défense aérienne / Archives

L’Inde commande le système de défense aérienne MRSAM à Israël

C’est sans doute le plus important contrat d’armement jamais obtenu par l’industrie israélienne de l’armement. Ce 7 avril, l’entreprise publique Israel Aerospace Industries (IAI) a indiqué qu’elle allait fournir à l’Inde les systèmes « Advanced MRSAM » (Medium-Range Surface-to-Air Missile) et LRSAM (Long-Range Surface-to-Air Missile) pour un montant total de 2 milliards de dollars. Basé sur le

Syrie : La Russie suspend l’accord avec la coalition anti-jihadiste sur la prévention des incidents aériens

En octobre 2015, peu après le début de l’intervention militaire de la Russie en Syrie, Moscou et Washington avaient trouvé un accord portant sur des mesures dites de « déconfliction » afin de prévenir tout incident entre les avions de la coalition et ceux des forces aérospatiales russes. Ainsi, une ligne de communication entre les états-majors fut

Israël menace de détruire la défense aérienne syrienne

La semaine passée, et contrairement à ses habitudes, Israël a immédiatement reconnu avoir effectué un raid aérien dans la région de Palmyre, en Syrie, afin d’empêcher un transfert « d’armes sophistiquées » au Hezbollah, la milice chiite libanaise qu’il voit comme étant la menace numéro un contre sa sécurité. « Quand on identifie des tentatives de transfert d’armes

Un allié des États-Unis aurait tiré un missile Patriot contre un drone vendu 200 dollars

On peut toujours écraser une mouche avec un rouleau-compresseur si on a tendance à se compliquer inutilement l’existence. Ou bien encore, si l’on a les moyens, détruire un drone de type quadricopter, vendu 200 dollars dans le commerce, avec une batterie de défense aérienne Patriot, dont un missile coûte 3 millions de dollars l’unité. Et

L’Allemagne reporte l’achat du système de défense aérienne MEADS

En juin 2015, Berlin annonça son intention d’acquérir le système de défense aérienne MEADS (Multinational Extended Air Defense System) dans le cadre du programme TLVS [Taktisches Luftverteidigungssystem, ndlr], visant à remplacer les batteries Patriot de la Bundeswehr, acquises dans les années 1980. Le montant du contrat était alors estimé à plus de 4 milliards d’euros.

Pékin construit des structures pour abriter des systèmes de défense aérienne en mer de Chine méridionale

Le groupe de réflexion Asia Maritime Transparency Initiative (AMTI) a diffusé de nouvelles images satellite des îlots que Pékin aménage en mer de Chine méridionale. Et leur analyse suggère que l’Armée populaire de libération (APL) y fait construire des structures destinées à abriter des batteries de défense aérienne. Ces constructions et le déploiement de tels

Le système de défense aérienne russe S-400 a les faveurs de la Turquie

Le consortium réunissant Lockheed-Martin ainsi que les filiales allemande et italienne du missilier MBDA a récemment proposé à Ankara un partenariat concernant le système de défense aérienne MEADS (Medium Extended Air Defense), dans le cadre du programme turc T-Loramids. « Nous offrons un système à architecture ouverte qui vise à prendre en compte les systèmes turcs

La Turquie n’exclut pas d’acquérir un système russe de défense aérienne

En novembre 2015, la Turquie annonça sa décision de renoncer à l’acquisition du système chinois de défense aérienne Hongqi-9/FD 2000, choisi deux ans plus tôt dans le cadre d’un appel d’offres auquel avaient participé le consortium franco-italien Eurosam (SAMP-T) et le tandem américain Raytheon/Lockheed-Martin (Patriot PAC-3). Une proposition russe, basée sur proposé le S-300 PMU-2

La Syrie affirme avoir abattu deux appareils israéliens; Tsahal dément

Dès le début du conflit syrien, Israël a fixé au moins deux lignes rouges. La première vise à empêcher tout transfert d’armes à destination du Hezbollah tandis que la seconde consiste à ne tolérer aucune violation de son territoire. Aussi, Tsahal dispose d’une certaine liberté d’action en Syrie, même avec la présence de l’aviation russe

L’Iran déploie ses batteries de défense aérienne S-300 sur le site nucléaire de Fordo

En 2007, l’Iran commanda, auprès de la Russie, le système de défense aérienne S-300. Seulement, trois ans plus tard, le président russe, qui était alors Dmitri Medvedev, décida de suspendre le contrat en invoquant la résolution 1929 du Conseil de sécurité des Nations unies, laquelle interdisait alors de vendre à l’Iran des missiles et des