conscription / Archives

M. Macron veut un service national obligatoire de 3 à 6 mois, pouvant avoir une « ouverture sur la chose militaire »

Le projet d’instaurer un service national universel d’un mois – une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron – n’en finit pas de susciter des interrogations et des réserves, notamment sur ses modalités de mise en oeuvre, son contenu et son coût, estimé à 2,4/3 milliards par an. Et le fait qu’il soit obligatoire ou

Le service national universel sera-t-il obligatoire ou pas?

Le service national universel voulu par le président Macron (qui avait parlé d’un « service militaire » lors de la campagne présidentielle de 2017) sera-t-il obligatoire? Pour le moment, on ignore le contenu qu’il aura, les modalités de sa mise en oeuvre ainsi que le niveau d’implication des armées. « C’est un projet formidablement enthousiasmant et ambitieux puisque

La nouvelle version du Service national pourrait être expérimentée dès 2019

Quand, en mars dernier, Emmanuel Macron proposa de rétablir la conscription, il avait bien insisté sur le caractère « militaire » que devrait avoir le service obligatoire universel d’un mois qu’il entendait alors instaurer. Cette mesure lui avait été inspirée par les généraux Dominique Trinquand et Bertrand Soubelet, auteurs d’une note dans laquelle ils proposait d’établir une

L’encadrement du nouveau service national reposera-t-il sur les seuls militaires?

Lors de son discours de politique générale prononcé en juillet devant le Parlement, le Premier ministre, Édouard Philippe, avait confirmé la mise en place d’un nouveau service national, avec des modalités définies d’ici la fin de cette année. Or, durant la campagne présidentielle, M. Macron avait bel et bien parlé de remettre au goût du

L’armée de Terre est un peu interessée mais très préoccupée par le retour du service national

Quand il était en campagne électorale, le président Macron avait défendu l’idée de rétablir la conscription sous la forme d’un « service militaire universel » d’une durée de seulement un mois, afin de permettre aux jeunes gens âgés de plus de 18 ans de faire « l’expérience de la mixité sociale et de la cohésion républicaine » et de

Le Premier ministre confirme la mise en place d’un « nouveau service national »

Depuis qu’Emmanuel Macron s’est installé à l’Élysée, il a été fait peu de cas de sa promesse d’instaurer un « service militaire universel » d’une durée d’un mois, obligatoire pour les 600.000 jeunes d’une même classe d’âge. Mais cette proposition, qui avait pris beaucoup de monde de court quand elle fut avancée en mars dernier, n’a pas

Les sénateurs sont très réservés sur le service militaire universel proposé par M. Macron

Le 18 mars, lors de présentation de la politique qu’il entendait mener en matière de défense, Emmanuel Macron avait surpris du monde en évoquant l’idée d’instaurer un « service militaire universel », d’une durée de seulement un mois et devant être effectué par tout jeune dans les trois années suivant son 18e anniversaire. Et le futur président

Élysée 2017 : Le service militaire devrait donc être bientôt rétabli en France

C’est un aspect que peu d’observateurs ont relevé à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle. Mais il est vrai que d’autres considérations ont retenu l’attention des éditorialistes politiques. Ssur les quatre candidats qui pouvaient nourrir quelques espoirs au matin du 23 avril, trois proposaient de rétablir, sous une forme ou une autre, le service

Instaurer un service national « universel »? Une idée populaire mais peu pertinente d’un point de vue militaire

Candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a surpris beaucoup de monde en proposant d’instaurer un service « national » (mais en fait militaire si on replace ses mots dans leur contexte », qui serait « universel et obligatoire », d’une durée de seulement un mois. Enfin, il devrait être effectué dans les trois ans suivant le 18e anniversaire des futurs

La Suède confirme sa volonté de rétablir un service militaire d’une durée de 11 mois

En octobre 2016, le gouvernement suédois avait annoncé son intention de rétablir la conscription, pourtant mise en sommeil en 2010. Ce 2 mars, il a confirmé cette mesure en adoptant, en Conseil des ministres, un décret allant dans ce sens. Concrètement, tous les jeunes suédois, garçons comme filles, nés après 1999, seront contactés à partir