Lors de la course à la Maison Blanche, le candidat Barack Obama avait estimé que les cyberattaques pouvaient être aussi dangereuses que la menace nucléaire ou bactériologique. Une fois investi dans ses nouvelles fonctions, le président américain a confié une mission à Melissa Hathaway, une ancienne de l’administration Bush spécialiste du renseignement, consistant à réalier