civils / Archives

Le ministère des Armées lance une campagne « digitale » pour recruter 4.000 civils

Au 1er juillet 2018, le ministère des Armées comptait exactement 60.383 civils dans ses rangs (et 206.409 militaires). Ces derniers occupent des emplois administratifs (droit, finances, archives, communication, etc), sociaux (assistants et conseillers), paramédicaux et techniques (infrastructures, informatique, aéronautique, mécanique, etc). Sans oublier les spécialités propres au renseignement, domaine qui a le plus souvent recours

La Direction du renseignement militaire peine à recruter au sein des armées

Renseignement géo-localisé et géo-référencé, traitement de volumes de données toujours plus importants, cyber, intelligence artificielle… Le métier du renseignement évolue et cela n’est pas sans conséquence sur la gestion des ressources humaines des services concernés. Tel est le cas de la Direction du renseignement militaire (DRM), qui se devant être à la pointe dans ces

La hausse de la CSG n’a pas (encore) été compensée pour tous les fonctionnaires, notamment chez les militaires

Normalement, la hausse de 1,7% de la Contribution sociale généralisée (CSG) à compter du 1er janvier 2018 devait être compensée, pour la Fonction publique, par une indemnité prévue par le décret n° 2017-1889 du 30 décembre 2017. Or, des centaines de milliers de fonctionnaires n’en ont pas vu la couleur sur leur salaire de janvier,

Suède : Les civils vont recevoir un livret pour se préparer à l’éventualité d’une guerre

L’ambassade russe au Royaume-Uni n’a pas apprécié la communication du ministère britannique de la Défense (MoD) au sujet de l’interception par une patrouille d’Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force (RAF) de deux bombardiers stratégiques [ayant une capacité nucléaire, ndlr] Tu-160 « Blackjack » en mer du Nord. « Nous considérons cette déclaration comme un exercice de relations

La proportion de militaires au sein du personnel de la DGSE continue de baisser

Au terme de la Loi de programmation en cours, qui se terminera en 2019, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) aura normalement bénéficié de 822 créations de postes. À ce jour, 410 ont effectivement été créés, les 412 restants devant l’être au cours des deux prochaines années (215 en 2017 et 197 en

Les Nations unies redoutent une grosse catastrophe humanitaire à Mossoul

L’offensive lancée pour chasser l’État islamique (EI ou Daesh) de Mossoul vient d’entrer dans son septième mois. Après avoir libéré la partie orientale de cette cité, séparée par le fleuve Tigre, les forces irakiennes sont maintenant bloquée depuis maintenant plusieurs semaines devant la vieille ville. Et cela parce que la configuration des lieux (entrelac de

Afghanistan : Les pertes civiles et militaires ont atteint un niveau record en 2016

L’élimination, en mai 2016, du mollah Mansour, alors chef du mouvement taleb afghan, n’a visiblement pas donné les résultats escomptés. Les pourparlers de paix sont restés dans l’impasse et, sur le terrain, les taliban ont intensifié leurs actions dans le cadre de leur traditionnelle offensive de printemps, appelée « Omari », en l’honneur du mollah Omar, leur

La part des militaires parmi les personnels de la DGSE ne cesse de se réduire

Au cours de la période 2008-2013, la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) avait vu ses effectifs augmenter de 616 personnels. Et cette tendance sera accentuée dans le cadre de Loi de programmation militaire (LPM) en cours puisque, d’ici 2019, le Boulevard Mortier gagnera, au total, 797 postes supplémentaires (+281 en LPM initiale, +140

Un rapport de l’ONU estime que les casques bleus font rarement usage de la force pour protéger les civils

Souvent, pour justifier le déploiement d’un mission des Nations unies dans un pays en crise, les résolutions adoptées (sous chapitre VII) par le Conseil de sécurité mettent en avant la nécessité de protéger les populations civiles. Ce type de mission place généralement les casques bleus dans des situations compliquées : il n’est jamais simple d’intervenir

Forte hausse des victimes civiles en Afghanistan

L’avenir de l’Afghanistan ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices. Selon le dernier rapport de l’UNAMA, la mission des Nations unies présente dans le pays, le nombre de victimes civiles du conflit qui oppose la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), sous commandement de l’Otan, et les troupes afghanes à l’insurrection menée notamment par