cyberdéfense / Archives

L’armée allemande se dote d’un commandement « Cyberespace et Information »

À en croire le ministère allemand de la Défense, les systèmes informatiques de la Bundeswehr auraient subi pas moins de 284.000 attaques au cours des neuf premières semaines de l’année. Ce nombre peut sembler très élevé : il est en effet dix fois supérieur à celui des cyberattaques déjouées par les services du ministère français

De nouvelles unités spécialisées mises à l’épreuve lors de l’exercice de cyberdéfense DEFNET 2017

En janvier, les sites Internet de municipalités polonaises ayant accueilli des troupes américaines dans le cadre des mesures de réassurance prises par l’Otan ont été visés par des attaques informatiques ayant consisté à diffuser, à la place de leur leurs contenus habituels, des messages hostiles à l’Alliance atlantique. Si le « défacement » de site Internet, qui

La France accueillera une conférence pour prévenir les conflits dans le cyberespace

Quand il est apparu, dans les années 1960, que l’espace pouvait devenir un nouveau champ de bataille, il a été décidé de fixer des règles, reprises par le Traité sur « les principes régissant les activités des États en matière d’exploration et d’utilisation de l’espace extra-atmosphérique, y compris la Lune et les autres corps célestes » conclu

Le lycée militaire de Saint-Cyr-l’École va proposer un BTS en cyberdéfense

Recruter des experts en sécurité informatique n’est pas une chose aisée pour le ministère de la Défense, tant la concurrence du secteur privé, avec les rémunérations qu’il propose, est forte. Et contrairement au Royaume-Uni, il n’est pas question, du moins pour le moment, d’aller chercher ces compétences là où elles sont, c’est à dire dans

Hausse sensible des cyberattaques contre les réseaux de l’Otan

La Capacité OTAN de réaction aux incidents informatiques (NCIRC), qui assure la protection des réseaux numériques de l’organisation, ne manque pas de travail. Dans un entretien donné au quotidien allemand Die Welt, le secrétaire général de l’Alliance atlantique, Jens Stoltenberg, s’est dit « particulièrement inquiet » de la hausse significative du nombre de cyberattaques ayant visé les

Le ministère de la Défense recrute des « combattants numériques »

  Le 12 décembre, lors de la visite du centre DGA Maîtrise de l’information à Bruz (Ile-et-Vilaine) et de l’inauguration du Pôle d’Excellence Cyber, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait annoncé la création d’un « commandement Cyber » (CYBERCOM) qui, avec 2.600 personnels, renforcés par les 4.400 réservistes de cyberdéfense, aura « autorité sur toutes

La France va se doter d’un commandement des « opérations cyber »

À l’occasion de la visite, ce 12 décembre, du centre DGA Maîtrise de l’information à Bruz (Ile-et-Vilaine) et de l’inauguration du Pôle d’Excellence Cyber, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a dévoilé quatre grands axes de la future doctrine française en matière de cyberdéfense, qui sont les « missions », les « coopérations internationales », les aspects

La Russie se dote d’une doctrine en matière de cybersécurité

En matière de cybersécurité, il est toujours compliqué de démêler le vrai du faux. En tout cas, au cours de ces derniers mois, la Russie a régulièrement été accusée d’être à l’origine de plusieurs attaques informatiques, comme celles ayant visé l’Agence mondiale antidopage (AMA) ou bien encore le Parti démocrate aux États-Unis. Récemment, le directeur

Créer une « cyber armée »? Une fausse bonne idée pour l’officier général Cyberdéfense

À l’occasion du sommet de Varsovie, les membres de l’Otan ont reconnu que le cyberespace est désormais un domaine opérationnel comme un autre. En octobre 2014, lors de la pose de la première pierre du futur bâtiment d’expertise cyber de haute sécurité de la Direction générale de l’armement (DGA), à Bruz, le ministre de la

Pour l’Otan, le cyberespace sera bientôt un théâtre d’opérations comme un autre

En 2011, et selon de nouvelles règles d’engagement de leurs forces armées, les États-Unis évoquèrent une possible riposte militaire en cas d’attaque informatique contre leurs infrastructures critiques. Les Etats-Unis « répondront aux actes hostiles dans le cyberespace de la même manière qu’à toute autre menace pour le pays » et « nous nous réservons le droit d’utiliser tous