croissant pétrolier / Archives

Une milice islamiste a lancé une offensive en direction du croissant pétrolier libyen

Alors que des initiatives sont en cours (la dernière en date étant celle de la Russie) pour réconcilier, en Libye, le gouvernement d’union nationale (GAN), formé sous l’égide des Nations unies, et celui replié à Bayda (est du pays), soutenu par le maréchal Khalifa Haftar, un troisième acteur est venu rappeler son existence, le 4

Libye : Le gouvernement non reconnu a mis la main sur les infrastructures pétrolières

Avant juin 2014, la Libye ne comptait qu’un seul gouvernement, issu du Parlement, qui était alors le Congrès général national, dominé par les islamistes. Les choses étaient alors relativement simples, en dépit de la présence de groupe jihadistes dans le sud et l’est du pays. Puis il y eut de nouvelles élections législatives, remportées par