convention / Archives

Des chasseurs « vigilants » vont aider les gendarmes de l’Oise

De par son implantation territoriale, essentiellement en milieu rural, la Gendarmerie nationale est théoriquement en mesure de détecter ce que l’on appelle les « signaux faibles » en matière de renseignement, comme par exemple des faits inhabituels. Pour améliorer cette capacité (mais pas seulement), la groupement de gendarmerie de l’Oise a signé une convention avec la Fédération

La France a terminé la destruction de ses stocks d’armes à sous-munitions

En décembre 2008, la France signait la convention d’Oslo visant à interdire « l’utilisation, la production, le stockage et le transfert de toutes les armes à sous-munitions définies comme telles. » Les ASM sont généralement utilisées pour « saturer » une zone définie. Mais comme leurs munitions n’explosent pas forcément toutes, il se trouve qu’elles font beaucoup de victimes

Baltique : La marine américaine souhaite une normalisation avec la Russie

En avril, dans la région de la Baltique, des navires et des avions américains ont été impliqués dans plusieurs incidents avec l’aviation russe, laquelle a été accusée, à Washington, d’avoir effectué des manoeuvres « dangereuses » et « non professionnelles ». Ces dernières semaines, le destroyer USS Donald Cook, qui naviguait à 70 milles de l’enclave russe de Kaliningrad,

L’Adroit va rester en service au sein de la Marine nationale pendant une année de plus

Avec les crises actuelles, et de l’aveu même de son chef d’état-major, l’amiral Bernard Rogel, la Marine nationale dépasse son contrat opérationnel. Aussi, un navire de plus ne serait pas de trop, alors que le TCD Siroco vient d’accomplir sa dernière mission sous le pavillon français. Normalement, la Marine aurait dû rendre à DCNS le

Le patrouilleur « L’Adroit » à nouveau bon pour le service

En 2010, une convention fut signée afin de permettre à la Marine nationale d’utiliser pendant 3 ans le nouveau patrouilleur hauturier de type Gowind développé sur fonds propres par DCNS. Pour le constructeur, il s’agissait alors d’obtenir un certificat « sea proven », c’est à dire un argument commercial supplémentaire pour l’exportation de ce type de navire.

Finalement, la Marine nationale va garder le patrouilleur hauturier Adroit plus longtemps que prévu

À l’occasion de l’édition 2010 du salon Euronaval, une convention fut signée pour permettre à la Marine nationale de disposer, pendant 3 ans, du nouveau patrouilleur hauturier de la gamme Gowind développé par DCNS. Long de 87 mètres et disposant d’un équipage réduit (32 marins), ce patrouilleur hauturier a une autonomie de 8.000 nautiques et

Une nouvelle carte de circulation SNCF pour les militaires

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et le président de la SNCF, Guillaume Pépy, ont signé, le 10 décembre, à la gare Montparnasse, des avenants à la convention relative au transport ferroviaire des personnels des forces armées, laquelle avait été reconduite pour une durée de 5 ans en avril dernier. Le tarif dit

Les Ecoles d’officiers de l’armée de l’Air ont rejoint le Groupe ISAE

Le général Gilles Modéré, le commandant des Ecoles d’officiers de l’armée de l’Air (EOAA), implantées sur la base aérienne 701 de Salon de Provence, a signé, le 25 septembre à Paris, une convention de partenariat avec le groupe ISAE (Institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace).  L’Ecole Supérieure des Techniques Aéronautiques et de la construction automobile

Un accord a été signé pour préserver le mémorial de l’escadrille La Fayette

Construit en 1928 à Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine) selon les plans de l’architecte Alexandre Marcel, le Mémorial de l’Escadrille La Fayette rend hommage aux aviateurs américains qui, lors de la Première Guerre Mondiale, s’engagèrent dans l’aviation militaire française naissante avant l’engagement de leur pays dans ce conflit, en avril 1917. Ce monument se compose d’un arc de

Le serment « d’allégeance aux armes » proposé par l’UMP fortement critiqué

Comme l’on pouvait s’y attendre, la proposition de l’UMP consistant à faire prêter un serment « d’allégeance aux armes de France » lors de la journée d’appel à la défense ou au moment d’acquérir la nationalité française a occulté toutes les autres, à commencer par celle demandant à ce que le budget de la Défense reste une