les années 1990. Le

Pour la ministre des Armées, « 2019 ne sera pas une année d’accalmie »

Dans une tribune publiée dans les colonnes du quotidien Le Parisien, la ministre des Armées, Florence Parly, l’a de nouveau assuré : il ne sera pas question de ponctionner les crédits de la mission Défense, annoncés en forte augmentation dans le cadre de la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25, seront préservés. « Disponibles et volontaires,

Le Qatar a livré 24 véhicules blindés aux forces armées maliennes

Dans le conflit qui oppose le Qatar à l’Arabie Saoudites [et, plus largement, aux autres monarchies sunnites du golfe arabo-persique], les pays du G5 Sahel sont divisés sur l’attitude à adopter à l’égard de Doha. La Mauritanie, le Niger et le Tchad ont ainsi pris parti pour Riyad tandis que le Mali et le Burkina

Les Forces démocratiques syriennes demandent un soutien diplomatique et militaire à la France

Après l’annonce de Donald Trump relative au retrait des forces américaines de Syrie, les Forces démocratiques syriennes [FDS], une alliance arabo-kurde, ont dit vouloir poursuivre leurs opérations contre l’État islamique [EI ou Daesh], en particulier dans la poche de Hajine, sur la rive orientale de l’Euphrate. « Les combats s’arrêteront toutefois en cas d’offensive turque contre

Faut-il craindre l’arrêt du soutien américain à l’opération Barkhane?

En 2017, les aéronefs de l’armée de l’Air ont assuré 2.140 missions au titre de l’opération Barkhane, soit environ 13.500 heures de vol. Bien sûr, les drones MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance] MQ-9 Reaper, mis en oeuvre depuis Niamey, ont contribué significativement à ce total. Mais il n’en reste pas moins que cette intense activité

La France livre 1.400 fusils Kalachnikov à la Centrafrique et évoque la « contribution positive » de la Russie

Comme attendu, à l’occasion d’une visite de Florence Parly, la ministre des Armées, en Centrafrique, la France a livré 1.400 fusils d’assaut ainsi que trois embarcations amphibies aux forces armées locales [FACa]. Ces armes avaient été promises par Jean-Yves Le Drian, lors d’un déplacement à Bangui, en novembre dernier. Même si l’armée de Terre est

Mme Parly va réaffirmer le soutien de la France à la Centrafrique, via la livraison de 1.400 fusils d’assaut

Malgré la présence de la Mission des Nations unies [MINUSCA] ou encore de l’implication grandissante de la Russie, la Centrafrique est toujours aux prises avec une violence récurrente, liées aux différents groupes armés qui refusent de déposer les armes. Ainsi, mi-novembre, de nouveaux combats, à Alindao, entre des miliciens antibalaka et les combattants de l’Union