défense aérienne / Archives

Une batterie de défense aérienne Patriot israélienne a manqué d’abattre un drone venu de Syrie

La région de Deraa, voisine de la Jordanie et du plateau du Golan, est l’une des dernières zones encore tenues par la rébellion syrienne, composée principalement par le Front du Sud de l’Armée syrienne libre [ASL] et d’éléments des groupes Hayat Tahrir al-Cham [ex-al-Nosra, jihadiste] et Jabhat Tahrir Souriya [ex-Ahrar al-Cham, salafiste]. En juillet 2017,

La livraison à la Syrie de systèmes de défense aérienne S-300 « n’est pas à l’ordre du jour », selon Moscou

Après les frappes françaises, américaines et britanniques contre le programme syrien d’armes chimiques, la Russie fit part de son intention de livrer à la Syrie 6 batteries S-300 et 144 missiles intercepteurs du système de défense aérienne S-300, lesquels furent commandés par Damas en 2010 mais dont la fourniture avait été suspendue par Moscou en

Israël se dit prêt à détruire les systèmes de défense aérienne S-300 russe susceptibles d’être livrés à la Syrie

Après les frappes américaines, françaises et brtitanniques contre le programme chimique syrien, les autorités russes ont indiqué qu’elles reverraient leur position au sujet de la livraison de systèmes de défense aérienne S-300 à la Syrie. « Nous avions des engagements moraux, nous avions promis de ne pas le faire il y a environ 10 ans […]

Général Lecointre : « L’efficacité de la défense sol-air syrienne a été très faible, voire moins que cela »

Après le Pentagone, le ministère des Armées a indiqué que les 12 missiles tirés par les frégates multimissions (FREMM) et les Rafale français lors de l’opération ayant visé le programme chimique clandestin du régime syrien ont tous atteint leur cible. Alors que l’ambassadeur de Russie au Liban, Alexander Zassipkine, avait assuré que, en cas de

Syrie : Selon le Pentagone, toutes les cibles visées ont été atteintes

Alors que Moscou a affirmé que 71 missiles sur les 103 tirés dans la nuit du 13 au 14 avril par les forces américaines, françaises et britanniques ont été interceptés par la défense anti-aérienne syrienne, le Pentagone a assuré que toutes les cibles visées ont été touchées. « Nous ne cherchons pas à intervenir dans le

Les armées allemandes et néerlandaises sont passées de « la collaboration à l’intégration »

En matière de coopération dans le domaine de la défense, la France ne cesse de faire des appels du pied à l’Allemagne… Et l’Allemagne regarde du côte des Pays-Bas. Depuis maintenant plusieurs années, et au-delà des coopérations industrielles (comme au sein du consortium ARTEC, qui produit le blindé Boxer), ces deux pays n’ont cessé d’intensifier

La Russie va accélérer la livraison du système de défense aérienne S-400 Triumph à la Turquie

Si ses intentions dans le domaine des systèmes de défense aérienne sont plutôt floues, la Turquie a toujours la ferme intention de se doter de quatre batteries S-400 Triumph auprès de la Russie. Ainsi, en décembre, les modalités du contrat, d’un montant de 2,1 milliards d’euros, furent dévoilées. Dans le détail, il était prévu de

Les pays baltes vont demander aux États-Unis de renforcer la défense aérienne du flanc oriental de l’Otan

Dans le cadre de l’affaire Skripal, du nom de cet ancien officier du renseignement russe dont la tentative d’assassinat, en Angleterre, aurait été commanditée depuis Moscou, les États-Unis ont durci le ton face à la Russie, en expulsant 60 diplomates et en fermant le consulat russe de Seattle (en raison de sa proximité avec la

La Pologne a trouvé un accord sur les compensations relatives à l’achat du système américain Patriot PAC-3

Bien qu’ayant trouvé la note salée, le gouvernement polonais est résolu à acquérir le système de défense aérienne américain Patriot PAC-3, dans le cadre du programme Wisla, pour lequel le consortium Eurosam (Thales et MBDA) avait été écarté en 2015 alors qu’il proposait le SAMP-T (Sol-Air Moyenne Portée – Terrestre), déjà en service en France

Finalement, l’Autriche pourrait garder ses 15 Eurofighter Typhoon plus longtemps

Les élections législatives autrichiennes de l’automne dernier ont eu pour conséquence la mise en place d’une coalition gouvernementale qui, composée du Parti populaire (ÖVP, conservateur) et du Parti de la liberté (FPÖ, extrême-droite), est dirigée par Sebastian Kurz. Cette nouvelle majorité va-t-elle remettre en cause les décisions prises en matière de défense lors de la