CIA / Archives

La CIA met discrètement en oeuvre des drones depuis Dirkou, dans le nord du Niger

Le mois dernier, l’US Africom, le commandement militaire américain pour l’Afrique, a confirmé le déploiement de drones MQ-9 Reaper armés sur la base aérienne 101 de Niamey, en expliquant que cela faisait « partie du partenariat stratégique à long terme entre les États-Unis et le Niger pour contrer les extrémistes violents dans la région. » Par ailleurs,

Rex Tillerson, le chef de la diplomatie américaine, va être remplacé par le directeur de la CIA

Le président américain, Donald Trump, a l’art et la manière de surprendre tout le monde. Ainsi, ce 13 mars, il a annoncé, via Twitter, le remplacement de Rex Tillerson, alors chef de la diplomatie américaine, par Mike Pompeo, le directeur de la CIA. A priori, M. Tillerson n’a pas été prévenu des intentions du locataire

La CIA avertit qu’un missile nucléaire nord-coréen pourra bientôt atteindre les États-Unis; Le Pentagone relativise

Les séries de sanctions prises par le Conseil de sécurité des Nations unies contre la Corée du Nord n’ont nullement dissuadé cette dernière de procéder, en 2017, à un nouvel essai nucléaire et au lancement de trois missiles balistiques intercontinentaux (une capacité dont elle ne disposait pas jusqu’alors). Quels effets auront celles votées à l’unanimité

L’administration Obama aurait ménagé le Hezbollah pour obtenir un accord sur le nucléaire iranien

Pour se financer, le Hezbollah a toujours eu recours à des trafics illicites. Puis, après la guerre du Liban de 2006, au cours de laquelle elle a affronté Israël, la milice chiite, soutenue par l’Iran, a vu ses besoins financiers augmenter significativement. Aussi, elle a accentué ses activités criminelles, en particulier en Amérique latine, où

Des renseignements donnés aux service russes par la CIA ont permis de déjouer un attentat à Saint-Petersbourg

Les relations entre les États-Unis et la Russie sont peut-être compliquées mais, visiblement, cela n’empêche pas quelques « coups de pouce » en matière de contre-terrorisme. Ainsi, le 15 décembre, le Service fédéral de sécurité (FSB), héritier d’une direction générale de l’ex-KGB, a indiqué avoir interpellé 7 individus d’une cellule terroriste prête à passer à l’action contre

La CIA a mis un terme à son soutien aux rebelles syriens

Le chef des forces spéciales américaines, le général Tony Thomas, a confirmé les informations du Washington Post selon lesquelles la CIA a mis un terme à son programme de soutien aux rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL), autorisé en 2013 par le président Obama, parallèlement à celui conduit par le Pentagone, avec des résultats peu

Fiasco du renseignement américain en Chine

Ces dernières années, s’il a obtenu quelques succès de premier plan, avec notamment l’élimination d’Oussama Ben Laden, le chef d’al-Qaïda, le renseignement américain a aussi connu quelques déconvenues, comme par exemple lors de la fuite de documents sensibles émanant de la National Security Agency (NSA). Le New York Times vient de révéler une autre affaire

L’administration Trump a assoupli les règles d’engagement pour les frappes de drones

En 2013, l’administration Obama avait décidé de limiter, au profit des militaires, le rôle de la CIA dans les opérations visant à éliminer des chefs terroristes via des frappes de drones afin d’éviter une dérive paramilitaire de la centrale de renseignement. Cette mesure avait également pour objectif de rendre plus transparent ce programme d’éliminations ciblées,

Un « moine guerrier » nommé à la tête du Pentagone

Peu à peu, la future administration américaine prend forme. Ainsi, en matière de sécurité et de défense, Donald Trump, qui succédera à Barack Obama en janvier prochain, a déjà nommé l’ex-général Michael Flynn au poste de conseiller à la sécurité nationale et le « faucon » Mike Pompeo à la CIA. Ancien directeur de la DIA (Defense

Selon la CIA, al-Qaïda et l’État islamique coopérent au Yémen

Bien que partageant la même idéologie, al-Qaïda et l’État islamique (EI ou Daesh) sont deux organisations concurrentes, la première reprochant à la seconde d’avoir proclamé un califat sans qu’il y ait eu préalablement un consensus dans le monde musulman attesté par un conseil de « docteurs » en religion, appelé « Ahl Al-Hal Wal Aqd. » « Les jihadistes se