crédits / Archives

Un amendement a été déposé pour rétablir les crédits du ministère des Armées annulés par Bercy

Présenté en Conseil des ministres le 7 novembre, le projet de loi de finances rectifivatives [PLFR] 2018 prévoit donc, afin de financer le surcoût des opérations extérieures [OPEX] et des missions intérieures [MISSINT], de puiser 402,4 millions d’euros dans les crédits du ministère des Armées mis en réserve en début de gestion. Le programme « Équipement

Le budget « Équipements des forces » amputé de 319 millions d’euros pour financer les opérations extérieures

À quoi sert-il de débattre longuement et de voter des Lois de programmation militaire [LPM] si les modalités qu’elles prévoient ne sont pas respectées? L’article 4 de celle actuellement en vigueur dit : « La dotation annuelle au titre des opérations extérieures est fixée à 450 millions d’euros. En gestion, les surcoûts nets, hors titre 5

Les députés ont adopté le budget des armées pour 2019 par 61 voix contre 3

« La défense! C’est la première raison d’être de l’État. Il n’y peut manquer sans se détruire lui-même », avait lancé le général de Gaulle, lors d’un discours prononcé à Bayeux en 1952. Pour autant, le 2 novembre, à l’Assemblée nationale, beaucoup de députés devaient avoir mieux à faire que d’assister aux débats portant sur les crédits

Budget 2018 : les Armées devront trouver de quoi financer les OPEX et obtenir le dégel de 357 millions d’euros

Le budget du ministère des Armées, qui s’élève à 34,2 milliards d’euros en 2018, prévoit une enveloppe de 650 millions pour financer le surcoût des opérations extérieures [OPEX] et une autre de 100 millions pour les missions intérieures [MISSINT]. Seulement, selon les estimations données cet été par le chef d’état-major des Armées [CEMA], le général

Comme annoncé, le budget des armées augmentera de 1,7 milliard d’euros en 2019

Après une hausse de 1,8 milliard d’euros en 2018, le bugdet de la mission Défense augmentera de nouveau de 1,7 milliard l’an prochain, conformément à la Loi de programmation militaire 2019-25, elle-même subordonnée à la Loi de programmation des finances publiques [LPFP] 2018-22. Les armées pourront donc compter sur une enveloppe de 35,8 milliards d’euros

Contrôle parlementaire : Le député François Cornut-Gentille critique la « désinvolture » du ministère des Armées

Après le satisfecit que le ministère des Armées s’est adressé au sujet de l’exécution de son budget en 2017, le député (LR) François Cornut-Gentille vient d’y mettre un bémol, dans son rapport sur le règlement du budget et l’approbation des comptes 2017 qu’il vient de remettre au nom de la commission des Finances. Étant donné

Comment les Armées ont-elles utilisé les 700 millions d’euros « dégelés » juste avant la clôture de l’exercice 2017?

L’automne dernier, la ministre des Armées, Florence Parly, se devait de gagner deux arbitrages pour boucler le budget 2017 de la mission « Défense ». Le premier était la prise en charge, par un financement interministériel, les 400 millions de surcoûts supplémentaires liés aux opérations extérieures et intérieures tandis que le second consistait à obtenir le déblocage

Armées : Les 700 millions d’euros de crédits gelés ont finalement été débloqués

Le gel de 700 millions d’euros dans le budget des Armées (précisément dans le programme 146 « Équipement des forces ») avait suscité l’inquiétude des parlementaires, au point que la commission sénatoriale des Affaires étrangères et de la Défense manifesta sa mauvaise humeur en s’abstenant lors du vote sur les crédits alloués aux armées dans le cadre

Budget des Armées : Les 700 millions d’euros gelés pourraient être débloqués en… 2018

Depuis maintenant des semaines, Mme le ministre des Armées, Florence Parly, réclame le déblocage de 700 millions d’euros de crédits gelés par le ministère de l’Action et des Comptes publics. En vain. Fin novembre, la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées avait tenté de mettre la pression sur Bercy en s’abstenant lors

700 millions d’euros étant toujours gelés dans le budget des Armées, le Sénat s’inquiète

Pour boucler l’exercice 2017 du budget dont elle a la charge, Florence Parly, Mme le ministre des Armées, devait trouver entre 350 à 400 millions d’euros qui lui manquaient pour financer les coûts des opérations extérieures et intérieures et obtenir, si possible au plus vite, le dégel de 700 millions d’euros de crédits, mis de