crise / Archives

Le gouvernement suédois confronté à une crise politique après la compromission de données confidentielles

L’on peut toujours gérer un service public comme une entreprise et chercher à réaliser des économies en externalisant certaines tâches. Sauf que cette manière de faire a quelques limites, comme le montre la crise politique qui agite la Suède ces derniers jours. Ainsi, en avril 2015, la Transportstyrelsen, l’agence suédoise en charge des transports, a

L’Allemagne veut garder la Turquie au sein de l’Otan

Pour avoir empêché plusieurs ministres turcs de venir sur leur territoire pour des meetings électoraux en vue du référendum visant à renforcer les prérogatives de l’exécutif turc, l’Allemagne et les Pays-Bas ont suscité la colère d’Ankara. Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, n’y est pas allé de main morte, en accusant Berlin d’utiliser

La crise politique en Macédoine fait resurgir le spectre de tensions interéthniques

Suite à l’intervention de l’Otan au Kosovo, en 1999, des militants de l’UCK [Armée de libération du Kosovo] lancèrent une insurrection en Macédoine pour exiger plus d’autonomie pour la minorité albanaise, qui représente 25% de la population de ce pays. En juillet 2001, un accord de cessez-le-feu fut obtenu sous l’égide des Nations unies et

L’Iran accuse l’armée saoudienne d’avoir bombardé son ambassade au Yémen

Près d’une semaine après l’exécution du dignitaire religieux chiite Nimr al-Nimr, condamné à mort par la justice saoudienne « terrorisme, port d’armes, sédition, désobéissance au souverain, insulte aux savants en loi islamique », suite à son rôle joué dans un mouvement contestaire dans la très stratégique province du Hasa, la tension n’est toujours pas retombée entre Riyad

Le Burundi refuse le déploiement de troupes de l’Union africaine sur son territoire

Depuis avril et l’annonce que le président Pierre Nkurunziza allait briguer un troisième mandat alors que celui lui était interdit par les accords d’Arusha, le Burundi connaît une nouvelle grave crise politique [voir les explications ici]. Et comme chaque camp joue sur les tensions éthniques entre Hutus et Tutsis, cette crise risque de donner lieu

« Crise » de l’habillement au sein de la Marine nationale

En 2010, l’idée d’externaliser la fonction habillement au sein des armées avait été mise sur la table. Afin d’en réduire les coûts, jugés trop important, il s’agissait de confier au secteur privé la réalisation, le stockage et la distribution des effets militaires, à l’exception de ceux ayant une « haute criticité opérationnelle ». Finalement, trois ans plus

La « neutralisation » d’Assad est une condition pour régler la crise syrienne, selon le président Hollande

Lors du discours qu’il a prononcé à l’occasion de l’édition 2015 de la Conférence des ambassadeurs, le président Hollande est revenu sur l’attaque déjouée le 21 août contre le train Thalys Amsterdam-Paris. « Nous sommes toujours exposés et l’agression qui s’est produite vendredi aurait pu dégénérer en un carnage monstrueux sans le courage de plusieurs passagers,

La présence de l’Otan en Europe de l’Est sera « beaucoup plus visible »

L’actuel secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, à qui succédera bientôt Jens Stoltenberg, l’ex-Premier ministre norvégien, a accordé au moins deux entretiens à des quotidiens européens (Le Figaro et The Guardian) au cours desquels il a largement évoqué la situation dans l’est de l’Ukraine et ses conséquences pour l’Alliance atlantique. Tout d’abord, pour M.

Situation très confuse dans l’est de l’Ukraine

La situation dans l’est de l’Ukraine, où les forces gouvernementales sont aux prises avec des séparatistes pro-russes soutenus par Moscou, est très confuse. Et pour ne rien arranger, il faut faire avec les affirmations contradictoires des uns et des autres. 1- Où en est le convoi humanitaire russe? La Russie ne cesse ne mettre en

Le président Poutine demande au Parlement russe d’annuler l’autorisation d’intervenir en Ukraine

En mars dernier, le président russe, Vladimir Poutine, obtenait du Parlement l’autorisation d’intervenir militairement en Ukraine en cas de menaces sur les populations russophones. Depuis, la Crimée, ancienne république ukrainienne, est passée dans le giron de la Russie. Mais cette menace d’une intervention, associée à la présence massive de troupes russes à la frontière, était