désarmement / Archives

L’Otan donne 60 jours à la Russie pour se conformer au Traité sur les Forces nucléaires intermédiaires

Depuis maintenant plus de quatre ans, les États-Unis affirment que la Russie a développé et déployé le missile 9M729 « Novator », lequel enfreint le traité sur les Forces nucléaires intermédiaires [FNI] qui, signé en 1987 par Washington et Moscou afin de mettre un terme à la crise des Euromissiles, interdit les missiles balistiques et de croisière

Pour Washington, le traité sur la militarisation de l’espace proposé par Moscou et Pékin est « hypocrite »

À l’heure où il est question de créer une « force spatiale » américaine, les États-Unis ont vivement critiqué, le 14 août, le projet de « Traité sur la Prévention du placement d’armes dans l’espace et de la menace ou de l’usage de la force contre des objets dans l’espace » [PPWT pour Treaty on the Prevention of the

Les arsenaux nucléaires se maintiennent ou se réduisent… sauf en Asie

Le 7 juillet 2017, l’Assemblée générale des Nations unies a voté le Traité sur l’intediction des armes nucléaires [122 pays sur 192 l’ont approuvé, ndlr]. Et, étant donné que plus de 50 États l’ont ratifié (dont le Vatican), ce texte, qui préconise une interdiction totale du développement, du stockage et de la menace d’utilisation d’armes

Le président Trump veut-il relancer la course aux armements?

En avril 2009, lors d’un discours prononcé à Prague, l’ex-président Barack Obama avait affirmé que les « États-Unis, en tant que seule puissance […] à avoir jamais utilisé » la bombe atomique avaient « la responsabilité morale d’agir » et d’oeuvrer « en faveur de la paix et de la sécurité d’un monde sans armes nucléaires. » Et d’ajouter : « Je

Le Brésil renonce à son porte-avions « São Paulo », l’ex-Foch

Il y a encore quelques mois, l’amiral Eduardo Leal Ferreira, le chef de la marine brésilienne (Marinha do Brasil) assurait qu’il n’était pas question de renoncer au porte-avions São Paulo. Il était alors prévu de maintenir ce navire en service jusqu’en 2039. Mais c’était faire preuve d’optimisme… Car, le 14 février, il a finalement été

Washington accuse à nouveau Moscou d’avoir violé le traité sur les Forces nucléaires intermédiaires

Dans l’ensemble, les orientations de la politique étrangère américaine n’ont, du moins pour le moment, pas été fondamentalement bouleversées depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, contrairement à ce que laissaient présager les propos qu’il avait tenus au cours de la campagne électorale. Ainsi, lors d’une tournée en Asie du Sud-Est, le chef

Le Bâtiment de transport léger « La Grandière » a quitté La Réunion pour être désarmé

Le Bâtiment de transport léger (BATRAL) « La Grandière » ne verra plus les îles Éparses… Tout comme le patrouilleur austral « Albatros », l’an passé, le navire a en effet quitté La Réunion pour rejoindre Brest, où il sera désarmé après 30 ans de service. Conçu pour le transport et les opérations amphibies et affecté aux Forces Armées

La marine russe ne gardera finalement qu’un sous-marin nucléaire de la classe Typhoon

En 2011, l’état-major russe avait démenti une information selon laquelle deux des trois derniers sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de la classe Typhoon – en l’occurrence les TK-17 Arkhangelsk et TK-20 Severstal, allaient être démantelés. Selon les plans de la marine russe, il était même question de leur redonner du potentiel pour les maintenir en

Clap de fin pour le pétrolier-ravitailleur Meuse

Il a accompagné et ravitaillé le Clémenceau, le Foch, le Charles-de-Gaulle et même l’USS Carl Vinson. Après avoir assuré plus de 3.000 ravitaillements en mer, le pétrolier-ravitailleur « Meuse » a connu, le 16 décembre, sa dernière cérémonie des couleurs après 35 ans de bons et loyaux services. Au cours de sa carrière, et comme l’a rappelé

Désarmement : La base de Luxeuil visitée par les représentants d’une cinquantaine d’État et d’organisations internationales

En 2008, le président Sarkozy avait annoncé la réduction d’un tiers de la composante aéroportée de la dissuasion nucléaire. À l’époque, cette dernière reposait notamment sur 3 escadrons de chasse dotés de Mirage 2000N : les 1/4 Dauphiné et 2/4 La Fayette basés à Luxeuil et  le 3/4 Limousin installé à Istres. Depuis, cette configuration