Deir ez-Zor / Archives

Avec l’appui de la coalition, les Forces démocratiques syriennes ont chassé l’EI de son dernier bastion important en Syrie

Au cours de ces dernières 24 heures, l’opération Roundup, menée par les Forces démocratiques syriennes [FDS, alliance de groupes armés arabo-kurdes, nldr] avec le soutien de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, a connu une avancée majeure. Une semaine après avoir brisé les lignes de défense mises en place par l’État islamique [EI ou

Les artilleurs français ont réalisé 54 missions de tir contre Daesh au cours de ces derniers jours

Au cours de la semaine passée, et ne disposant désormais plus que de trois CAESAr [Camions équipés d’un système d’artillerie de 155 mm], les artilleurs français de la Task Force Wagram, engagés au titre de l’opération Chammal, au Levant, ont connu une activité que l’on n’avait plus vue depuis les dernières offensives contre l’EI en

L’aviation israélienne accusée d’avoir visé les milices chiites pro-Damas dans la province de Deir ez-Zor

Qui a bombardé, dans la nuit du 17 au 18 juin, des milices chiites pro-Damas dans les environs de Boukamal, c’est à dire près de la ligne de « déconfliction » qui sépare les Forces démocratiques syriennes [FDS], soutenue par la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, et les troupes loyales au régime syrien? Pour rappel, une

Des appareils non identifiés auraient à nouveau visé les forces du régime syrien dans la province de Deir ez-Zor

Le 24 mai, la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis avaient été accusée d’avoir bombardé des positions tenues par les forces du régime syrien près des localités de Boukamal et de Hmeimeh, situées dans la province de Deir ez-Zor. Cependant, elle avait rapidement décliné toute responsabilité dans ce raid. « Ces informations sont fausses. La coalition

Syrie : Des combats ont opposé les troupes pro-régime et les Forces démocratiques syriennes dans la province de Deir ez-Zor

Quand la Turquie lança son offensive contre la ville d’Afrin, située dans le nord-ouest de la Syrie, Damas annonça l’envoi des combattants pro-régime pour reforcer les milices kurdes des YPG, par ailleurs membres des Forces démocratiques syriennes [FDS], soutenues par la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis. Mais il en va tout autrement dans la

Le Pentagone met en garde contre une « résurgence » de Daesh en Syrie

Même s’il a perdu 98% des territoires qu’il contrôlait depuis 2014, l’État islamique (EI ou Daesh), dont on a aucune certitude sur le sort de son chef, Abou Bakr al-Baghdadi, n’a pas encore été totalement éradiqué. Cela vaut pour l’Irak, où redevenu clandestin, il est passé en mode « insurrectionnel », comme pour la Syrie. Ainsi, d’après

Syrie : Un nouvel accrochage entre la coalition anti-EI et les forces pro-Assad évité de justesse

En février, avec des frappes aériennes effectuées par des avions américains, la coalition anti-EI dirigée par les États-Unis est intervenue pour stopper l’avancée de forces pro-Assad (dont des mercenaires russes) vers la localité de Kusham qui, contrôlée par les Forces démocratiques syriennes (FDS), est située sur la rive orientale de l’Euphrate, dans la province de

Syrie : Washington veut enquêter sur la présence de mercenaires russes lors d’attaques contre les Forces démocratiques syriennes

Le 7 février, la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis a effectué des frappes aériennes près de la localité de Kusham, située dans la province de Deir ez-Zor, afin de défendre les Forces démocratiques syriennes (FDS), alors visées par une attaque des troupes pro-gouvernementales syriennes. Pour rappel, les FDS, dont les milices kurdes syriennes fournissent

Selon Moscou, 5 ressortissants russes auraient « a priori » été tués par des frappes de la coalition en Syrie

Dans la nuit du 7 au 8 février, vers la localité de Kusham, la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis a effectué des frappes aériennes contre 500 combattants pro-Assad qui menaçaient alors les Forces démocratiques syriennes (FDS), lesquelles s’attachent actuellement de réduire les dernières poches de résistance de l’État islamique (EI ou Daesh) sur la

Plus de 100 combattants des forces syriennes ont été tués lors d’une riposte de la coalition anti-jihadiste

Depuis l’automne, et avec le recul de l’État islamique (EI ou Daesh), les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance arabo-kurde soutenue par la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis, et les troupes gouvernementales syriennes (appuyées par l’aviation russe) se font face, de part et d’autre de l’Euphrate, dans la région de Deir ez-Zor. Or, le