Le Parlement aura à adopter une Loi de programmation militaire « bétonnée » par le Sénat