défense aérienne / Archives

Le retrait de la Turquie du programme F-35 n’aurait pas un « impact dévastateur » selon le Pentagone

Cet été, le Congrès des États-Unis a décidé qu’aucun des avions F-35A Lightning II commandés par Ankara ne quittera le territoire américain tant que les implications liées à l’achat de système défense aérienne russe S-400 par la Turquie ne seront pas clairement définies. En effet, l’on craint que l’acquisition par Ankara de systèmes non interopérables

Le renforcement de la défense aérienne syrienne « ne limitera pas les capacités » d’Israël à agir, dit un ministre

La Russie a annoncé, le 2 octobre, avoir livre le système de défense aérienne S-300 aux forces syriennes, conformément à l’annonce faite par le président Poutine, après la perte d’un avion de renseignement Il-20 « Coot » en Méditerranée orientale. Pour rappel, cet appareil aurait été abattu par un missile syrien pendant un raid de l’aviation israélienne

Malgré les pressions américaines, l’Inde confirme l’achat de 5 systèmes russes de défense aérienne S-400

Le cabinet indien chargé de la sécurité, présidé par le Premier ministre, Narendra Modi, a approuvé, cette semaine, l’achat de cinq systèmes russes de défense aérienne S-400 « Triumph » pour un montant légèrement inférieur à 5,5 milliards de dollars. Le contrat de gouvernement à gouvernement devrait être signé le 5 octobre, à l’occasion d’une visite à

La Russie va muscler la défense aérienne syrienne et brouiller les communications de tout avion frappant en Syrie

Près d’une semaine après la perte d’un avion de renseignement Illouchine Il-20 « Coot » en Méditerranée orientale, due à un missile tiré par un système S-200 de la défense aérienne syrienne lors d’un raid israélien à Lattaquié, la Russie a pris des mesures susceptibles de compliquer les opérations d’Israël en Syrie, ainsi que celles de la

L’Inde ne serait pas forcément à l’abri de sanctions américaines en cas d’achat du système russe de défense aérienne S-400

Le système russe de défense aérienne S-400 « Triumph », capable de repérer des cibles dans un rayon de 400 km et d’engager simultanément jusqu’à 36 objectifs, pose des problèmes à la fois diplomatiques et militaires aux États-Unis. Ainsi en est-il avec la Turquie qui, bien que membre de l’Alliance atlantique depuis 1952, a commandé 4 batteries

Le Pentagone a testé un engin pour leurrer les systèmes d’interdiction et de déni d’accès

Durant la Seconde Guerre Mondiale, et en particulier lors du Débarquement en Normandie, les Alliées utilisèrent des « Paradummy », c’est à dire des mannequins ayant l’allure de parachutistes, pour tromper les troupes allemandes. Le programme MALD-X, confié en 2016 à Raytheon pour 34,8 millions de dollars, reprend, à grands traits, ce principe… Mais pour les chasseurs-bombardiers.

L’Allemagne relance la procédure pour se doter du système de défense aérienne MEADS

Le ministère allemand de la Défense va-t-il (enfin) aller de l’avant pour remplacer les systèmes de défense aérienne Patriot actuellement en service au sein de la Bundeswehr? C’est possible… du moins pas avant 2019. Il y a trois ans, dans le cadre du programme TLVS [Taktisches Luftverteidigungssystem, ndlr], Berlin avait annoncé son choix en faveur

Le gouvernement suédois donne son feu vert à l’achat du système américain de défense aérienne Patriot

Fruit d’une coopération franco-italienne, le système Sol-air de moyenne portée/terrestre [SAMP/T ou Mamba], fut envoyé en Suède par l’armée de l’Air dans le cadre de l’exercice Aurora 17 en octobre dernier, sans doute avec l’idée de convaincre le gouvernement suédois de l’efficacité de ce dispostif reposant sur le missile intercepteur Aster 30 et le radar

Une batterie de défense aérienne Patriot israélienne a manqué d’abattre un drone venu de Syrie

La région de Deraa, voisine de la Jordanie et du plateau du Golan, est l’une des dernières zones encore tenues par la rébellion syrienne, composée principalement par le Front du Sud de l’Armée syrienne libre [ASL] et d’éléments des groupes Hayat Tahrir al-Cham [ex-al-Nosra, jihadiste] et Jabhat Tahrir Souriya [ex-Ahrar al-Cham, salafiste]. En juillet 2017,

La livraison à la Syrie de systèmes de défense aérienne S-300 « n’est pas à l’ordre du jour », selon Moscou

Après les frappes françaises, américaines et britanniques contre le programme syrien d’armes chimiques, la Russie fit part de son intention de livrer à la Syrie 6 batteries S-300 et 144 missiles intercepteurs du système de défense aérienne S-300, lesquels furent commandés par Damas en 2010 mais dont la fourniture avait été suspendue par Moscou en