Conseil de sécurité / Archives

La France exclut de céder son siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l’ONU au profit de l’Union européenne

En juin, la chancelière allemande, Angela Merkel, avait émis l’idée que les pays européens ayant l’opportunité de sièger au Conseil de sécurité des Nations unies s’en fissent les porte-paroles de l’Union européenne. Et il n’était pas dans ses intentions de demander à la France de renoncer à son siège de membre permanent. Or, c’est ce

Le vice-chancelier allemand estime que le siège permanent de la France à l’ONU devrait revenir à l’Union européenne

Il est souvent dit que les réticences de Berlin pour s’engager militairement sur la scène internationale remontent à la Seconde Guerre Mondiale. Et c’est à l’issue de cette dernière qu’a été institué le Conseil de sécurité des Nations unies, avec quatre de ses cinq membres permanents (France, Royaume-Uni, États-Unis, Russie, Chine) ayant vaincu l’Allemagne nazie.

Le mandat de la mission des Nations unies en Centrafrique prolongé d’un mois seulement

Normalement, le 15 novembre, le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la République centrafricaine [MINUSCA] aurait dû être prolongé d’un an supplémentaire par le Conseil de sécurité de l’ONU. Mais c’était sans compter sur les différends entre Paris et Moscou au sujet de ce dossier. Depuis qu’elle a

Le Conseil de sécurité peine à se mettre d’accord sur la façon d’améliorer l’efficacité des Casques bleus

En mars, soit quelques semaines après la publication du rapport « Cruz », qui plaidait en faveur d’une posture « plus offensive » pour les Casques bleus, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a lancé une nouvelle initiative, appelée « Action pour le maintien de la paix », dans le but d’améliorer l’efficacité des opérations conduites sous la bannière

Le Conseil de sécurité de l’ONU veut une enquête « crédible » sur une bavure présumée de la coalition arabe au Yémen

Le 9 août, en réponse à un tir de missile en direction de Jizane, en Arabie Saoudite, la coalition arabe dirigée depuis Riyad a mené une frappe aérienne contre les rebelles Houthis, près de Dahyan, dans le nord de la province de Saada, au Yémen. Seulement, ce n’est pas le site de lancement de l’engin

Le Conseil de sécurité prolonge le mandat de la Mission des Nations unies au Mali en lançant une mise en garde

Le 28 juin, le Conseil de sécurité de l’ONU a voté, à l’unanimité, la résolution 2423 visant à reconduire pour un an de plus le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali [MINUSMA], lancée en juillet 2013. Pour autant, si aucun de ses quinze membres n’a fait défaut

Attaque chimique présumée en Syrie : La Russie parle de « graves conséquences » en cas de frappes franco-américaines

Après l’attaque chimique présumée ayant touché des civils dans la ville syrienne de Douma, qui, située dans la Ghouta orientale, et sous le contrôle des rebelles du Jaish al-Islam, le ton est monté entre la Russie d’un côté et, de l’autre, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis. « C’était atroce », « horrible », a commenté le président

Syrie : Après une nouvelle attaque chimique présumée, la France « assumera toutes ses responsabilités »

Le 7 avril, les casques blancs, c’est à dire des secouristes présents dans les zones contrôlées par les rebelles syriens, ont accusé le régime de Damas d’avoir eu recours à des « gaz toxiques » lors de bombardements effectués à Douma, une ville de la Ghouta orientale tenue par le Jaish al-Islam. Et d’avancer des bilans imprécis

La France lance un groupe d’enquête sur l’utilisation d’armes chimiques en Syrie

Depuis novembre, le Joint Investigative Mechanism (JIM), c’est à dire le groupe d’experts des Nations unies et de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) chargé d’enquêter sur l’usage d’armes chimiques en Syrie, n’a plus de mandat pour continuer ses activités, la Russie s’y étant opposée après la publication d’un rapport pointant la responsabilité de

La France veut plus d’informations sur le projet russe de livrer des armes aux forces centrafricaines

Visiblement, le sort de la Centrafrique préoccupe la Russie. Le 12 novembre, Moscou a en effet demandé au Conseil de sécurité des Nations unies une exemption à l’embargo sur les armes imposés à ce pays depuis 2013 afin d’équiper deux bataillons des Forces armées centrafricaines (FACa) en cours de formation. D’après le plan russe, une